[Fanfic] Le Secret des cinq Orbes

C'est ici que vous pouvez délier votre plume et raconter vos histoires.

Modérateur : Modérateurs section Pokémon et Vous

Quel est votre avis sur cette fanfiction ?

C'est parfait, continue comme ça !
8
80%
Bien, mais tu peux t'améliorer au niveau de la forme.
1
10%
Bien, mais tu peux t'améliorer au niveau de l'histoire.
0
Aucun vote
Moyen, tu peux mieux faire.
0
Aucun vote
Passable, il faudrait recommencer...
1
10%
 
Nombre total de votes : 10

Avatar de l’utilisateur
Evolimiqui
Messages : 1113
Inscription : mar. 25 avr. 2017, 15:13
Localisation : Sous l'Atlantique ou au fin fond de l'espace ! ... Ou au Pokéwood !

Re: [Fanfic] Le Secret des cinq Orbes

Message par Evolimiqui » sam. 22 juil. 2017, 20:57

-Arcegea- a écrit :
sam. 22 juil. 2017, 18:24
J'en ai utilisé deux :
http://www.syl.vlana.fr/gen/generateur- ... p#resultat
http://www.nomsdefantasy.com/
Cool, merci ! Ça pourrait peut-être me servir ! :hap:
Je suis le plus célèbre réalisateur du Pokéwood ! Comment ça, vous ne me connaissez pas ? J'ai pourtant réalisé des films mondialement connus, tels que Le poulpe fou, Le poulpe fou, le retour et Une patateuh, où joue une très grande actrice !

Avatar de l’utilisateur
-Arcegea-
Galopa de Terre
Messages : 309
Inscription : mar. 25 oct. 2016, 13:45
Localisation : Dans les hautes herbes, entre Bonville et Célestia...
Contact :

Re: [Fanfic] Le Secret des cinq Orbes

Message par -Arcegea- » dim. 13 août 2017, 16:37

Chapitre 25 : Un village du passé
Où...où suis-je ?

La douleur s'est amenuisée, mais tout mon corps est pâteux. J'ai les yeux fermés, mais je sens la lumière frapper mes paupières, m'emporter dans une douce caresse. Je remue chaque membre, un à un. Apparemment, rien de cassé, le pire est passé. Reste maintenant à ouvrir les yeux, ce que je fis. Je me trouvai dans une clairière qui n'avait rien à voir avec le dortoir de la guilde. Une clairière agréable, envahie de végétation et baignée de la lumière du soleil. Ses doux rayons et la légère brise qui souffle sont fort plaisants... et beaucoup trop réalistes pour qu'il s'agisse d'un rêve. Comment, dans ce cas, ai-je atterri ici ? La seule chose dont je me souviens vraiment, ce sont ces deux orbes noirs, envoûtants... Puis une intense douleur et une sensation de chute... Ces orbes m'ont-ils entraînée hors de la guilde ? D'ailleurs, je suis seule. Tuhgval n'est plus à côté de moi. Oh, Arceus ! Tuhgval ! Quelle sera sa réaction, lorsqu'il découvrira que je ne suis plus dans le dortoir ? Si ce n'est pas un rêve, je dois absolument trouver un moyen de rentrer à la guilde ! Mais sans savoir où je suis, cela risque d'être compliqué.

Je décidai de lever les yeux vers ce qui m'entoure. Au centre de la clairière se dressait un petit autel. Un chemin qui s'enfonçait dans la forêt semblait être le seul moyen praticable de quitter cet endroit. Au dessus de l'horizon des cimes des arbres, à l'opposé de la petite route, s'élevait la tour d'un château. Faute de mieux, j'empruntai le chemin. On verra bien où il me mènera !

------------

Dès que Tuhgval eut fait son annonce, les membres de la guilde s'activèrent :
"Comment ça, disparu ?

-Cherchons dans toute la guilde ! Elle ne peut pas être bien loin !

-Par mon avis, elle est sortie dans l'air, proche de la guilde.

-Du calme ! Tuhgval, que s'est-il passé exactement ?

-Lorsque je me suis réveillé, Eluhn n'était plus dans le dortoir ! D'habitude, elle m'attend toujours avant de monter déjeuner.

-Peut-être avait-elle très faim ?

-Je suggère que l'on fouille la guilde. Daeron a raison, elle ne s'est tout de même pas volatilisée !"

Les membres de la guilde cherchèrent dans chaque recoin, mais n'aperçurent pas la galopa. Lorsqu'ils interrogèrent Jabeorn, Talraon et Mirkorel, leurs réponses ne furent pas d'une grande aide. Cela était clair, personne n'avait vu Eluhn.

"On devrait aller voir aux alentours, dans le camp ?

-Voilà donc ! Je proposais cette suggestation depuis le début !"

Ils franchirent alors les portes malgré le froid qui régnait à l'extérieur, laissant le petit déjeuner les attendre. Ils se séparèrent et commencèrent à s'éloigner, quand Celeriath stoppa tout le monde d'une remarque.

"Un seconde ! Tout le monde cherche Eluhn, mais maintenant que j'y pense, personne n'a vu Grimsil ?"

Une vague de murmures lui répondit. En effet, l'absol n'était pas parmi eux. Ce à quoi Ursil répondit :

"Je crois que j'ai une partie de la solution. Je pense que cet absol de malheur est responsable de la disparition d'Eluhn ! C'est clair, non ? Il l'a enlevée !

-Non, ce n'est pas possible ! Il n'aurait pas fait ça ! Nous devons le chercher lui aussi !

-Mais...

-Ursil. Je sais que tu n'aimes pas Grimsil car c'est un absol et tu crains une catastrophe, mais nous devons le chercher lui aussi !

- Je persiste à croire que..."

Cependant, comme pour prouver au staross qu'il se fourvoyait, l'absol en question déboula sur le chemin devant eux, trempé et dégoulinant.

"Grimsil !? Que s'est-il passé ?"

Le Pokémon de type ténèbres expliqua que lorsqu'il s'était levé, une intense soif l'avait conduit jusqu'au puits du camp en construction. Malheureusement celui-ci, en plus d'être couvert de graffitis, avait été endommagé et s'était écroulé sous le poids de l'absol assoiffé, qui avait chuté dans l'eau.

"Mon puits ! Nom d'un BoltBeam, mon précieux puits, que j'ai mis tant de temps à construire ! Je suis sûr que ce sont ceux de Rorsil qui l'ont abîmé ! Ils vont voir ce qu'ils vont voir, non d'un..."

Faisant mine de partir, le laggron fut retenu.

"Du calme ! On s'occupera de ça plus tard ! Au fait, Grimsil ? Tu n'aurais pas vu Eluhn ?"

Malheureusement, la réponse de l'absol fut négative.

"Ah, dommage... Va te sécher à la guilde, tu vas attraper froid. Si jamais tu la vois, dis lui que tout le monde la cherche !"
Intrigué, Grimsil suivit néanmoins le conseil et retourna dans la chaleur du bâtiment. Les autres membres, eux, s'en allèrent poursuivre leurs recherches dans le camp.


------------

Finalement, ce chemin ne fut pas si long. Je viens tout juste de déboucher dans un village ! Un village à l'architecture ancienne, mais qui semble très vivant ! En m'approchant d'une pancarte, je lus "Tarmeck". Tiens ? Ce nom ne me dit rien du tout ? Aurai-je été transportée... Dans une autre région ? J'espère que non ! Si c'est le cas, comment retrouver la guilde ? Campée au milieu du chemin, j'observai la ville, me demandant où aller. Les maisons étaient en pierre, et les toits en chaume. Les chemins étaient faits de pierre et un puits où l'on puisait l'eau, comme dans chaque village, se dressait en son centre. Au bout se dressait un bâtiment plus imposant, situé à côté d'un temple. L'endroit était entouré d'arbres, ce qui me laissa penser qu'il se situait en pleine forêt.

"Excusez-moi ? Vous êtes bien Eluhn ?"

Tirée de mes pensées, je sursautai et aperçus un lançargot qui me dévisageait, posté devant moi.

"Euh... Oui, c'est bien moi..." répondis-je sans trop savoir que penser.

"Heureux que vous soyez venue. Venez, la Princesse vous attend."

Alors maintenant, c'est une princesse qui va me recevoir ? Quelle princesse ? Ce que je dois accomplir ici est donc si important ?
Ne sachant plus du tout que penser, je suivis le lançargot. Qui est-il ? Et pourquoi semble-t-il me connaître ? L'insecte m'emmena à travers les rues, vers l'imposant bâtiment que j'avais repéré. Je dois avouer qu'il est plutôt joli. En pierre, entouré d'arbres dont on ne sait pas trop s'ils poussent à côté ou directement dans le façade. La porte était impressionnante, ornée de motifs gravés dans le bois.
L'entrée était gardée par un bruyverne qui me regarda en plissant les yeux lorsque nous la franchîmes. La porte débouchait sur une cour arborescente et fleurie, dans laquelle il devait faire bon se détendre. De forme carrée, des portes étaient creusées dans les façades qui l'entouraient. La plus impressionnante était sans doute celle qui se dressait, imperturbable, devant nous. Ce fut tout naturellement celle-ci que nous empruntâmes, sous l'accord d'un garde drascore qui nous laissa passer sans la moindre difficulté. Ce lançargot doit être bien placé dans les échelons du palais pour que les gardes ne lui posent pas la moindre question.

Lorsque la grande porte se referma derrière nous, j'observai la salle, si belle que j'en eus presque le souffle coupé. L'allée principale était de chaque côté bordée de cours d'eau qui naissaient dans le mur d'en face, paroi abrupte qui ne semblait pas avoir été beaucoup travaillée. De petits arbres poussaient d'ailleurs entre les rochers. De chaque côté, derrière le cours d'eau, la végétation était également présente, si bien qu'on en oubliait presque que l'on se trouvait dans un bâtiment. La lumière était celle du jour, qui filtrait paisiblement à travers des barreaux de bois situés au plafond. Mais le plus impressionnant était sans doute le trône qui se trouvait sous les rameaux protecteurs d'un grand arbre aux feuilles tombantes.
Puis, alors que nous avancions dans cette magnifique pièce, j'aperçus la princesse dont il était question. C'était un Pokémon quadrupède au pelage marron clair, sur lequel cascadait une longue cape presque transparente, tressée de fleurs qui lui donnaient un aspect féerique. Mais ce qui accrocha le plus mon regard, ce fût ses cornes. De grands bois d'un jaune qui semblait or sous la lumière du soleil, des ramifications délicates, et, semblant presque vivants, deux orbes noirs comme l'obsidienne.

Ceux que je voyais dans mes rêves.

Le lançargot à mes côtés s'inclina et se plaça à côté de la princesse, ce qui me fit penser qu'il devait être son garde du corps. Bien que n'ayant jamais rencontré quelqu'un d'aussi haute position, je tentai une révérence maladroite.

"Bonjour, Eluhn. Mon nom est Siga. Je suis la princesse de cette ville. Nous t'attendions. Je t'ai appelée ici dans un but bien précis. Notre village va subir une catastrophe. Son arbre-vie va mourrir d'un coup, foudroyé par un poison mystérieux. Dans ton monde, il n'existe plus, ravagé par cette catastrophe. Je voudrais que tu changes la donne, Eluhn."

Je butai sur le "dans ton monde."

"Comment ça, "dans mon monde" ? Où m'avez-vous emmenée ? Et comment vais-je m'y prendre pour sauver un arbre-vie ?

-Par "monde", j'entendais plutôt "époque". Je t'ai envoyée dans le passé le temps de ta mission, si tu l'acceptes.
-Comment ça, dans le passé ? Mais mes amis doivent se faire un sang d'encre !

-Ne t'inquiète pas pour ça. Le temps sera compressé, de manière à ce que tu ne sois absente qu'une petite heure.

-Admettons. Mais comment faire ?

-Un objet permet de sauver un arbre-vie avant sa mort. Il s'agit du talisman que je t'ai mentionné dans tes rêves. Or, celui-ci nous a été volé il y a quelques années et enfermé dans un château gardé par une armée de morts n'ayant pas trouvé le repos. C'est la que tu interviens. J'aimerais que tu récupères ce talisman. Bien sûr, il s'agit d'une mission dangereuse. Mais mon garde du corps t'accompagnera."

Hmmm. Ce château qui semble impénétrable et l'aventure que devait constituer cette mission risquée m'intriguent... Mais à y réfléchir il reste un problème.

"Supposons que je réussisse, exposai-je. Votre village ne sera alors jamais rayé de la carte alors qu'il était censé l'être. Quellles seront les conséquences de ce paradoxe ?

-Elles seront moindres, Eluhn.

-...

-Je comprends ton hésitation. Cependant, sache que si le talisman est récupéré, nous nous assurerons qu'il ne quitte plus ce village. Ainsi, tu pourras revenir dans ton époque et t'en servir si jamais ton monde en a un quelconque besoin. Mais cette mission est périlleuse. Je te laisse le choix. Rielvan va t'accompagner dans une petite chaumière inoccupée. Tu pourras réfléchir posément à ta décision."

Là dessus, le lançargot fit une révérence et m'emmena dans le bâtiment évoqué.

------------

"Par mes plumes, tout est enfin près ! Il ne me reste plus qu'à faire un tour à la bibliothèque avant de partir !'
Telles furent les pensées d'Ysùl lorsqu'il quitta la salle de la tour des mages où il occupait sa fonction de chef de la ville. Dans le sac de cuir qu'il portait se trouvait, soigneusement rangée, la lettre qu'il avait reçu d'un certain Jabeorn le matin même. Il l'avait lue, et avait aussitôt décidé de s'engager pour sa région - comme autrefois. Il se dirigea vers la bibliothèque dont il avait la garde afin de faire un dernier tour de vérification. Bien que cela ne lui plaisait pas bien de la laisser pendant son absence, elle resterait ouverte. De son point de vue, personne ne devait, pour une quelconque raison, bloquer ou interdire l'accès à la connaissance. Il fit soigneusement le tour de la bibliothèque où lisaient quelques Pokémon, puis, satisfait, partit en laissant la porte ouverte.

Ce fut quelques minutes plus tard que Valtheod entra dans le bâtiment. Il venait dans le but de consulter des livres traitant de l'histoire de la région, pensant qu'il pourrait y trouver quelque chose d'utile. Il s'avança donc dans le rayon concerné et son regard tomba sur un ouvrage intitulé "Chroniques de l'Ordre d'Améthyste". Interessé, il le saisit et l'ouvrit. Le manuscrit traitait d'un Ordre de chevaliers au service du roi et du pays, il y a de cela de longues années. Il y avait en effet eu des rois dans la région, avant que le dernier d'entre eux, un tyran impitoyable qui écrasait son peuple d'impôts, ne fusse renversé et le château réduit à l'état de ruine. C'était depuis cette période que chaque village était indépendamment dirigé par un chef, et il n'existait plus de pouvoir à la tête de la région dans sa globalité.

Une région unifiée sous une même bannière... Peut-être cela aurait-il pu empêcher le chaos causé par l'armée ?

Le livre disait que l'Ordre d'Améthyste avait été célébré et ses membres élevés au statut de héros avant que le dernier roi ne le renouvelle. Depuis, il avait acquis une mauvaise réputation et s'était éteint avec le tyran.
Le scalproie tourna la page et aperçut une magnifique illustration d'une des générations de l'ordre. Parmi eux figurait un archéduc, triomphant, qui ressemblait beaucoup à Ysùl. Ses compagnons avaient tous la même prestance, et au cou de chacun pendait une croix soigneusement travaillée, sertie d'améthystes.
Troublé par la ressemblance entre les deux archéduc, Valtheod décida de questionner le gardien de la bibliothèque au sujet de cet ordre. Le héros tracé sur le papier était peut-être son ancêtre.

Il referma le livre et continua ses recherches.
"Ce ne sont pas le type ou l'espèce d'un Pokémon qui font de lui ce qu'il est, c'est ce qu'il y a au plus profond de son coeur"

Avatar de l’utilisateur
-Arcegea-
Galopa de Terre
Messages : 309
Inscription : mar. 25 oct. 2016, 13:45
Localisation : Dans les hautes herbes, entre Bonville et Célestia...
Contact :

Re: [Fanfic] Le Secret des cinq Orbes

Message par -Arcegea- » dim. 10 sept. 2017, 19:41

Voici la nouvelle illustration principale de la fanfic, sur Colors3D cette fois-ci ! (Le prochain chapitre devrait bientôt arriver !)
Image
"Ce ne sont pas le type ou l'espèce d'un Pokémon qui font de lui ce qu'il est, c'est ce qu'il y a au plus profond de son coeur"

Avatar de l’utilisateur
Evolimiqui
Messages : 1113
Inscription : mar. 25 avr. 2017, 15:13
Localisation : Sous l'Atlantique ou au fin fond de l'espace ! ... Ou au Pokéwood !

Re: [Fanfic] Le Secret des cinq Orbes

Message par Evolimiqui » dim. 10 sept. 2017, 19:56

-Arcegea- a écrit :
dim. 10 sept. 2017, 19:41
Voici la nouvelle illustration principale de la fanfic, sur Colors3D cette fois-ci ! (Le prochain chapitre devrait bientôt arriver !)
Image
Wow ! J'adore la nouvelle illustration ! *0*

Et vivement le prochain chapitre ! 😉
Je suis le plus célèbre réalisateur du Pokéwood ! Comment ça, vous ne me connaissez pas ? J'ai pourtant réalisé des films mondialement connus, tels que Le poulpe fou, Le poulpe fou, le retour et Une patateuh, où joue une très grande actrice !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités