[Histoire] Failles du code source de l'univers

C'est ici que vous pouvez délier votre plume et raconter vos histoires.

Modérateur : Modérateurs section Pokémon et Vous

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

[Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » lun. 21 mai 2018, 01:49

Sommaire

Chapitre 1 : Filiation
Chapitre 2 : Les intrus
Chapitre 3 : Le voyage
Chapitre 4 : Réunion au sommet
Chapitre 5 : La magicienne et ses disciples
Chapitre 6 : Présent imparfait

--==--==--==--==--==--==--==--==--==--==--==--==--==

Si vous trouvez ça barré, dites vous que ce n'est que le début. Mais en un sens, après ça ira mieux parce que vous comprendrez. J'espère que vous serez de nombreux lecteurs :^^:

Chapitre 1
Au début, des cohortes d'atomes formèrent la planète. Puis l'évolution créa toutes les espèces, humains comme Pokémon. Et il y eut des guerres, des catastrophes, des batailles, des famines, des reconstructions, de nombreuses fois, sur toutes les terres émergées, à tour de rôle. Puis advint l'ère de Prospérité, avec ses régions, ses championnats, son confort, ses codes, ses rites, sa paix. Mais toute chose a un futur, et, aussi vite qu'elle avait commencé, elle céda la place à de nouvelles sociétés. Il y eut de nouveaux conflits, de nouveaux systèmes, originaux ou volés au passé, de nouvelles revendications, de nouvelles évolutions, plusieurs fins du monde, toujours des survivants qui s'acharnaient. L'histoire fut oubliée, redécouverte puis reperdue, les millénaires passaient tranquillement, l'un après l'autre, pas plus significatifs que les précédents. Et puis, à une époque, foulant la superficielle pellicule de roche à la surface de ce globe perdu dans les confins vides de l'existence, vivaient Milla et Sanayt.

Milla avait trouvé Sanayt sur un chemin, un jour. C'était une petite tarsalle frêle, qui ne lui avait dit que son nom. Elle refusait de lui révéler son origine, et après plusieurs années passées à vivre chez Milla, il s'avéra qu'elle avait oublié. Les médecins diagnostiquèrent un blocage, post-traumatique. Sanayt n'avait évolué qu'une fois, restant sous les traits d'une kirlia malgré une maturité établie, probablement à cause du syndrome sus-nommé.

Milla vendait des gâteaux face à la rue, et Sanayt l'avait subséquemment rejointe dans son business ; une position qui, au delà d'assurer de quoi vivre, permettait d'observer ce qu'il se passait au dehors.
Or, un jour, des camelots bien équipés demandèrent aux passants quelconques de faire place nette, et, visiblement très certains de l'importance de ce qu'ils avaient à démontrer, en avertirent bruyamment tout le bloc.

« Notre compagnie apporte une innovation majeure dans le domaine des transports », prêcha l'un d'eux. « Une technologie ancienne issue de l'ère de Prospérité elle-même ! Nous vous présentons aujourd'hui, citoyens, la Capsule !
-Qu'est-ce que c'est que ce bazar-là ? maugréa Milla avec l'air éveillé caractéristique d'une poule devant un couteau. Sanayt, viens voir ! »
Un gallam a l'air peu enjoué sortit ensuite d'une rue adjacente, rejoignant ses apparents compères.
« Voyez comme nous allons à présent réduire la taille de cet homme afin de le faire entrer dans une de nos Capsules, fit le camelot en direction de l'arrivant. Sous vos yeux ébahis, il va se retrouver miniaturisé à l'intérieur de cet appareil ! Songez à la praticité de cette simple balle, mesdames, messieurs et autres ; d'entrer simplement dans cette Capsule et de voyager dans le sac d'un ami ! Quelle économie de temps, de moyens, de tout ! » commençait-il à crier, extatique. Milla ne comprenait pas grand chose, et était vaguement intéressée.

Mais Sanayt tiqua.
« C'est pas normal.
-De quoi ?
-Le gallam, là. J'arrive à sentir ses pensées et il va pas bien du tout.
-Comment tu peux faire ça ? Tu l'as jamais vu de ta vie !
-Il veut de l'aide. Il a peur. Il... il est paralysé !
-Comment ça ? »
Sans répondre, Sanayt franchit le comptoir et s'élança dans la rue, créant entre ses doigts un frémissement d'énergie pure qu'elle enroula sur lui-même, projetant le tout au sol. L'onde de choc révéla et détruisit une structure frissonnante de métal et d'ombre qui enchaînait le gallam et restreignait ses mouvements. Parmi les quelques badauds qui avaient interrompu leur activité pour regarder, la stupeur fut totale et un mouvement de panique s'ensuivit. Le gallam se dégagea, attrapa Sanayt dans ses bras puissants et profita de la confusion pour foncer dans le comptoir de Milla, et se cacher en soufflant dans l'arrière-boutique.

« Merci, l'amie, je t'en dois une. Comment t'as su ? » dit-il à la kirlia.
Milla ferma son store vite fait et les rejoint en courant.
« Oh, vous êtes la propriétaire de ce magasin ? Désolé pour le dérangement, et tout ça, murmura l'étranger.
-J'ai lu tes pensées, tout à l'heure, murmura Sanayt.
-Comment ? Je ne te connais pas.
-Pourtant, ça fait comme si nos pensées avaient déjà fusionné.
-T'y comprends quelque chose, Sanayt ? demanda Milla, avant d'être coupée avec assez peu de ménagement par l'intrus très surpris.
-Sanayt !? »
Il l'avait dit assez fort pour stopper tout mouvement.

« Sanayt, continua-t-il. C'est moi, c'est Erl !
-C'est sensé me dire quelque chose, ça ?
-Je suis ton frère ! Nous avons éclos et grandi ensemble dans les champs de Shion ! Tu ne m'as pas totalement oublié, quand même ? Sanayt !
-Quoi quoi quoi ? s'abasourdit Milla. J'ai trouvé Sanayt abandonnée, je n'ai pas vu de frère à l'époque.
-Je sais... c'est compliqué, s'excusa Erl. Je fais partie d'une guilde qui doit être à ma recherche, ils pourront tout expliquer...
-Je commence à me souvenir... murmura Sanayt. Erl... J'ai des flashs, c'est vague, mais...
-Sanayt, tu changes de couleur, s'inquiéta l'humaine. »

Le corps de la kirlia s'illuminait par endroit, formant des taches claires de plus en plus étendues.

« Elle évolue, diagnostiqua le gallam. Peut-être est-ce le fait de me revoir ? Cela a pu débloquer quelque chose dans son organisme.
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAIE ! CA FAIT MAL !
-Je vais chercher... euh... quelque chose... fila Milla, en panique. »

Et là, à ce moment, à cet instant où cet enchaînement d'évènements en succession rapide avait déjà de quoi donner le tournis, un boumat tomba comme une pierre à travers le plafond de la pièce, défonçant tout ce qui était susceptible de l'être. Il sortit un talkie de sa carapace :

« La voie est libre ! Tu peux débarquer, Llevataein ! » qu'il commanda avec un air concerné.

Tout confortait alors à penser que nos insignifiantes héroïnes n'avaient pas le derrière sorti des ronces.
Dernière édition par Tigali le dim. 07 oct. 2018, 17:21, édité 3 fois.
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Vaporeon
Messages : 632
Inscription : ven. 20 nov. 2015, 19:04
Localisation : Tout de suite à gauche ! Non, l'autre gauche... Voilà... Mais non, pas là ! Bon, laissons tomber.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Vaporeon » lun. 21 mai 2018, 02:16

J'aime beaucoup, le récit démarre sur les chapeaux de roues, et l'écriture est impeccable, avec un lexique bien riche qui fait plaisir à voir.
Cependant, quelques petites questions : Milla est-elle une humaine ? Y-a-t-il des humains tout court ? Est-ce que tous les Pokémon parlent ?
Visiblement, tu retires la dernière lettre de l'espèce pour les individus mâles (exemple : "Un gallam"). Mais était-ce volontaire pour "un boumat" ? Car autant le "e" final peut être vu comme la marque du féminin, autant un "a" final est neutre.
2011 : Pokémon classe et surpuissant, je vis renfermé au fond d'un château antique oublié et possède mon propre arc scénaristique post-game.
2018 : Faire évoluer Pyronille.

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » lun. 21 mai 2018, 10:57

Milla est humaine.

Tout le reste est volotaire (j'ai relu 15 fois pour m'en assurer) et se dénouera au fil des chapitres. Pour boumat c'est un choix perso, je trouvais que ça sonnait bien.

Merci d'avoir lu !
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Evolimiqui
Messages : 2695
Inscription : mar. 25 avr. 2017, 15:13
Localisation : Chez Poképédia.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Evolimiqui » lun. 21 mai 2018, 23:15

Cette fanfic' commence déjà à m'intéresser ! On voit dès le début que tu as ton propre style, notamment avec les noms de Pokémon, qui est original.

Je n'ai pas de question pour le moment, j'attends de voir la suite ! :hap:
Je ne veux pas évoluer. Ce CD me fait peur, il ne m'inspire pas confiance.

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » ven. 25 mai 2018, 12:15

Eeet c'est parti pour le chapitre 2, accrochez-vous s'il vous plaît :P

Chapitre 2
Dans le chapitre précédent, un gallam fut sauvé des griffes de camelots voulant l'utiliser contre son gré comme cobaye. ce dernier s'est révélé être Erl, le frère de Sanayt. Celle révélation conduisit cette dernière à amorcer une évolution, avant que le plafond de la boutique de Milla ne soit traversé sans ménagement par un boumat brutal ; le tout dans un laps de temps légèrement inférieur à la minute et demie.

Une corde descendit du trou percé dans le plafond, et une belle humaine, grande, fine mais musclée, les cheveux attachés, et vêtue au strict minimum, coula le long.
« Salut la compagnie ! clama l'arrivante. Salut Erl !
-Les gars... j'apprécie le sauvetage, mais votre arrivée sauvage me place dans une situation d'embarras... balbutia Erl.
-Oh, ouais, désolés pour le plafond, et tout. On cherchait juste à récupérer notre camarade. Je suis contente qu'ils n'aient pas réussi à te soumettre définitivement. Aucune idée de pourquoi ils voulaient te faire rentrer en plein milieu de la foule ?
-Ils voulaient m'infliger une humiliation publique, je ne vois que ça.
-Tss... en pleine foule... pourquoi les méchants font-ils encore ça ? soupira-t-elle.
-Parce que c'est marrant ! s'exclama le boumat.
-Peut-être, mais ça rate à chaque fois... crois-en quatre cents ans d'expérience, et prends bien note de ça, Boron.
-Excusez-moi... se hasarda Milla. Serait-il possible de savoir ce qu'il se passe...?
-Qu'est-ce que tu veux dire par là ? fit l'arrivante interloquée. »

Sanayt inspira.
« Par là, elle veut dire que... Ici, c'est notre boutique et notre maison ! Et vous débarquez ici en cassant tout, avec votre jargon bizarre sur les méchants, alors au moins vous pouvez nous expliquer ce qui se traAHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAME !!! »
Elle avait fini sa phrase en hurlant sous le coup des transformations de son corps.
« Ouh. Une évolution ! Et splendide avec ça, commenta tranquillement la grande chef, attrapant un peu de la marchandise de Milla et s'asseyant jambes croisées sur un siège posé là.
-Sanayt, tu veux quelque chose ? Un peu d'eau ? demanda la jeune humaine inquiète.
-Je veux juste DE L'AIR ! hurla l'intéressée en écartant tout ce qui l'entourait d'un double mouvement de bras rageur. »
Des cercles concentriques commencèrent à se former et grandir sur la peau albâtre de la kirlia, tandis que, grandissant et ses cheveux s'allongeant, elle terminait sa métamorphose en gardevoire.

« Sublime ! Tout à fait sublime ! Et ces gâteaux, mmmh... sont une véritable merveille. Je crois que c'est maintenant l'heure d'une présentation formelle. Je suis Llevataein, la chef de ce groupe. Ça, c'est Boron, fit-elle en désignant du doigt le boumat. Il dit qu'il veut apprendre les Arts de la Brèche pour dominer le monde par la force, mais bon, il est nul de toute façon. Là-bas, c'est Erl, mais je suppose que vous le savez déjà.
-Comment... oups, nouvelle voix, pas habituée, elle vrille un peu, s'excusa Sanayt. Comment vous avez recruté Erl ?
-Oh, on a détecté son potentiel très élevé, alors on a sauté sur l'occasion et on l'a enlevé pour l'entraîner. A l'époque, il traînait avec un autre tarsal, mais son potentiel était banal, alors on l'a laissé. Ce qu'il/elle est devenue, par contre, je n'en ai pas la moindre idée. Si ça se trouve, je me tiens devant en ce moment même. Ça serait un sacré coup du destin ! »
Sanayt croisa les bras et la regarda d'un air mauvais. Llevataein la regarda alternativement avec Erl, pendant quelques secondes.
« Oh. Mystique... sourit-elle.
-Et toi, Erl ? Comment t'as pu les rejoindre et m'abandonner comme ça ? demanda la gardevoire à son frère.
-Je te dois des excuses... C'est compliqué...
-Cela dit, ça s'est plutôt pas mal terminé, non ? Tu as retrouvé une maison plutôt pas mal en fin de compte, sourit la chef. »

« Excusez-moi... se lança Milla. Vous avez parlé de potentiel tout à l'heure... c'est quoi ?
-Oh ! C'est un ensemble de données innées qu'a un être vivant et qui détermine ses capacités à... euh... faire ce qu'on fait.
-En parlant de ça, lui chuchota Boron. J'ai scanné l'humaine tout à l'heure. Ses relevés sont au dessus de la moyenne.
-Wow. Sympathique, murmura son amie en réponse.
-Et c'est quoi... ce que vous faites, exactement ? insista la propriétaire des lieux. »
L'autre humaine se concerta avec elle-même environ deux secondes.
« Mouais. On dirait que je vais te révéler ce que sont les Arts de la Brèche.
-Hein ? »

Llevataein s'approcha très près de Milla, collant front contre front et bout du nez contre bout du nez.
« Tu penses que la structure de l'univers est d'une harmonie parfaite, n'est-ce pas ?
-Euh... oui ?
-Bam ! Bienvenue dans la réalité, petite : l'univers est un sombre merdier plein de failles et de mauvais code, à peine assez cohérent pour que la vie puisse y exister. Les Arts de la Brèche consistent à exploiter ces failles pour obtenir tout ce que l'on veut. »
Llevataein bougeait beaucoup les bras durant son explication.
« Invisibilité, téléportation, réincarnation, voyage temporel, invocations... les possibilités sont énormes ! Et qui de mieux pour garder un pouvoir datant de l'aube des temps et qui pourrait théoriquement détruire la réalité, qu'une bande de tarés jouant les justiciers à la cool sur une planète au milieu de nulle part ? Ça, c'est nous. »

« Donc vous combattez les gens qu'on a vu sur la place devant le magasin ? continua la petite humaine.
-Pour l'instant, on combat l'organisation qui est derrière leur entreprise, expliqua Llevataein. D'habitude, on a pas de honte à s'attaquer à des criminels ordinaires... mais là, il y a eu des évènements qui nous laissent penser qu'eux aussi utilisent les Arts de la Brèche. Et s'ils ont pu capturer Erl, tout porte à le croire... pas vrai, l'intéressé ?
-C'est possible... Mais mes souvenirs de ma capture ont disparu. Ma mémoire a été altérée.
-Et c'est quoi exactement que cette organisation ? hasarda Milla. Qu'est-ce qu'ils ont fait de mal ?
-Ça, ma petite, je te le dirai... une fois de retour à notre base.
-Comment !?
-Oh, allez, ne sois pas timide. Avec tout ça, t'es pas curieuse ? On te l'a dit, tu as un fort potentiel, je veux pas gâcher, ça – et honnêtement, maintenant que j'y ai goûté, je ne pourrai pas me passer de ces gâteaux une seule journée. Donc ! Je t'offre une formation aux Arts de la Brèche – un plongeon étourdissant dans l'inconnu, une porte d'entrée grande ouverte dans l'aventure et le bottage de derches de haut niveau... Ça te tente ? »
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Vaporeon
Messages : 632
Inscription : ven. 20 nov. 2015, 19:04
Localisation : Tout de suite à gauche ! Non, l'autre gauche... Voilà... Mais non, pas là ! Bon, laissons tomber.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Vaporeon » ven. 25 mai 2018, 20:02

Et ça commence à partir en vrille...
Dans le parfait style de H2G2 et des Annales du Disque-Monde ! On attend la suite !
Entre des explications sur l'abandon qui risquent d'être croustillantes à souhait, la découverte de ce groupe de tordu doté de pouvoirs quasi-divins et ayant décidé de sauver le monde parce que c'est cool et une Milla qui ne comprend déjà plus rien, il va sûrement y avoir de quoi s'amuser !
2011 : Pokémon classe et surpuissant, je vis renfermé au fond d'un château antique oublié et possède mon propre arc scénaristique post-game.
2018 : Faire évoluer Pyronille.

N_tonio36
Footeux
Footeux
Messages : 2153
Inscription : dim. 21 oct. 2012, 12:55
Localisation : Lieu dans lequel se situe la personne dont vous lisez le message.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par N_tonio36 » ven. 25 mai 2018, 21:40

Ça fait longtemps que j'ai pas mis le clavier dans cette section, mais j'ai apprécié.
Félicitations, t'as obtenu un nouvel abonné suiveur !
"Blacker than a moonless night, hotter and more bitter than Hell itself, there is but one last shred of cheer for a soul far beyond redemption — the darkness that lies at the bottom of this mug."
Recollection ~The Bitter Taste of Truth

Avatar de l’utilisateur
Victicraft006
Messages : 604
Inscription : sam. 25 juin 2016, 12:45
Localisation : Au tribunal

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Victicraft006 » sam. 26 mai 2018, 00:13

Wow. Je m'attendais pas du tout à ça. C'est vraiment sympa, je continuerai à te lire ! :^^:
Vaporeon a écrit :Aucun râteau n'a été maltraité par un acteur pendant le tournage. L'inverse est faux.
Je possède par ailleurs le talent Maladresse.

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » sam. 26 mai 2018, 01:20

Vous êtes trop gentils, les gens :^^:
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » sam. 16 juin 2018, 01:35

Eeeeet un peu d'attente pour cette épisode du fait de pas mal de problèmes persos m'étant tombés dessus, je voulais quand même publier ce soir car la semaine pro j'ai bac et ça aurait vraiment trop repoussé à mon goût. Les bonnes nouvelles, c'est que j'ai plein d'idées pour la suite, et ensuite, que le temps des chapitres explicatifs est pas loin d'être fini, bientôt place à l'ACTION :evil:

J'espère que vous apprécierez... vous avez placé de grosses grosses attentes en moi, je pense pas être à la hauteur des références que vous avez citées, mais j'ai quand même fait de mon mieux :stupid:

Chapitre 3
Dans l'épisode précédent, nous avons vu apparaître Llevataein, la séduisante cheffe d'une troupe de maîtres d'un pouvoir ancestral de type très dangereux, les Arts de la Brèche. Sanayt termina également son évolution sous le regard de Milla et de son frère Erl. Mais Llevataein propose soudainement à Milla de rejoindre leur groupe...

« M-moi ? Euh... vous êtes sûre ? Je suis bien comme ça... et je sais pas si je pourrais arriver à faire même un petit bout de ce que vous faites...
-Milla ! la poussa Sanayt. Tu vas pas refuser une offre pareille ?
-Je sais pas... ça a l'air dangereux...
-Uuurgh... grogna Llevataein en se prenant la tête entre les mains et en la levant vers le plafond, ou ce qu'il en restait. D'un côté, le potentiel, de l'autre, la motivation... Si seulement on pouvait vous fusionner... Vous savez quoi ? Venez toutes les deux, je m'en fiche. Plus on est de fous, hein ?
-Accepte, Milla. Je veux une occasion de tirer ça au clair avec mon frère.
-Bon, d'accord... on peut juste venir jeter un coup d'œil...
-Eh ben, c'est acté ! Bienvenue à vous dans l'équipe, les filles !
-Je remarque que je n'ai pas été consulté sur ce point... maugréa Boron.
-La ferme ! Je te consulterai le jour où tu seras capable de faire apparaître une baie sans encastrer la moitié de la base dans la roche ! Et puis j'ai déjà décidé, c'est comme ça, assura Llevataein en croisant les bras. »

Elle tourna le dos aux autres, l'index droit brandi en l'air, et déambula d'un pas alerte, comme à la recherche de quelque chose.
« Maintenant qu'on a bien parlé, il est temps de rentrer. Il faut bien garder des sujets de conversation pour le chemin. »
Elle s'immobilisa soudain, tourna la tête à droite, puis à gauche, puis re-à droite, avant de fléchir ses genoux et de foncer comme une balle dans la direction d'un ficus posé dans un coin, puis, d'un pas leste, de rebrousser chemin et de faire un pas de côté ressemblant à une étrange danse.
« Euh, c'est quoi exactement le but de cette démarche ? demanda Sanayt, haussant un sourcil.
-Je suis en train d'embrouiller la pièce. Concrètement, ça modifie la disposition des molécules sur le fragment que j'ai traver... oh, pis zut. Lève le rideau devant ta boutique et regarde. »

La gardevoire s'exécuta, mais comme elle galérait, Milla lui donna un coup de main.
« Mais... c'est pas la rue, devant nous ! C'est la cour... de derrière !
-C'est exact. Je l'ai momentanément déplacée. On va l'utiliser pour passer dans la voie D.
-Dans la quoi ? collectif de la part des deux amies.
-Naturellement, je ne m'attends pas à ce que vous compreniez les mécaniques du découpage du plan terrestre le premier jour. Pour faire simple, notre base n'a ni porte ni fenêtres, il faut traverser les murs pour y accéder. Comme ça, seuls les Artistes de haut rang contrôlent qui entre et qui sort. Bon, mettez-vous là, indiqua-t-elle, montrant vaguement une brique du sol. Et laissons la magie opérer ! »

En silence, les murs, les sols, les objets et le bleu du ciel commencèrent à s'effondrer sur eux-mêmes, ne laissant qu'une obscurité glaçante envahir les alentours.
« C'est ça... la voie D ? s'inquiéta Milla, qui voulut se blottir par réflexe mais ne trouva aucun bras accommodant.
-Ouais. En remettant la rue à la place qui lui était dû, je nous ai fait passer à travers la réalité matérielle. La voie D est ton univers, mais sans toutes les particules le composant.
-Mais... si le sol n'existe plus, ne devrait-on pas... tomber ? continua la jeune humaine.
-Nan, t'inquiète, les données de gravité n'ont pas bougé ; tout comme la lumière d'ailleurs. T'sais, Milla, je crois que je commence à bien t'aimer.... Bon, allez ! On y va ?
-Llevataein aime tellement jouer les professeurs... On voit que ce petit moment de gloire ne lui déplaît pas, persifla Boron, en chuchotant.
-Ouais... acquiesça Erl, peut-être un peu trop fort. »

Entendre ainsi la voix de son frère rappela soudainement à Sanayt des affaires urgentes.
« Dis-donc, très cher frangin, tu devais pas m'expliquer un truc ou deux ?
-Sanayt, s'il te plaît, pas maintenant...
-J'ai attendu assez d'années !
-Pas devant les autres...
-Tu réfléchis, des fois ? s'agaça la chef. Elle est télépathe, ta sœur ! Vous pouvez pas vous débrouiller pour vous arranger une petite conférence dans vos têtes respectives ?
-Euh... bah si... murmura la gardevoire, prise de court.
-Ah, là là... c'est le lot des chefs de devoir penser pour plusieurs... soupira Llevataein en haussant les épaules. Bon, les autres ! On peut parler dans notre coin, si vous voulez. »

Lors de la communication mentale, ce furent des idées qui sont transmises, et non des mots précis comme la parole pourrait le faire. Voici néanmoins une transcription de la conversation effectuée entre le frère et la sœur.
« J'attends.
-Euh... eh bien, en fait... Llevataein et le reste de la bande nous ont séparés et m'ont kidnappé... ils m'ont enfermé et ils ont essayé de me convaincre d'embrasser la voie des Arts de la Brèche...
-Et à quel moment ça a merdé et t'as accepté ?
-C'est à dire que... Je savais que Llevataein était sans doute la personne la plus puissante au monde. J'ai donc décidé qu'il fallait que je devienne plus fort pour pouvoir avoir une chance de m'échapper... Et j'ai accepté leur enseignement. Et puis, finalement, les années passant... ils sont devenus une vraie famille... comme celle qu'on n'a jamais eue, tous les deux. Et donc, j'ai perdu de vue mon objectif premier. Je t'ai oubliée... »

Extérieurement, cette fois, Sanayt fit une drôle de moue. Puis elle attrapa son frère par le cou, le plaqua au sol, le frappa une fois, avant de le lâcher.
« T'es vraiment un enfoiré, quand même.
-Je suis désolé... tenta-t-il.
-Eh ben, ça a été rapide, commenta Boron.
-Mais juste assez long pour que nous soyons au bonnes coordonnées... remarqua Llevataein. Bon, les filles ? Vous êtes prêtes à entrer ? Dès que nous seront de retour parmi la matière, c'est le premier jour d'une nouvelle vie qui commence pour vous !
-Eh, minute, remarqua la gardevoire. On s'était mis d'accord pour un coup d'oeil, pas pour y passer notre vie !
-Certes, mais si vous restez, je n'aurais plus jamais l'occasion de dire cette phrase. Si elle tombe à l'eau dans le futur, tant pis. Bref, prêtes ? »
Et un décor de pierre grise commença à se générer autour d'eux...
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » sam. 07 juil. 2018, 19:01

Bon... il semblerait que le chapitre 4 soit terminé, alors le voici. Il devait être originalement plus long, mais j'ai décidé de le couper en deux pour respecter la durée des précédents. Ce qui veut dire que... j'ai de l'avance sur le cinquième !

Et, conseil personnel... profitez du calme avant la tempête ! :D

Chapitre 4
Dans le chapitre précédent, Milla accepta à demi-mot, et contrainte et forcée par Sanayt, la proposition de Llevataein de rejoindre leur équipe de justiciers bizarres mais surpuissants. Après un court périple dans le vide où la gardevoire a pu mettre à plat les choses avec son frère, l'équipe est sur le point de se matérialiser dans le repaire des artistes de la Brèche...

« Coucou les débiles, la patronne est de retour ! salua Llevataein en direction de sa troupe.
-Les débiles ? fit Sanayt dubitative.
-Erl va bien ? s'inquiéta une lougaroc blanche qui vint vers l'humaine.
-Je suis là, fit l'intéressé en se penchant légèrement.
-Sauvé, et par chance... réunion, tout le monde, il y a beaucoup d'infos à rattraper. Shala, sors tes fesses du canapé, je sais que tu y es, je vois tes oreilles. »

Donc, Llevataein rassembla tout le monde autour d'une table, basse et plus ou moins ronde, et raconta ce qui venait de se passer, avec force détails, ce qui commença a être un peu embêtant pour tout le monde. Las, personne n'osait rien dire, notamment parce que le discours de la jeune femme ne contenait que très peu de pauses et semblait une seule longue phrase infinie.

Puis, les présentations commencèrent :
« Milla, Sanayt, vous connaissez déjà Erl, Boron, et pis... bah moi du coup. Sinon, y'a aussi Yomi, à droite, fit-elle en pointant la lougaroc du dos de l'index. Peut-être un peu émotive, mais définitivement très douée. Kto, par là-bas, continua-t-elle avec un humain, brun, à l'air pas particulièrement sympathique. Je vais pas vous détailler tout de suite les domaines de prédilection de chacun, vous verrez ça bien assez tôt. Shala, enfin, dit-elle en avisant un tengali. C'est un bleu, mais il se comporte déjà comme un petit maître. Je l'adore. Sinon, il reste quelques personnes dans l'équipe, qui sont pas là. Et on a tous différents grades, ça dépend de notre niveau. Et... c'est tout. Je vous ferai faire le tour du repère, et on pourra s'y mettre !
-Attendez... vous aviez dit que vous nous parleriez de l'organisation qui a enlevé Erl ! rappela Milla.
-Ah ! Oui, ça, se souvient le patronne. D'ailleurs, ça serait le bon moment pour que Erl fasse son rapport.
-Je ne suis pas encore prêt ! s'exclama se dernier. Permission de me retirer... demanda-t-il.
-Bon, eh ben, casse-toi, mon petit. Va te reposer. »

Après avoir attendu que le gallam quittât la salle, Llevataein reprit.
« Bon, où on en était ? Ah oui... les méchants.
-La compagnie que vous avez rencontrée s'appelle IH, pour Innovation Heureuse, expliqua Yomi. Il s'agit d'un masque grand public pour une organisation plus secrète, l'Ordre des Rétablisseurs.
-Des suprémacistes humains, précisa la patronne.
-Beurk, commenta Sanayt.
-Leur but est de rétablir l'ordre des choses tel qu'il était pendant l’Ère de Prospérité.
-C'est une blague ? réagit Milla. Ça remonte à plus de... deux cent mille ans ! Comment espèrent-ils appliquer une chose pareille à notre époque ?
-Même s'ils avancent masqués, ils ont plus de soutien que tu pourrais le croire, l'ouvrit Kto. Une partie de mon entourage soutenait les mêmes idées, il y a longtemps. Et on sait maintenant qu'ils se donnent les moyens de leurs opinions. Ils disent leurs capsules inspirées de systèmes utilisés durant l’Ère de Prospérité. D'une manière ou d'une autre, elles contrôlent ce qui entre à l'intérieur. Ils planifient de s'en servir comme d'une armée, docile et facile à transporter.
-Pour l'instant, ils l'ont joué tout gentils auprès du public avec la société IH, mais ce qu'il vient de se passer en ville, beaucoup de gens l'auront vu, rationalisa la cheffe. Je pense qu'ils seront forcés de s'exposer et de changer de stratégie. Aussi... C'est possible qu'ils vous recherchent, Milla et Sanayt.
-C'est vrai, ils voudront peut-être se venger... murmura l'autre humaine.
-Pas d'inquiétude ! tonitrua Llevataein. On va vous protéger, toutes les deux. Pour l'instant, je ne vois rien d'autre à faire qu'attendre que les choses bougent.
-J'approuve, bâilla Shala.
-Venez, vous deux, appela la patronne. Je vais vous montrer à quel point notre antre est superbe. »

Au cours de la visite, Sanayt finit par apercevoir son frère dans une salle, large et longue de près de vingt mètres, qui, finirait-elle par l'apprendre, était la copie conforme d'un morceau de plage en surface. Chaque particule qui composait chaque grain de sable, chaque molécule qui composait chaque goutte d'eau, était répliquée d'une portion de la baie de Kso'chal, à une centaine de kilomètres au nord de là.
« Une plage souterraine... commenta la gardevoire. »

Elle se rapprocha de son frère.
« J'ai peur de nécessiter un peu d'isolement, ma chère sœur.
-J'ai peur d'en avoir pas grand chose à carrer, somme toute.
-S'il te plaît, juste un peu de solitude ! J'ai failli avoir mon âme écrasée il y à a peine quelques heures...
-Comment ça ? C'est à ça que ça sert, les capsules ?
-On n'avait rien d'autre qu'une vague idée de leur fonctionnement, alors j'ai été envoyé pour le découvrir avec plus de précision – ce que j'ai réussi avant d'être capturé... Est-tu familière avec l'organisation des atomes ?
-Euh... j'ai étudié un peu de chimie, oui... un noyau, des trucs qui gravitent autour, séparés par énormément de vide ?
-C'est ça. D'une manière où d'une autre, ils ont réussi à comprimer le vide interne des atomes pour gagner une quantité de place phénoménale. Il y a juste un petit problème... Ça perturbe complètement le comportement des électrons.
-Uh ?
-Les trucs qui sont responsables du courant électrique. C'est ce courant qui permet de stocker des informations dans le cerveau.
-Et donc, à chaque fois que quelqu'un serait rappelé dans une capsule, le courant s'arrêterait et sa mémoire serait effacée ? Je comprends...
-Ce n'est pas tout. Cette perte de mémoire n'arrange pas leurs affaires – comment utiliser un soldat qui oublie sa mission et ses capacités d'une sortie à l'autre ? Ils ont donc résolu de stocker cette mémoire ailleurs, dans le système même de la capsule... comme des données informatiques. Simplement, une âme d'être vivant, c'est un ensemble de données et de programmation extrêmement lourd. Ils ne pouvaient en stocker autant. Alors, ils... ils ont choisi d'effacer certaines parties qu'ils jugeaient non nécessaires. Le libre arbitre, la sensibilité, les souvenirs non liés aux combat... mais pas la conscience. Que préfèrerais-tu ? Avoir ta mémoire totalement effacée périodiquement, ou vivre enfermée dans une ombre de toi-même, sans possibilité de s'échapper ? »

Sanayt baissa les yeux, l'alternative l'ayant dégoûtée.
« Tu m'as vraiment envie de combattre ces enfoirés. Et je suis contente que tu parles toujours comme... nous le faisions jadis. J'ai carrément abandonné ! rit-elle. »
Erl ne réagit pas, et sa sœur le laissa.
Did somebody page the king of AWESOME?

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » jeu. 23 août 2018, 02:51

OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOW! OH! THIS IS THE GREATEST SHOOOOOOOOW!

(Que voulez-vous, j'avais la flemme de faire une intro.)

Chapitre 5
Les camelots étranges qui gardaient Erl prisonnier étaient en fait les représentants d'une entreprise liée à un mouvement souterrain de suprémacistes humains, utilisant leur entreprise de capsules rétrécissantes comme le masque d'un projet de contrôle d'individus, à des fins belliqueuses. Milla et Sanayt purent échanger avec les autres membres du groupe, mais pour elles, tout ne fait que commencer...

Milla ressortit avec Yomi, qui était aussi capable de recourir à la voie D, pour acheter de la nourriture. Discrètement, elles passèrent par-devant la boutique de gâteaux. Toutes les habitations et bâtiments alentours avaient été fouillés. Chez Milla, déjà que le plafond possédait un trou, le reste avait été dévasté comme après un ouragan. La jeune humaine remarqua également des photos d'elle et de Sanayt, manquantes.
« Ils nous recherchent bel et bien, souffla-t-elle. »

Quelques jours passèrent... Les informations sur l'évènement de la place en ont profité pour beaucoup circuler parmi les citoyens, assez loin à la ronde. Comme anticipé, la couverture que formait IH fut vite éventée, et des associations anti-suprémacistes humains réagirent en tracts et affiches.

Pendant ce temps, l'entraînement des jeunes filles commença. Il n'était pas très intensif, et la vie dans le repaire s'écoulait au rythme de la paresse de chacun. Tout d'abord, elles apprirent quelques données sur l'histoire des Arts de la Brèche, comment les premiers sorts, découverts à l'aube des civilisations précédant l’Ère de Prospérité, étaient réservés à de rares élus, et qu'au fil des siècles, l'évolution des techniques les a rendus accessibles à un public plus divers. Comment ils avait fait la différence lors de grands événement historiques, tout en restants des secrets, gardés seulement par un petit nombre de personnes, suffisamment peu ambitieuses pour ne pas être tentées de démanteler la réalité avec.

Sanayt passait beaucoup de temps auprès de son frère, lequel avait fini, sous la pression, par soumettre son rapport – comment fonctionnaient les capsules... et comment il avait été torturé par l'Ordre, dans l'espoir ô combien vain qu'il trahirait le nom de l'organisation d'où il venait, quelques heures avant la mascarade de la place.

Milla s'entraînait la plupart du temps avec Llevataein, pensant ainsi recevoir les conseils de la meilleure maîtresse. De plus, le reste du groupe l'intimidait toujours autant. Il y eut une leçon en particulier qui la marqua : elle consistait en la création d'un point temporel fixe, local – Milla n'en saisit pas immédiatement toutes les nuances.
« En soi, ce n'est pas une technique des Arts de la Brèche. Plutôt un instant de pleine conscience que tout le monde peut atteindre. Du coup, ça sert à rien. L'astuce, c'est de savoir interrompre cet état au bon moment, afin d'enregistrer certaines choses, et pas d'autres. C'est comme ça que fonctionne la réincarnation.
-Hein ? C'est possible ?
-Bien sûr. Suffit de créer un point fixe, de filer ailleurs dans le multivers habiter un nouveau corps – je t'en parlerai plus tard de ça – ensuite sauvegarder le nouveau corps, et mourir juste après pour retourner dans son monde et récupérer ses pensées. Ça sonne compliqué, mais avec de la pratique, ça devient simple ! Comment tu crois que j'aie presque atteint cinq cents ans ? J'ai eu plusieurs phases : petite brune quelconque, gros tas de muscles, grand maigre tatoué... et dernièrement, mademoiselle joli-petit-cul que tu peux admirer, se targua-t-elle en effectuant un déhanché pas très suave pour appuyer son propos.
-Tu voles le corps de quelqu'un d'autre ? Dans un autre monde ? questionna son apprentie, insensible à la grandeur de cette démonstration.
-Yep. Quel est le problème ?
-Ça peut en être un pour la personne qui se le fait voler... murmura la jeune fille.
-Bof. Tu sais, notre univers est déjà infini, alors imagine qu'il n'est un parmi une infinité d'autres... à cette échelle, emprunter un corps, c'est un non-événement, relativisa la cheffe. Il y a une chance sur l'infini que cela arrive à une personne donnée, c'est à dire, zéro.
-Mais quand même...
-Oui, ça choque la plupart des nouveaux venus. Dans ces Arts, la mesure centrale est la conscience d'un seul individu. Tout ce qui gravite autour est... éphémère.
-Ça a l'air très solitaire, comme art.
-C'est pas faux, mais y'a d'autre choses dans la vie. C'est pour ça, faut pas forcer sur l'entraînement, conclut Llevataein. »

Un matin, Yomi annonça la venue d'un contact à elle dans le repaire, Kern, humain. C'était un ancien de l'équipe, prodigieusement doué – selon elle – mais qui avait décidé de tourner la page. Il avait, semblerait-il, intégré une association menant des campagnes pacifiques pour l'égalité interespèces. Il était venu parler sécurité en vue d'un défilé tenu le lendemain.
« Je vais vous faire le même discours qu'à tous les groupes que j'ai rencontrés : le rassemblement sera contenu dans l'impasse de Shamkir, à l'est de la ville. C'est le meilleur compromis entre la visibilité et la sûreté. Des gardiens seront postés à chaque accès et sur certains toits avec un détecteur à Capsules.
-Vous avez pu fabriquer ça ? demanda Nely, une neitrame, la personne de l'équipe qui n'était pas là à la dernière réunion.
-Oui. Nous avons découvert que les lieux de production de IH émettaient une signature électromagnétique particulière, qui, après enquête, provient des Capsules elles-mêmes. Il ne restait plus qu'à calibrer des capteurs sur cette signature. Avec tout ça, on peut s'assurer que rien n'arrivera.
-Euh... ouais, très bien... et donc, en quoi ça nous concerne ? questionna Llevataein.
-Oh.. C'était au cas où vous vous inquiétiez d'une éventuelle attaque de l'Ordre des Rétablisseurs contre les manifestants.
-Ah ouais... ça... réalisa-t-elle. Je dois admettre que ça m'était pas venu à l'esprit.
-On va y aller, nous ? demanda Yomi.
-Ben, si c'est aussi bien sécurisé que ça, je dirais que ça peut être marrant.
-Je resterai pas groupé avec les autres, asséna Boron, je veux pas que les gens sachent que je traîne avec vous.
-C'est réciproque, t'as cru quoi ? le tacla sa cheffe.
-Néanmoins, ça peut être une bonne idée de se séparer. Milla et Sanayt, par exemple. On sait que l'Ordre a récupéré des images de vous deux ensemble. Même si Sanayt n'était encore qu'une kirlia à l'époque... mieux vaut ne pas prendre le risque d'être repérés, hein ?
-J'ai l'intention d'y être seul moi aussi, maugréa Kto. »

Suite après cette conversation, tout le mode s'était plus ou moins accordé à faire cavalier seul, et Kern repartit. Le lendemain, Milla pratiquait – et réussit facilement – la création d'un point fixe temporel. Corroborant les relevés initiaux de Boron, les éléments semblaient obéir parfaitement à ses gestes.

Quelques heures plus tard, tout le monde s'était disséminé dans le cortège.
« Bon, je suppose qu'on doit se séparer aussi, hein ? dit Milla à Sanayt.
-Ouais. Je vais par la gauche, là bas, j'aurai moins le soleil dans les yeux.
-Proteste bien.
-T'inquiète. Après ce qu'ils ont fait à Erl, je ne vais pas me taire. »
Et de rejoindre un groupe de manifestants aux cris variés de « SUPRÉMACISTES, ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE ! ÉGALITE INTER-ESPÈCES ! NON A L'ESCLAVAGE MODERNE ! »

C'est environ une minute et trente secondes après que résonna distinctement un cri d'effroi, non loin dans la foule.
Did somebody page the king of AWESOME?

N_tonio36
Footeux
Footeux
Messages : 2153
Inscription : dim. 21 oct. 2012, 12:55
Localisation : Lieu dans lequel se situe la personne dont vous lisez le message.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par N_tonio36 » mar. 11 sept. 2018, 19:36

19 days later..

Laisse-moi deviner, quelqu'un a été capturé et ce quelqu'un est quelqu'un d'important ? :D
"Blacker than a moonless night, hotter and more bitter than Hell itself, there is but one last shred of cheer for a soul far beyond redemption — the darkness that lies at the bottom of this mug."
Recollection ~The Bitter Taste of Truth

Avatar de l’utilisateur
Tigali
Messages : 12
Inscription : dim. 20 mai 2018, 23:24
Contact :

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par Tigali » dim. 07 oct. 2018, 17:18

MOSKAU, MOSKAU, WIRF DIE GLÄSER AN DIE WAND, RUSSLAND IST EIN SCHÖNES LAND, HO HO HO HO HO, HEY!

Disons que cet épisode est dédié à N_tonio, je l'ai fait poireauter un bon moment :P

Chapitre 6
Alors que l'entraînement continue, l'existence de l'Ordre est devenue connue du grand public, au point d'entraîner une manifestation. Malgré les paroles rassurantes de Kern, un ancien de l'équipe des Artistes de la Brèche, sur la sécurité de cet événement, un cri d'effroi y retentit.

La voix de Llevatein retentit dans les oreilles de Milla.
« T'as entendu ça ?
-Llevataein ? Où est-tu ?
-A quinze mètres derrière toi. Je vous ai collés à tous des communicateurs sur la nuque au cas où. »
Milla put le confirmer en tâtant légèrement l'endroit indiqué, mais avant qu'elle n'eut le temps de répondre, un autre cri retentit plus loin.
« Putain ! Encore un. Tout le monde, vous entendez ça ? Nely ?
-Chef ? Où t'es ?
-Pas là, je vous ai juste collé un micro à tous pendant que vous faisiez pas gaffe.
-C'était pas loin de moi, fit Nely, je vais essayer de m'approcher, mais y'a un mouvement de foule dans le sens inverse.
-Boron ?
-Boss ? C'est toi que j'entends ? répondit l'intéressé. Comment ça se fait ?
-Je t'ai collé un micro dans la carapace comme aux autres, des fois que ça tourne mal.
-Et ça tourne mal ? Tout va bien vers moi. Quoique, maintenant que tu le dis, la populace a l'air un peu inquiète. Et je voyais Kto tout à l'heure, mais il a disparu.
-Kto, tu reçois ?
-Plus tard. Je suis occupé à chercher ce qu'il se passe. »
Un grésillement se fit entendre.

« Mais quel con ! Il vient pas d'arracher son communicateur, si ? s'insurgea le boss.
-Chef, est-ce que Sanayt va bien ? s'inquiéta Milla.
-Vous êtes relous. Je passe la communication en global. Lààà, vous devriez tous vous entendre.
-Llevataein ? maugréa la gardevoire. T'as hacké mon oreille ou quoi ? Comment ça se fait que je puisse t'entendre ?
-En fait, je vous ai... oh, pis merde. Ça se passe comment de ton côté ?
-J'arrête pas de me faire bousculer et ça crie de partout. Les gens ont aucun sang froid, ici ?
-Ma sœur, il est peut-être en train de se passer quelque chose de grave, la raisonna Erl.
-Ah ? Cool, j'imagine...
-Yomi ? appela Nely. »
Seul du silence lui répondit.
« YOMI ! appela plus fort la neitrame. »
Même résultat.

« Qui est vers elle ? demanda Sanayt.
-Pff... moi, je suppose, grogna le boumat. Je vais essayer de la voir... Hé ! Qui a gâché du bon sang en le renversant par terre ?
-Y'a du sang ? tiqua Llevataein. »
Elle commençait à deviner.
« Quelle couleur ?
-Rouge-marronnasse.
-Seulement ?
-Oui. Et y'a des gens par terre aussi.
-Quelle espèce ?
-Humains... grosso-modo...
-L'Ordre ? craint Milla.
-J'entends des tirs ! Je suis sûre d'entendre des tirs de... je sais pas quoi ! cria la gardevoire.
-Va voir, lui ordonna la chef. Nely, du nouveau ? »
Rien.
« Nely ? Et merde. Dès que vous avez fini vos vérifications, on se rassemble tous vers la Tour Waszaya. Vous reconnaîtrez, y'a écrit Waszaya en gros et en rouge dessus.
-Compris, acquiesça la petite humaine.
-ERL ! fit une voix de gardevoire soudainement. Erl est...
-Sanayt ? Qu'est-ce qu'il y a ?
-Il est par terre, il est plein de sang...
-Tu peux le porter ? demanda Llevataein.
-Je... AAAAH ! MILLAAAAAAAAAAA ! »
Juste après ce cri déchirant, le son s'effaça progressivement.

« Sanayt ? redemanda son amie à voix basse quelques secondes après, en vain. »
Des tourbillons de poussière commençaient à fuser dans toutes les directions, sous l'effet de rayons d'énergie divers : feu, glace, foudre... Les corps au sol commençaient à devenir chose courante. L'air était empli d'un brouhaha toujours plus fort, mélange indistinct de rugissements et de chocs sourds, de vent qui s'engouffrait autour de la passe et d'explosions.
« Milla, ma petite ! Je te vois ! »
La chef attrapa la main de son élève dès qu'elle la retrouva.
« J'aurais aimé avoir mieux qu'une débutante pour m'aider à survivre à ce bordel, mais tu feras l'affaire. Au passage, qu'est-ce que foutent les hommes de Kern ?
-Llev ! Cria Kto alors qu'il arrivait en courant, une arme volée à la ceinture.
-Pas de diminutif, le reprit-elle, et pourquoi t'as enlevé ton...
-T'as pas encore compris ? Ce sont eux qui attaquent les gens ! Ils bloquent pas les issues pour protéger les manifestants, mais pour les empêcher de s'enfuir ! Ils capturent les non-humains et tuent les autres. Je ne sais pas combien des nôtres sont encore vivants. On est peut-être les derniers.
-Merde...
-Qui a créé un point focal la dernière fois ? questionna l'humain. »
Les regards se tournèrent lentement vers Milla, mais à la même seconde, une boule de feu arriva pile dans le torse de Kto, qu'elle consuma presque instantanément. Elle provenait de la gueule d'un boumat, qui avançait vers eux menaçant, comme possédé.

« Boron... murmura Llevataein. »
Sans réfléchir plus longtemps, elle ramassa l'arme de Kto sur son cadavre grésillant et visa son autre compagnon. Elle tira et le tua, mais l'heure n'était pas à s'en lamenter. Elle cria un ordre à Milla.
« La Tour ! Suis-moi ! »
Did somebody page the king of AWESOME?

N_tonio36
Footeux
Footeux
Messages : 2153
Inscription : dim. 21 oct. 2012, 12:55
Localisation : Lieu dans lequel se situe la personne dont vous lisez le message.

Re: [Histoire] Failles du code source de l'univers

Message par N_tonio36 » dim. 07 oct. 2018, 18:56

Et tout à coup, ceux qui étaient une joyeuse bande foireuse se sont fait exterminer. Il est pas un peu tôt pour l'heure des martyrs quand même ^^" ?
"Blacker than a moonless night, hotter and more bitter than Hell itself, there is but one last shred of cheer for a soul far beyond redemption — the darkness that lies at the bottom of this mug."
Recollection ~The Bitter Taste of Truth

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité