[FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

C'est ici que vous pouvez délier votre plume et raconter vos histoires.

Modérateur : Modérateurs section Pokémon et Vous

Avatar de l’utilisateur
Aurore_2021
Messages : 106
Inscription : mer. 01 nov. 2017, 10:37
Localisation : En cavale pour échapper à l'hôpital psychiatrique

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par Aurore_2021 » dim. 03 déc. 2017, 13:52

La suite !

Chapitre 14 :
Chapitre 14 : Le Tournoi de la Tour Prismatique (2)

Moins de dix minutes plus tard, les tirages au sort pour déterminer les adversaires des matchs sont effectués. Le présentateur les annonce un par un, en remontrant quelques images des prestations. Je tombe face à une certaine Louise, qui possède un Sucroquin numéro Glucose. Cette fois-ci, l'ordre des passages est complètement aléatoire ; nous passerons les vingtièmes.
"-Tout comme les Démonstrations, les combats seront chronométrés et dureront 3 minutes. Si, à la fin du temps imparti, aucun des deux n'a réussi à l'emporter, ce sera au jury de trancher, rappelle-t-il. Dresseurs, ce n'est pas le moment de faiblir ! La récompense est sublime ! Que dis-je ? Exceptionnelle !
-En effet, reprend le Professeur du jury. Le vainqueur remportera la coquette somme de 50 000 Pokédollars !
-Et ce n'est pas tout, mon cher Platane. Le gagnant aura aussi l'immense privilège d'inaugurer le feu d'artifice, du sommet de la Tour, complète Dianthéa.
-Très bien, public, vous l'aurez donc compris : la compétition monte d'un cran ! Sans plus tarder, voici notre premier match !..."
Je n'écoute plus qu'à moitié. Comme tout à l'heure, j'essaie de me concentrer et d'élaborer une potentielle stratégie.
Nous ne sommes plus qu'une petite dizaine, dans la tente ; je suis la plus jeune.
Tous sont agglutinés devant la télévision et commentent les matchs. Quand vient leur tour, ils partent ; certains reviennent, triomphants, tandis que d'autres pas du tout.
En attendant, je me replonge dans mon livre.
"-Petite, c'est à toi de jouer", m'appelle quelqu'un.
Je le remercie de m'avoir prévenue et retourne sur le terrain.

"-Pour ce combat, s'affronteront Miss Louise et son délicieux Glucose, et Mademoiselle Olivia et son adorable Coraya !, énonce le présentateur, qui est aussi l'arbitre.
Jeunes Dresseuses, c'est quand vous voulez."
Nous envoyons nos Pokémon en même temps, sans plus attendre. Mon adversaire porte une chemise blanche, une jupe rose pâle assortie à son Sucroquin, des sandales et des lunettes ; ses cheveux blonds cendrés sont attachés en queue-de-cheval.
Ce qui me rassure relativement, c'est qu'elle a l'air avoir le même âge que moi ; on est donc sans doute à peu près aussi expérimentée.
"-Glucose, Charge !, engage-t-elle.
-Coraya, Charge toi aussi !"
Les deux Pokémon se rentrent dedans avec la même force.
"-Coraya, envoie-le valser !"
Comme lors du combat avec Parrain, Coraya coince le Sucroquin entre ses branches, tourne très vite sur elle même et celui-ci effectue un magnifique vol plané.
"-Glucose, Croco Larmes !"
Alors qu'il atterrit le nez dans la poussière, le Pokémon se met à pleurer d'une voix stridente.
Coraya se contorsionne, le bruit étant pénible pour elle. D'après mes souvenirs, cela baisse sa résistance aux attaques spéciales. Puis, il s'arrête sur les ordres de sa Dresseuse :
"-Vas-y, Vent Féerique !
-Riposte avec Écume !"
Les deux attaques, de puissances exactement identiques, se rencontrent et explosent dans un nuage de poussière.
"-Plus que deux minutes !, précise l'arbitre.
-Glucose, on peut le faire ! Utilise Charge encore une fois !
-Coraya, ne te laisse pas faire ! Charge aussi !"
Comme à l'instant, les deux adversaires se percutent avec violence.
"-Allez ! Coraya, ton Coup de la Valse encore une fois !
-N'y compte pas trop !, réplique Louise, un éclat victorieux dans les yeux. Glucose, utilise Spore Coton sur son dos !"
Alors que Coraya coince Glucose entre ses excroissances, celui-ci crache une sorte de duvet, ce qui fait qu'il glisse et échappe à l'attaque.
Coraya est désormais handicapée d'un énorme nuage de coton, qui l'empêche de bouger comme elle le voudrait.
"-Glucose, on va gagner ! Vent Féerique !
-Plus qu'une minute !
-N'en sois pas si sûre, Coraya, Pouvoir Antique ! Donne tout ce que tu as !"
Les pierres fossilisées passent à travers le brouillard rose, et les deux capacités atteignent leur but.
Les Pokémon sont tout les deux épuisés. Soudain, je me rappelle que le jury accorde la victoire à celui encore le plus en forme. J'ai une solution.
"-Coraya, utilise Soin, vite !
-Le temps imparti est écoulé !", nous arrête le présentateur, juste après qu'elle ait lancé son attaque.
Glucose est écrasé au sol et essaie de reprendre sa respiration, tandis que mon Corayon se tient debout, à peine essoufflée.
Le jury se concerte. Platane me jette un regard en coin ; je me doute bien que pour lui, ce n'est pas facile puisqu'il ne doit pas prendre en compte notre lien de parenté. Il se tient en retrain du débat et ne dit pas grand chose.
"-C'est Olivia et son Corayon qui remportent ce combat, annonce Marthe. Elle accède donc aux 8e de finale !"

Je n'en reviens toujours pas d'avoir gagné. Mais, je suis pleinement consciente que, si j'en suis là, c'est uniquement grâce à ma chance de m'être retrouvée face à une adversaire de mon niveau.
Les tirages des adversaires pour la suite s'effectuent dès que le dernier combat se termine.
Ma chance tourne, ma présence dans ce tournoi n'est plus que temporaire : je suis face à Lysandre. Je vais perdre. À moins que... Si Coraya arrive à esquiver toutes ses attaques pendant les 3 minutes réglementaires...
C'est notre seule perspective. On va faire de notre mieux ! C'est déjà exceptionnel d'être arrivée à un tel stade de la compétition, autant en profiter jusqu'au bout !

"-Elle a su se frayer un chemin jusqu'ici... Voici Mademoiselle Olivia !
Son adversaire, pour ce premier huitième de finale, a passé sans grande difficulté les phases précédentes, Monsieur Lysandre !"
Je m'avance, d'un air peu assuré, comparé à lui. Nous envoyons nos Pokémon, prêts à en découdre. Ma technique repose sur la vitesse d'esquive de Coraya, qui est un de ses grands points faibles. Je ne vais pas préciser que ça va s'avérer compliqué...
"-Léviator, Ultralaser !, commence-t-il aussitôt.
-Esquive !"
Le Léviator attaque d'un rayon dévastateur, que mon Corayon évite au dernier moment en roulant par terre.
"-Profite du fait qu'il subisse le contrecoup et attaque Pouvoir Antique !", m'exclamé-je.
Le dragon d'eau est touché, ne pouvant pas bouger, mais malgré la super-efficacité de la capacité, il bronche à peine.
"-Hydroqueue.
-Esquive !", répété-je.
Cette fois-ci, rien à faire, le Léviator balance sa queue, comme une lame de fond en pleine tempête et Coraya est éjectée contre le mur, à l'autre bout du terrain. Elle est K.O, clairement et nettement.
"-Coraya est K.O., Monsieur Lysandre est donc qualifié pour les quarts de finale !", conclut l'arbitre.

Je rejoins mes amis dans les gradins.
"-T'as assuré !, s'exclame Caleb.
-C'est vrai que tu t'es pas mal débrouillée, admet Kaitlyn.
-Merci !
-T'as déjà songé à partir en voyage initiatique ?, demande-t-il. Vu ton niveau pour une débutante, comme tu dis, tu devrais !
-Euh... non. J'ai d'autres projets...
-Mais, alors... pourquoi es-tu venue à Kalos ?, m'interroge la fille.
-La famille, disons...
-Oh, cool, commente-t-elle simplement, devant ma réponse sèche et évasive.
-Nous aussi, on aura d'autres projets pour cette année, dit Caleb. Du coup, on devrait plus se voir beaucoup...
-Dommage...
-Raison de plus pour profiter du reste de cette journée !, positivise Kaitlyn.
-Et après, on dit que c'est moi l'idéaliste !"

Durant la fin de l'après-midi, nous suivons les combats tout les trois, en les commentant et en mangeant du pop-corn.
La finale oppose Madame Jemima contre Lysandre, bien sûr. Après tout, c'est logique car ce sont ceux qui se sont le plus démarqués des autres Dresseurs.
Leurs Pokémon, respectivement Arcanin et Léviator, s'affrontent à coup de capacité d'une puissance colossale.
"-Colère, Léviator !
-Colère, toi aussi !
-Hydroqueue !
-Esquive avec Vitesse Extrême !"
Et ensuite, lorsqu'il ne reste plus que quelques secondes :
"-Boutefeu !
-Hydroqueue !"
Les deux adversaires s'attaquent ; les deux éléments opposés se rencontrent en un nuage de fumée. Chacun est exténué après un combat d'un telle intensité.
Finalement, c'est Lysandre qui décroche la victoire. Et par conséquent le tournoi et les deux récompenses qui vont avec.
Le soleil se couche derrière la Tour Prismatique. Nous nous baladons dans la ville, tout en bavardant et en riant.
Puis, lorsqu'il fait nuit, nous retournons sur la Place Centrale pour assister au lancement du feu d'artifice.
Les premières fusées explosent dans le ciel et crépitent en des gerbes d'étincelles de toutes les couleurs.
"-Ouah, c'est magnifique !, m'exclamé-je avec ravissement.
-C'est Illumis, dit Caleb avec satisfaction.
-C'est Kalos, quoi", complète Kaitlyn.
Suite : Chapitre 15 : Première rentrée à l'École des Dresseurs
Dernière édition par Aurore_2021 le jeu. 07 déc. 2017, 20:18, édité 1 fois.
"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
Christophe Colomb (ça lui va bien de dire ça)

Avatar de l’utilisateur
solana5047
Messages : 458
Inscription : mar. 15 août 2017, 15:49
Localisation : sous ton lit avec Gardevoir la complotiste

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par solana5047 » dim. 03 déc. 2017, 17:47

tuto : comment mettre K.O. un pokémon avec Lysandre , tous d'abord , utili...
Pardon ...
J'aime toujours autant la description des combat ^^
Et bonne idée le tournoi , j'ai oublier de le dire la dernière fois :3
Sur le sommet d'un arbre au milieu d'un lac de brume
Moonlight observe le monde
Et protège l'univers
De ses anneaux multicolores

Avatar de l’utilisateur
Aurore_2021
Messages : 106
Inscription : mer. 01 nov. 2017, 10:37
Localisation : En cavale pour échapper à l'hôpital psychiatrique

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par Aurore_2021 » jeu. 07 déc. 2017, 20:16

Merci Solana :)
Avant de mettre le prochain chapitre, je voudrais faire une petite annonce : je me permets de me faire un petit peu de pub, mais je me suis crée tout récemment un compte Wattpad (vous connaissez ? Quoi ?! Késako merci Wikipedia) bref, si vous êtes intéressé, je publierais ma fan fic petit à petit là-bas aussi (mais toujours comme en avant première ici ;), mais également d'autres histoires. Je vous file le lien vers mon profil, il est là!

Bref, voilà le chapitre 15 !
Chapitre 15 :
Chapitre 15 : Première rentrée à l'École des Dresseurs

"-Olivia, réveille-toi ! Il faut te préparer pour aller à l'École !, m'appelle mon oncle.
-Oui, j'arrive !", marmonné-je, la tête enfouie dans mon oreiller.
Aussitôt, je bondis hors de mon lit. Je me dépêche de prendre une rapide douche, histoire d'être propre et fraîche et de faire bonne impression pour ce premier jour !
J'ai tellement hâte de rencontrer mon professeur, mes camarades de classe aussi ! Et peut-être par dessus tout, de découvrir ce qu'est l'"école"... En fait, je ne suis jamais allée à l'école à proprement parler. Tout d'abord, parce que le niveau de celle de Mele-Mele est "bon, mais passable", selon Parrain. Lire, écrire, compter... c'est lui qui m'a tout appris. C'est aussi grâce à lui que j'en connais un petit rayon sur les Pokémon. Certes, un petit rayon, mais tout juste assez pour être Dresseuse et une miette de ce qu'un Professeur digne de nom doit savoir.
Mon Arceus, ce que je suis impatiente !
J'enfile l'uniforme, qui est composé d'une veste et d'une jupe (ou short ou pantalon) bleu marine et d'une chemise plus claire. Puis, je me coiffe un peu mieux que d'habitude, mets mes chaussures, prends mon cartable (qui est juste mon Sac bourré de livres) et avale un pain au chocolat en entier, avant de descendre au bureau de Platane, qui travaille déjà.
"-Ah, Olivia ! Te voici prête ! Alors, excitée pour ton premier jour d'école ?
-Euch, ouich, cha va être chuper !, réponds-je, la bouche pleine. Pardon, je voulais dire : oui, ça va être super !
-Tu veux que je te dépose ?, propose-t-il en sortant les clés de sa voiture. J'ai une course au Café Soleil à faire en même temps.
-Non, c'est bon, merci. J'allais partir à pieds, décliné-je.
-Très bien, passe une bonne journée, alors ! À ce soir !
-À ce soir !", dis-je en entrant dans l'ascenseur.

Je prends le chemin de l'École sans trop de difficultés. Pendant les vacances, j'ai retenu son emplacement et ai continué d'écumer la ville, ne retournant que de rares fois voir Alexia ou un chauffeur de taxi.
Désormais, j'arrive à me repérer sans trop de problèmes. Même si tous les immeubles, en apparence, sont identiques, ce n'est pas le cas : il y a toujours un panneau ou une brique de couleur qui contraste et permet de les différencier.
J'avoue quand même que je n'aurais pas été contre le fait que Platane me dépose en voiture, mais pour un premier jour, je me serais fait remarquer direct. Pour une fois dans ma vie, je voudrais me fondre dans la masse et être une petite Élève bien discrète.
Et puis, la marche, ce n'est pas si mal, ça me permet de m'aérer la tête.
Je sens Coraya remuer dans sa Ball.
"Et oui, mais ma belle, il va falloir t'y faire..."
Ce n'est pas non plus facile pour elle : elle qui aimait le grand air, elle va devoir s'habituer à rester enfermée toute la journée pendant que je serai en cours.
Mais, c'est un mal pour un bien : ensuite, on pourra affronter plein de Dresseurs sans se faire exploser à chaque fois. Et les études, pour un Professeur, c'est une étape indispensable. D'ailleurs, j'espère qu'elles vont m'aider à choisir un domaine car je ne sais toujours pas vers quoi m'orienter : spécialiste des capacités comme Parrain ? Expert des évolutions (Mégas ou pas) comme mon oncle ? Ou bien quelque chose de complètement différent ?
Quoi que ça sera, je suis sûre que ça sera passionnant car tout est tellement intéressant dès lors que ça concerne les Pokémon...

J'arrive devant l'École. C'est une grande bâtisse, qui, d'un certain point de vue, ressemble beaucoup au Laboratoire.
Je franchis le petit portail et pénètre dans la cour de récréation. Il est encore tôt, elle est quasiment déserte : quelques Petits jouent à la marelle et il y a même un terrain de foot. Mais, je ne m'y attarde pas.
Tout d'abord, Platane voulait que j'aille déposer mon dossier au bureau du directeur, comme je suis nouvelle.
J'entre donc dans le bâtiment et essaie de me repérer. Je suis mon intuition, qui se révèle juste ; il est tout en haut.
"-Bonjour, excusez-moi, je cherche le directeur, dis-je lorsque j'arrive au dernier étage.
-Oui ?, m'interpelle la secrétaire. Pourquoi ?
-Je suis nouvelle et je devais lui donner mon dossier.
-La nouvelle... De 8e année ?
-Oui, probablement.
-Très bien, Olivia, tu peux me le donner, je le ferai passer à Monsieur Dupont.
-D'accord, merci !
-Maintenant, tu devrais essayer de trouver ta professeure, Melle Palonia. Elle est sûrement dans sa classe, juste à l'étage du dessous."
J'acquiesce et la remercie pour ses indications.

Je pousse doucement la porte de la salle de classe. Une jeune femme, aux cheveux bruns attachés en queue-de-cheval, à l'air à la fois énergique et doux, trie des feuilles sur son bureau.
"-Bonjour, jeune fille, me sourit-elle. En quoi puis-je t'aider ?
-Je suis Olivia, la nouvelle élève et on m'a dit que j'étais dans votre cours.
-En effet, on t'a bien renseigné ! Ravie de te rencontrer."
Elle consulte l'horloge et reprend :
"-Je vais aller chercher les autres, reste ici. Tu te présenteras et j'expliquerai le programme de cette année. Compris ?
-Oui !
-À tout de suite, dans ce cas là !", termine-t-elle en sortant.

Melle Palonia remonte plusieurs minutes plus tard, accompagnée des élèves, qui la suivent en rang deux par deux. J'attends calmement, le regard dans le vide, sans faire attention à leurs interrogations et à ceux qui me dévisagent. Ils s'installent tous à leurs places, comme s'ils avaient fait ça durant des années.
"Parce qu'en fait, c'est sûrement le cas, pensé-je. Si cette École forme aussi des enfants de 5, 6 ans comme j'ai vu dans la cour, ils doivent se connaître depuis archi-longtemps."
Melle Palonia entre à son tour, et aussitôt, toutes les conversations s'arrêtent.
"-Bonjour à tous ! Je me présente pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, Marie Palonia, mais pour vous ça sera Melle Palonia. Je suppose que nous avons dû nous croiser quelques fois dans l'établissement ; cette fois-ci, nous nous croiserons tous les jours. Mais, avant de présenter le programme scolaire, nous accueillons une nouvelle élève. Olivia, la parole te revient.
-Alola !, dis-je, volontairement pour une fois. Je m'appelle Olivia. Je viens d'Alola et suis arrivée à Kalos au début de l'été. Il n'y a pas grand chose de plus à dire sur moi, ajouté-je après avoir marqué une pause de réflexion et un petit rire nerveux.
-Rebecca, Margot et Louise, taisez-vous !, ordonne la professeure. Merci, Olivia. Tu peux t'asseoir... hmmm, il y a une place de libre à côté de Caleb."
Je m'exécute et m'assois près du garçon, bruns aux beaux yeux verts. Il me fixe avec insistance. Une lampe s'allume dans ma tête.
"-Caleb !, m'exclamé-je reconnaissant mon ami de la Fête de Kalos. C'est super de te retrouver !
-Ouais, ça fait du bien de te revoir", approuve-t-il en souriant.
La fille blonde de devant nous se retourne et reprend :
"-Je t'avais dit que c'était elle !
-Kaitlyn ! Mais, qu'est ce que vous faites ici ? Vous aviez pas des trucs à faire ?
-Caleb, Kaitlyn, Olivia, vous parlerez dehors !, nous interrompt Melle Palonia. Reprenons. Cette année est la dernière de vos études de Dresseur. Après les examens de fin d'année et si vous les réussissez, vous obtiendrez votre diplôme. Bien entendu, concernant l'Académie Officielle des Topdresseurs ou autres, une formation supplémentaire sera nécessaire.
Donc, cette année sera divisée en deux semestres. Le premier sera purement théorique. Nous verrons les types, les capacités mais également l'histoire et la géographie du Pokémonde.
Durant le second semestre, nous nous attaquerons à la pratique. Plusieurs sorties seront organisées pour permettre à ceux qui n'ont pas encore de Pokémon de capturer le leur. D'ailleurs... qui a déjà rencontré son premier partenaire ?", demande-t-elle.
Je lève la main, imitée par trois autres : une fille à lunettes qui me dit quelque chose, une autre blonde qui se cache derrière ses cheveux et une dernière qui sourit jusqu'aux oreilles.
"-Ok, c'est déjà plus que l'année dernière. Pour le reste, lorsque nous en arriverons aux combats, on vous prêtera un des Pokémon de l'École, en attendant. Concernant les exigences de travail..."

Elle continue de tout nous expliquer. Bien sûr, nous aurons des devoirs et des contrôles, qui nécessiteront un travail régulier. Tant mieux, travailler dur ne me fait pas peur. Au contraire, je sens mon enthousiasme monter d'un cran.
Puis, elle fait l'appel. Je tente de mettre un visage sur chaque nom, mais pour l'instant, ça reste compliqué. Caleb me rassure en me disant que ça va venir, Kaitlyn et lui vont m'aider.
Au bout d'un moment, la sonnerie retentit et tout le monde file en récréation. Je suis mes deux amis, la main de Caleb posée sur mon épaule.
"-C'est l'heure de nous raconter toutes tes vacances ! Et aussi, de te faire de nouveaux amis !", m'encourage-t-il.
Je tenais aussi à remercier Solana, ça ne se voit peut être pas encore dans ce chapitre, mais dans le suivant (quasiment terminé, je le mets demain soir), mais elle m'a beaucoup aidé pour créer une bonne partie des personnages, quasiment la moitié ! Donc, encore merci ;)

Suite : Chapitre 16 : Socialisation plus ou moins facile...
Dernière édition par Aurore_2021 le ven. 08 déc. 2017, 20:21, édité 1 fois.
"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
Christophe Colomb (ça lui va bien de dire ça)

Avatar de l’utilisateur
Vaporeon
Messages : 376
Inscription : ven. 20 nov. 2015, 19:04

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par Vaporeon » jeu. 07 déc. 2017, 21:27

Vois la notification
Ouvre une canette de Coca
Se cale devant son PC


Excellent. C'est vraiment bon. Mais détaillons.
PS : Je ne suis pas linguiste, ni prof de langues, juste un passionné qui essaye de donner un avis objectif, sans prétendre à la vérité absolue. Si vous voyez une bourde qui vous révolte, signalez-le !


En premier lieu, le scénario. C'est intéressant, bien mené, le rythme est présent, et chaque chapitre nous donne envie de lire le suivant sans pour autant plonger dans le suspens à outrance. Pour l'instant, chaque chapitre présente une micro-nouvelle presque indépendante (sauf pour le concours, qui s'est étalé sur deux chapitres), mais je pense que cela va changer avec l'installation d'une trame de fond. Ce découpage a pour effet positif de ne pas nous laisser sur notre faim à la fin de chaque chapitre mais cela engendre aussi une légère confusion car l'on passe du coq à l'âne d'un seul coup, dès l'ouverture de la balise spoiler suivante. Cependant, ce n'est qu'un détail mineur. Tu te montres à l'aise que ce soit dans les scènes d'actions ou dans les moments plus calmes, naviguant avec aisance sur le rythme du récit. Tout s'enchaîne assez vite, mais là encore ce n'est qu'une fan-fiction, pas un roman de 3000 pages (quoique, sait-on jamais...) donc l'on peut se permettre cela. De plus, ton annonce de plusieurs arcs (un récit entrecroisé serait magnifique, si tu te sens capable de jongler entre les personnages sans entremêler les personnalités à force) promet une certaine longueur et une trame de fond commune aux différents protagonistes, que l'on a toujours pas aperçu jusque là. En effet, à moins que ton écrit ne reste dans la description d'une vie de jeune adolescente à Kalos, il est probable que nous n'en sommes qu'à la situation initiale et que les péripéties ne vont pas tarder à advenir.

Ensuite, parlons personnages, de loin mon aspect préféré dans la littérature. Pour l'instant, difficile de juger. Un seul personnage principal, et les compagnons du héros n'ont pas encore été suffisamment détaillé pour permettre de cibler leur psychologie. Mais tu sembles préoccupée par le fait d'avoir des personnages construits et détaillés, en témoigne ton message de demande de descriptions de camarade de classe. Malgré cela, le cas Olivia est d'ors et déjà instructif : en effet, la première personne, sur laquelle je reviendrai plus tard, nous livre moult détails : un personnage assez timide d'apparence, mais qui sait s'avancer et s'exprimer quand il le faut, prompte à saisir les occasions. Mais également un personnage qui croit son avenir tracé, mais dont les expériences (car c'est là un roman d'apprentissage, à n'en pas douter) vont peu à peu faire vaciller les convictions : en effet, l'on passe d'une Olivia convaincue d'être future Professeur en début d'arc à cette intéressante citation "Ou bien quelque chose de complètement différent ?" dans le dernier chapitre. Une évolution progressive, et encore inconsciente du personnage qui va captiver le lecteur, le portant à se pencher sur cette jeune Dresseuse, qui de plus exprime sa particularité de part ses liens familiaux et un Pokémon chromatique à ses côtés : les ingrédients sont ici réunis pour nous offrir un personnage particulier et attachant, qui se démarque de la populace sans pour autant être l'héritier d'une quelconque prophétie légendaire. Pour les personnages secondaires, le fait que mes deux amis partagent des liens entre eux en plus de l'héroïne est assez fin : en effet, trop de compagnons se définissent uniquement par leur relation au héros. Jusqu'ici, le personnage de Kaitlyn est le plus intéressant, n'ayant pas une personnalité uniquement positive : malheureusement, son côté sarcastique a eu tendance à s'effacer avec le développement de son amitié avec Olivia, ce qui est un peu dommage. Pour résumer, des personnages intéressants, même si l'apparition des antagonistes permettra de mieux juger.

Enfin, penchons nous sur l'aspect linguistique. Ortographe, rien à redire, de même pour la syntaxe et la typographie. Espaces, place du verbe guillemets, tout cela est parfaitement agencé. Cela fait d'autant plaisir que l'usage des guillemets dans un dialogue est souvent fort peu maîtrisé dans les productions amateures. Niveau conjugaison, le présent est assez perturbant. Pour être honnête, je n'ai jamais beaucoup apprécié l'usage de ce temps dans la littérature, préférant le très classique passé simple/imparfait, permettant de naviguer entre actions de second plan et action avec aisance. Ici, cela passe, même si l'apparition subite d'accent aigu et autres "Réponds-je" est surprenante, bien que parfaitement juste. Tu maîtrises ce temps, le tout est fluide, et c'est très bien comme cela. Dernier aspect à aborder, l'usage de la première personne : tu frappes ici un grand coup. Comme abordé plus haut, ton personnage possède un profil psychologique assez attachant, et cela permet une visualisation continue des pensées ainsi qu'une introspection permanente, ce qui dans un contexte de découverte de nouvelles contrées, culture, voire même une véritable découverte de la vie dans le cadre de ton personnage, qui s'émancipe et découvre les joies de Kalos, est un atout considérable dans l'identification avec le lecteur. Donc, encore une fois, du très bon.

Bon, c'en est fini, merci d'avoir lu ceci, mais une oeuvre de qualité mérite des éloges. Encore une fois, bravo, et continue à écrire, tu es faite pour cela.
- Et si on faisait une évolution cool à Draco, genre un serpent bleu avec de grandes ailes blanches ?
- Non, le gros truc rondouillard orange me semble plus cohérent.

Avatar de l’utilisateur
solana5047
Messages : 458
Inscription : mar. 15 août 2017, 15:49
Localisation : sous ton lit avec Gardevoir la complotiste

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par solana5047 » ven. 08 déc. 2017, 18:25

de une : merci ^^
de deux : j'aime toujours autant ton histoire , et je ne pensait pas retrouver les deux zigotos des vacances (si je peux me permettre de les appelé ainsi)
avec toujours autant de hâte , j'attend la suite ^^
Sur le sommet d'un arbre au milieu d'un lac de brume
Moonlight observe le monde
Et protège l'univers
De ses anneaux multicolores

Avatar de l’utilisateur
Aurore_2021
Messages : 106
Inscription : mer. 01 nov. 2017, 10:37
Localisation : En cavale pour échapper à l'hôpital psychiatrique

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par Aurore_2021 » ven. 08 déc. 2017, 20:14

Merci tous les deux pour vos commentaires !
Vaporeon, ça me touche énormément ce que tu as écrit (et encore, c'est un euphémisme), c'est vraiment super gentil et je vais essayer de suivre tes conseils, par exemple, en me relisant, c'est vrai que les transitions entre les chapitres sont mal travaillées, je fais faire attention pour les prochains.

Et tadaaaam ! La suite ! Les supers personnages créés par Solana font leur entrée magistrale XD

Chapitre 16 :
Chapitre 16 : Socialisation plus ou moins facile...

"-Justement, nous, c'était ça, notre occupation, m'explique Kaitlyn, debout en face de moi. On devait se préparer.
-Comme tous les ans", commente Caleb, assis à côté de moi.
Je me penche pour le regarder, quand je me rends compte, qu'à l'autre bout du banc sur lequel nous sommes, est assise la timide blonde qui avait levé la main en classe.
Elle est en train dessiner, repliée sur son travail.
Je m'approche d'elle.
"-Salut !
-Salut..., me répond-elle d'une toute petite voix.
-Comment tu t'appelles ?, repris-je.
-Emma..., murmure-t-elle.
-C'est très joli, ce que tu dessines", la complimenté-je en me penchant pour observer.
En effet, son dessin représente un mignon Rocabot se roulant dans l'herbe. Cela me fait sourire, extérieurement et intérieurement car ça me rappelle Parrain. Parrain... Je dois bien admettre qu'il me manque beaucoup, mais mon oncle fait tout pour que je me sente bien aussi, donc je ne le vis pas si mal.
Emma se redresse, l'ébauche d'un léger sourire flotte sur ses lèvres. Cependant, ça ne dure pas longtemps. Elle se met à secouer la tête et à répéter "Va t'en, va t'en" en regardant derrière moi. Je me retourne et remarque que mes deux amis se sont décalés vers nous. Seulement, ce n'est pas d'eux dont elle est terrifiée.
Trois filles nous toisent d'un air méprisant.
"-Alors, Grahyéna, t'as oublié notre accord ?, crache une rousse à l'air hautain.
-Oui mais, mais, mais..., bégaie la petite dessinatrice.
-"Rester à l'écart des gens normaux", c'est trop compliqué pour toi ?, enchaîne son acolyte aux cheveux châtains coupés au carré.
-Mais laissez-la !, protesté-je. C'est moi qui suis venue lui parler, je fais ce que je veux ! Vous vous prenez pour qui, à décider de tout comme ça !
-Olivia, tu devrais peut-être pas..., tente de m'arrêter Kaitlyn.
-Tu devrais l'écouter, Mademoiselle Olivia, renchérit celle qui n'avait pas encore pris la parole.
Surtout si tu as été assez futée pour me battre, tu dois aussi l'être pour répéter les gens fréquentables et ceux qui ne le sont pas."
Le déclin se produit et je la reconnais. C'est la fille au Sucroquin, du Tournoi ; Louise, il me semble.
"-Je suis assez futée pour savoir qui sont les gens recommandables, répliqué-je. Et je sais que vous n'en faites visiblement pas partie.
-Fais gaffe..., m'avertit Caleb.
-C'est peut-être pas la peine de donner une si grande importance à une cause perdue d'avance, murmure Emma.
-Écoute tes amis. Ça sert à rien de s'acharner, Grahyéna est une ratée, tu ne peux rien y faire, reprend la rousse.
-Mais zut, vous avez fini de pourrir la vie des gens ?!", s'exclame une autre fille.
Elle arrive et s'interpose entre Emma et la bande.
Ses cheveux bruns retombent sur ses épaules et ses yeux violets piqués de bleu luisent de colère.
"-Amélie ! T'es pas partie, finalement ?, demande Kaitlyn.
-J'ai décidé de rester, répond celle-ci. Rebecca, t'as passé les six dernières années à faire de sa vie un enfer. Tu peux t'arrêter un jour, tu sais ?"
Rebecca (la rousse, si j'ai bien compris) semble désappointée par cette Amélie.
"-Pfff, Louise, Margot, suivez, on va rejoindre les mecs. La nouvelle, ajoute-t-elle en me regardant dans le yeux méchamment, tu viens de choisir ton camp.
-Le mauvais, ha ha ha ha !", ricane Margot, avant de s'en aller.

Kaitlyn nous entraîne un peu comme plus loin, Amélie, Caleb et moi, sous un arbre, pour discuter de ce qui vient de se passer.
"-Olivia, es-tu consciente que t'es dingue ?!, s'exclame-t-elle.
-Elle a juste faire ce qu'elle jugeait juste, dit Amélie en haussant les épaules.
-Elle vient surtout de se mettre à dos les filles les plus populaires de l'École !, persiste mon amie.
-Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer le drame que j'ai, apparement, provoqué ?
-En gros, Emma est détestée... commence Caleb.
-Pourquoi ?
-Rumeurs, répond simplement Amélie.
-Bref. Rebecca, la rousse, Louise, la blonde et Margot, celle au carré, impose à tous un certain respect...
-Plus communément appelé peur, précise la même.
-Et les trois garçons avec lesquelles elles sont, là-bas, ce sont leurs larbins. De gauche a droite : Simon, Tristan et Matthieu.
Pour Maël, celui qui parle avec Emma, c'est pareil.
-Mais, c'est horrible ! Pourquoi elles victimisent tout le monde comme ça ?, m'indigné-je, ne comprenant pas. Et pourquoi personne ne réagit ?
-Parce que c'est comme ça, voilà tout, se résigne Caleb. En un claquement de doigts, elles peuvent te rendre la vie invivable. Du coup, on ne dit jamais rien.
-Eh bien, je crois que je viens de déclarer la guerre...
-C'est pas grave, on est avec toi !, me soutient-il.
-Il fallait bien que quelqu'un s'y mette un jour", renchérit Kaitlyn.
Tout à coup, une fille aux longs cheveux bruns et aux yeux chocolat pétillant de malice surgit au milieu de notre groupe en s'écriant.
"-Qui est le petit génie qui a clashé Rebecca et ses Cocotine ?"
Je crois qu'à part Emma et Louise, c'est la dernière possédant un Pokémon. Elle est suivie par une blonde aux grands yeux violets qui porte un ras-du-cou, tenant la main d'un garçon dont les cheveux châtains font ressortir les yeux mordorés.
"-Selena, calme-toi, dit la fille.
-C'est elle, la nouvelle, répond à ma place Amélie.
-Bravo ! Je te respecte ! Olivia, c'est ça ? Ton nom est désormais grave dans l'histoire à des 8e années, déclare-t-elle en s'inclinant.
-C'est vrai que c'était fort, admet le garçon. Même Amélie, le jour de son arrivée, il y a un an, n'a pas été jusque là ! Au fait, je me présente, Lukas, et elle c'est Artémis.
-C'est sa copine, précise Selena avec un clin d'œil. Depuis le bal de l'année dernière. Ça s'est passé comment, vos vacances en amoureux ?
-C'était super !, dit Lukas. D'ailleurs, on en attend un autre, de petit couple, cette année..."
Caleb rougir ; Kaitlyn regarde ailleurs ; je souris doucement. Parlerait-il d'eux ? Possible. Mais, ça me fait bizarre de les imaginer...
Je n'ai pas le temps d'en penser plus, car la cloche sonne, marquant ainsi la fin de la récréation.

En remontant en classe, je percute une fille, à l'air maladroit, qui laisse tomber ses livres.
"-Mince ! Désolée, m'excusé-je.
-C'est pas grave. C'est toi, la nouvelle ?
-Oui ! C'est aussi moi qui ai...
-envoyé balader l'autre bande de Cocotine ? Je suis au courant, complète-t-elle en réajustant ses lunettes, ce qui me rappelle quelqu'un.
-Cloé !, l'interpellent deux garçons en venant à sa rencontre. T'étais passé où ?
-À la bibliothèque, Jackson, soupire-t-elle.
-Il y a une bibliothèque ?, m'étonné-je dans le bon sens.
-Bien sûr !, répond Cloé. Je te montrerais un jour, si tu veux !
-On s'est pas déjà vu quelque part ?, me demande le dénommé, Jackson, un jeune garçon blond aux yeux bleu clair. Je crois que ton nom me dit quelque chose...
-Oui !, renchérir la seule fille du trio. Et toi, Laurent ?
-C'est drôle, moi aussi !, confirme l'intéressé.
-Euh..., paniqué-je à l'idée qu'au bout d'une matinée, je sois déjà grillée. Je vous ai jamais vu pourtant...
-Dommage..., conclut-elle, dubitative. Je vais aux toilettes ! On se retrouve en classe ?
-Aucun problème !"

Durant le reste de la journée, je traîne avec mes nouveaux amis, qui se révèlent être tous très gentils et tous avec leur caractère bien à eux, mis à part "la bande de Cocotine", avec lesquelles les hostilités sont lancées, déclarées, revendiquées et assumées.
Le soir, je rentre en compagnie de Caleb et Kaitlyn. Ils sont vraiment très proches... je repense malgré moi à ce qu'a laissé entendre Lukas tout à l'heure, et ne peux m'empêcher de ressentir un léger pincement au cœur.
Lorsqu'ils arrivent à leur destination, c'est à mon tour de retourner chez moi. J'effectue tours et détours et n'entre dans le Laboratoire qu'après m'être assurée qu'aucun de mes camarades se trouvent dans les parages.
Je rejoins Platane, qui feuillète un journal dans le salon.
"-Alors ?, me demande-t-il. Ça s'est bien passé, cette rentrée ?"
Mon sourire est éloquent et parle pour moi :
"-C'est dans combien de temps, demain, déjà ?"
"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
Christophe Colomb (ça lui va bien de dire ça)

Avatar de l’utilisateur
solana5047
Messages : 458
Inscription : mar. 15 août 2017, 15:49
Localisation : sous ton lit avec Gardevoir la complotiste

Re: [FanFic] : 4 Dresseurs, 4 rêves

Message par solana5047 » ven. 08 déc. 2017, 20:34

je n'en attendait pas moi de mes personnages :hap:
et les autre de même ^^
les voilà tous en piste , chaqu'un des personnage on l'air intéressant
Sur le sommet d'un arbre au milieu d'un lac de brume
Moonlight observe le monde
Et protège l'univers
De ses anneaux multicolores

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités