[Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir (Chap.9)

C'est ici que vous pouvez délier votre plume et raconter vos histoires.

Modérateur : Modérateurs section Pokémon et Vous

Qu'est-ce qui ne vous plaît pas dans ma fanfic' ?

Franchement tout me plaît, c'est vraiment excellent ; rien à redire !
10
91%
De mon côté, je trouve que ce sont les descriptions : il n'y en a pas assez comparé aux dialogues.
0
Aucun vote
C'est l'histoire en elle-même qui pose problème, j'y comprends rien !
0
Aucun vote
Plutôt les personnages : pas assez développés et pas très expressifs, c'est dommage.
1
9%
Euh... Chroma, rien ne me plaît dans ta fic'... ! (Choix à justifier ici ou par MP, merci.)
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 11

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

[Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir (Chap.9)

Message par Chromapic » sam. 10 mai 2014, 23:11

Avant toute chose, si vous souhaitez juger quoi que ce soit sur ma fic', merci de vous référer plutôt aux derniers chapitres (à partir du sixième ou du septième par exemple) mon style d'écriture y est beaucoup plus abouti, voire meilleur. ^^

Hello !

Voici ma deuxième fanfic'. ^^
En fait, je l'ai créée car j'en ai retrouvé le début au fond de mon tiroir... Elle doit bien avoir plusieurs mois. ._.

Elle se composera en trois parties. ^^

---

Prologue : Mon histoire
Je n'étais qu'une gamine. Une simple gamine. Qui ne comprenait rien. Ma maison cramait, comme quand mon père cuisait du poulet au feu de bois. Mon père... Il me manque. C'était ma seule maison. Ici, je ne me sens pas bien. On m'utilise comme une vulgaire servante. Sky par ici, Sky par là ! Ça m'énerve. Mais je n'ai pas le choix, je préfère rester ici plutôt qu'ailleurs. Ma mère est partie depuis longtemps. Je me suis fait adoptée à mes dix ans (il y a deux ans, quoi). Eh oui, mon père est mort quand cet énorme incendie s'est déclenché. J'avais seulement 6 ans, mais je me rappelle parfaitement de la scène... Du feu de partout. De partout. Vraiment partout. Du feu rouge et orange, comme mes cheveux. Mon père, alongé au sol, mourant. Peuh, je ne savais même pas quoi faire. Je le voyait, le regard vide. C'est illogique, mais c'était ainsi.
« Sky... »
Je me suis enfuite dès que cette poutre enflammée lui ai tombée dessus. J'ai fui. J'ai fui. Je le regrette. Énormément.
« Sky, ma fille.. Je te la donne... »
Furent ses dernières paroles, à peine audibles de là où j'étais. Mais ce cadeau, je l'ai reçu. C'est la Galopa d'argent. La seule chose qui me reste de lui. Cette Galopa, c'était ma famille. Ma... seule famille...

Et je décroche une larme, en regardant ce ciel... un ciel d'un bleu pur à vous décoller les yeux.
Première partie : Ciel Bleu

Chapitre premier : Un ciel de souvenirs
Quand le ciel est bleu, je pleure. Je pleure. Pourquoi ? Car je suis seule et en même temps si bien entourée. Mais je suis bien seule. On me dit souvent ça. Si souvent que j'en ai marre. Marre de tout. De ma vie également.

Au fait, je crois que je me suis pas présentée. Tant pis. Vous connaissez déjà mon prénom. Et le reste, on s'en tape.

« Sky ! Viens éplucher les patates ! Cria la vielle peau qui me garde chez elle
- Rêve. Je lui réponds en allant dehors
- Ne vas pas dehors, il fait si froid !
- Je n'ai jamais froid, et tu sais pourquoi »

C'est comme ça tous les jours.

Je regarde le ciel. De temps en temps, quelques flocons viennent lui rendre visite. Quoi ? À Frimapic, c'est plus que normal. Pourquoi je suis obligée de rester dans ce trou paumé ? À Sinnoh, il y a plein de villes intéressantes, mais non. On reste là.

Mon père, il m'emmenait toujours avec lui en voyage. Ici, je dois rester prisonnière dans cette petite maison délabrée. Je rêve de m'en aller. De partir, loin.

Il faut que je trouve un moyen pour fuir. Mais si je fuis... Non, je ne doit plus penser à ça. Je vis avec, alors j'aurais le temps de m'en soucier, plus tard.
Il y a quelques mois, j'avais prévu de le revoir. Mais je ne peux pas.

« C'est vrai ? Tu es maudite ? Quelle bonne blague. »

Fut la première réaction de ma mère adoptive. Personne ne me croit. Je suis maudite. C'est la vérité...

J'étais encore à l'orphelinat. J'ai voulu fuir. Loin, très loin. Je suis partie à Celestia, une nuit de pleine lune... avec la Galopa d'Argent, qui n'est en réalité qu'une Galopa Chromatique. Vous voyez l'autel au centre de cette ville ? Je l'ai ouvert. Je le regrette. Un Feunard en est sorti, dans une lueur rouge pur.
« Pourquoi m'as tu réveillé ? Tu veux quelque chose ? »
J'ai reculé. Mais je n'allais pas laisser ce Feunard dehors.
« Je veux rien ! »
Je l'ai poussé dans l'autel.

« Toi... tu vas être punie pour avoir laissé mourir ton père. »

Il m'a soulevée, avec Galopa. Je me rappelle m'être réveillée peu de temps après. Aucune trace de Feunard, et encore moins de Galopa.

« Tu n'es plus Chromatique... »

Je me suis regardée. J'ai eu peur. Très peur.

« Tu as vu ? Tu es un monstre. »

Je ne me souviens même plus qui m'avais dit ça. Mais Feunard m'avait maudite. Bel et bien.

Chapitre deux : Un ciel neigeux et un lac de glace
Il neige. Je lève la tête. Un flocon se pose sur mon nez. D'un geste brusque, je le fais tomber. Pourquoi la neige est-elle si pure ? Je veux être comme elle. Mes parents adoptifs se sont barrés à Féli-cité, ou un truc dans le genre, vous voyez ? Ils sont toujours obligés de partir à " Perpette-la-galette ", comme dirait mon père. Je ne peux pas m'empêcher de l'évoquer. Et pourtant, j'aimerais effacer de ma mémoire cette partie de ma vie. Mais je sais qu'un jour, je l'aurais regretté.

Je me lève du banc sur lequel je m'étais assise, et je commence à faire quelques pas maladroits dans la neige. Et si je me rendais au lac Savoir ? C'est vraiment pas loin.

Je fais le plus de traces de pas possible. Je veux briser la pureté de cette neige. Cette neige si belle mais insupportable.

J'arrive à me frayer un passage entre les arbres. Ces arbres sont pleins de branches...

« Raah, saleté de branches ! »

Je ressors aussitôt, le jean en lambeaux. Mais bon, c'était le passage le plus rapide. J'avance un peu.
Le lac a gelé. C'est beau. Si beau.

Je m'approche de plus près et tatonne la glace.

« Ça me semble solide. »

Je pose un pied, puis deux. J'essaie de garder l'équilibre, mais c'est très dur. Pourtant, je viens ici souvent. Je m'avance difficilement vers la Caverne Savoir. Mais oui, vous connaissez tous cette caverne. Créhelf, le Pokémon Légendaire du Savoir, y vit.

J'arrive près de la caverne, la glace menaçant de se fissurer à chaque fois.

Je rentre, en espérant voir Créhelf.

Des gouttes d'eau coulent du plafond. Quelques stalagmites surgissent du sol. Les murs sont tous gelés. C'est plus petit que ce que j'imaginais. Pas de Créhelf en vue. Je suis déçue. Je regarde plus attentivement les parois. Les critaux de glace commencent à fondre dès que je m'approche. C'est normal... Je m'apprête à repartir, quand une lumière jaune surgit du fond de la grotte. Je m'y approche tout doucement, avant d'être violamment repoussée en arrière.

Je lève les yeux. Je n'ai pas le temps d'exprimer ma surprise. Ma tête devient un trou noir. Plus rien.

Ce noir obscur me fait si peur. Je ne veux pas perdre les souvenirs que j'ai fais avec mon père... Tout mais pas ça, pitié !

Brusquement, tout s'arrête. Créhelf se tient devant moi les yeux ouverts. Mais... Normalement, ma mémoire devrait être effacée... Que se passe-t-il ?!

Sans réfléchir, je fonce sur Créhelf. Ce dernier percute le mur.

« Est-ce que tu m'as effacé la mémoire ?!
- Je n'ai pas réussi.
- Quoi ?
- Tu possède quelque chose qui te protège.
- Serait-ce... Ho non..
- Si. D'un côté elle te complique la vie, de l'autre elle t'est bénéfique.
- Mais je veux la lever. Dis-moi comment faire.
- Je ne sais pas comment.
- Je retourne à Celestia, dans ce cas.
- Laisse-moi t'accompagner, s'il te plaît.
- Non. Je réussirai seule.
- Tu es sûre ? »

Je m'effondre, en larmes, sur le sol. C'est la première fois que quelqu'un veut m'aider... Je ne sais pas quoi répondre.

« C'est d'accord... Reste dans la grotte. Je viendrai te chercher quand j'aurai fini de me préparer... Enfin, quand mes parents seront plus dans les environs. Ils reviennent bientôt. »

Je sors de la grotte puis monte sur la glace. Merci, Créhelf.
Je marche vite, si vite que je tombe :
« Aïe, ça fait super mal... ! »

« Criik..
- MERDE ! »

La glace se fissure. Je n'ai pas le temps de me relever que je tombe dans l'eau glacée.

Chapitre trois : Un ciel de décisions
Mon corps coule. J'ai froid et chaud en même temps. Mais ma vie ne doit pas se terminer de cette façon ! Je nage à l'aveuglette. En vain.

Je vais mourir. C'est trop froid.
En espérant que quelqu'un m'entende, j'hurle au fond de l'eau :

« AU SECOURS ! »

Je me laisse flotter vers le trou, quand soudain quelqu'un m'agrippe le bras... Et m'enfonce plus profond dans l'eau.
Créhelf... Au secours...

L'eau est de plus en plus glacée.

Je ressens comme une étrange sensation...

On.. On me tire vers la surface ! Mais... Comment ? Je ne me fais plus non plus emportée vers le fond. Je me " réveille " sur la terre ferme. J'ouvre les yeux. Je murmure :

« Créhelf ? C'est toi qui m'as aidée ?
- Oui. Un Psyko m'a permis de te remonter à la surface. »

Je souris chaleureusement.

« On va à Celestia, maintenant. Me dit Créhelf d'un ton sérieux
- Oui... »

Je me relève en titubant. Je suis toute trempée...

« Créhelf... Je dois rentrer me changer. Je suis trop mouillée pour continuer.
- Je t'attends. »

Je suis prête, dix minutes plus tard.

« C'est bon. On y va. »

Je me dirige vers Frimapic.

« Attends ! On ne peut pas passer par Frimapic, car si quelqu'un me voit... Je ne veux même pas imaginer. »

J'acquiece. Nous partons à l'opposé. La forêt se densifie pas après pas. On peut entendre quelques Cornèbres bruyants. Cet endroit est digne d'un film d'horreur.

« Tu... tu es sûr que c'est par là ? Je demande, inquiète
- Fais moi confiance. Suis-moi. »

Je le suis à contre-cœur. Un Corboss me frôle la tête. Je commence à croire que nous sommes perdus... Les brindilles crépitent sous mes pieds, ce qui allume les yeux de tous ces oiseaux ténèbreux. Ces yeux qui te fixent sans arrêt.

« Nous y voilà.
- Quoi ?!
- Le Mont Courronné.
- Attends une minute ! Je pensais que tu m'ammenais à Celestia... !
- Je connais un endroit mieux que Celestia. »

Je suis Créhelf dans la montagne. Les roches sont humides. Quelques Nosferalto nous fusillent d'un regard noir. Nous avançons tout doucement. Pourtant, Créhelf a l'air sûr de lui.

Nous sortons du labyrinthe rocailleux. Une vraie tempête de neige nous fouette le visage.

« Au fait, Sky... Quel est cet érange collier ?
- Une sorte d'amulette empêchant ma malédiction de s'activer... Je ne dois surtout pas l'enlever.
- Qui te l'a donnée ?
- Je l'ai faite moi-même. »

Nous entrons à nouveau dans le Mont. Cette fois-ci, les Nosferalto semblent agités. Ils partent d'un coup sec. Un rocher tombe subitement et nous barre la route.

« Créhelf...
- J'ai compris... »

Il soulève la pierre et la lance à l'opposé. Je lève les yeux au plafond : un grand trou lumineux s'ouvre à nous.

« On doit escalader ? »

Créhelf compris ce que je voulus dire, et il me soulève jusqu'à la bordure. Je me hisse en haut.

Des colonnes de marbres brisées, un sol de la même matière fissuré, un autel au centre de cette forêt. La neige s'arrête subitement. D'étranges symboles sont gravés un peu partout.

C'est quoi cet endroit ?

Créhelf me rejoint et enchaîne :

« Sky. Souffle dans cette flûte.
- Hein ?! Mais --
- Souffle. »

Je pose mes lèvres sur la flûte bleue nacrée, souffle un coup et une mélodie semblable au vent résonne dans ce lieu si étrange.

J'ouvre les yeux. Un escalier de pure lumière se déroule en face de moi. C'est quoi ce truc ?!
Intriguée, j'avance à petits pas.

Une fois en haut, l'escalier disparaît subitement. Impossible de faire marche arrière. Je suis perchée à plus de dix mètres du sol. Les colonnes même sont plus basses que moi. On pourrait presque toucher le soleil.

J'avance doucement.

Je n'en crois pas mes yeux. Arceus est devant moi. Il se tient majestueusement. Je pense rêver. Sa crinière flotte au vent. Son regard me fait penser à celui du Feunard. Un regard transperçant le cœur comme un milion d'épines.

Mais c'est l'occasion ou jamais de lui demander si il sait quelque chose à propos de ma malédiction.

« Arceus, sais-tu comment lever ma malédiction ?
- Et tu oses demander ça comme cela ? Alors que tu aurais pu sauver ton père ?
- Tu... Es au courant pour mon père... ?
- Je suis partout. Je vois tout. Je sais tout.
- Alors réponds ! Ma malédiction ! Lève-la !!
- Jeune imprudente... »

Il me décroche un coup de pied dans le ventre. Je roule vers Créhellf qui m'avoit rejoint.Je peux entrevoir un léger sourire sur son visage.

« Mais au fait... Tu es humaine, n'est-ce pas ?
- Argh... Mon collier est une sorte de sceau l'empêchant de s'activer...
- Alors enlève-le.
- Non !
- Pourquoi ? Pour toi, l'apparence est si importante ? Tu as peur qu'on te prenne pour un monstre ?? »

«« Tu as vu ? Tu es un monstre. »»

« Ou alors tu penses que --
- NON ! Je ne suis pas un monstre !!
- Alors je t'attends ! Viens ! Bats-moi, et ta malédiction ne sera qu'un mauvais souvenir ! Toi qui penses stupidement égaler les le soleil !
- Tu vas voir !! »

J'arrache mon collier.

Deuxième partie : Ciel Gris

Chapitre quatre : Un ciel de sacrifices
J'ai tiré tellement fort que le fil a tailladé mon cou. Mon sang coule sur mes doigts. Les perles du collier tombent au sol en se brisant pour quelques unes. Le son du choc résonne aux alentours.

« Elle est bien courageuse... Murmure mystérieusement Créhelf »

Je m'élance et cours du plus vite que je peux. Je pose mes deux bras pas terre, me faisant galoper encore plus vite. On entend le claquement de mes sabots. J'enflamme le sol. Arceus est si loin de moi ! J'accélère la cadence. Je peux sentir ma crinière s'embraser et réchauffer l'air alentour.

Ma décision fut cruciale. Je ne peux plus revenir en arrière. Jamais. Je dois aller de l'avant !

J'arrive à proximité d'Arceus qui m'attendais. J'enveloppe mon corps d'une sphère de feu et le bouscule avec Nitrocharge.

« Ouaargh !! J'hurle désespérément »

Je dérape maladroitement. J'ai eu l'impression de frapper de la pierre !

« Oh, j'ai failli être surpris.
- Aïe... Je ne sens plus mes membres..
- C'est tout ce dont tu sais faire ?
- Ce... Ce n'est pas fini !
- Oh, une Galopa qui parle, c'est mignon !
- Ironie quand tu nous tiens... Je réponds en grommelant »

Je me remets à galoper. J'esquive les quelques coup de pied d'Arceus. Je ne voudrais pas être touchée encore une fois ! Je suis si petite comparée à lui...

Je me positionne en dessous de lui et le frappe avec rebond. Encore une fois, je frappe de la pierre... Mais je persiste. Encore.

Ma corne et sur le point de se briser à chaque fois. Arceus ne semble pas être affecté pas le feu de ma crinière qui devrait normalement le brûler... Il reste en place. Je ne comprends pas pourquoi.

« Tu ferais mieux d'abandonner.
- Dans tes rêves ! Je rétorque en frappant encore »

Arceus saute, esquive mon dernier Rebond et ré-atterrit à une dizaine de mètres. Comment ce machin fait pour ré-atterrir sur ses pattes ?! Et sans briser le cristal du sol surtout !!

« Non, tu n'es pas mignonne... Tu es bizarre. Tu sais que c'est sans issue mais tu continues ? Mais le plus bizarre, c'est que la Galopa avec qui tu as fusionné était Chromatique...
- Je sais bien !
- J'étais si heureux de voir que tu étais devenue un monstre...
- C'était donc toi... !
- Sky, je te connais plus que ce que tu crois...
- J'en ai rien à foutre ! Ja vais t'éliminer et tout sera rentré dans l'ordre !
- Tu n'en es pas capable. Tu le sais mais tu t'obstines.
- Je vais te faire ravaler tes paroles, sale... Raah ! Tu vas voir !! »

Je m'élance à toute vitesse. Arceus charge une lumière violacée... Ultralaser. Je galope trop vite pour m'arrêter. Je m'apprête à mourir. C'est la fin.

« SKY !! »

Créhelf !

Arceus lâche son Ultralaser sur l'Abri formé par le Pokémon du Savoir. Celui d'Alpha fusille mon ami d'un regard noir.

« Désolé Arceus. J'ai enfin compris. Dit Créhelf d'un ton sec
- Sale lâcheur !! Rétorque Arceus
- Créhelf !! Je m'écrie, stupéfaite
- Adieu Sky. Me répond Créhelf en se retournant vers moi, les yeux larmoyants »

L'Ultralaser à eu raison de l'Abri de Créhelf. Ce-dernier virevolte dans le ciel avant de retomber. Il ferme les yeux. Il est mort. Arceus l'a tué. Pourquoi ? Pourquoi ?! Ça aurait pu êre moi mais... Non ! Ce n'est pas possible !!

« Arceus ! Pourquoi l'as-tu tué ?! Je crie en sanglotant
- Il m'a trahit.
- Quoi ?
- Il devait m'aider à t'éliminer, mais il a décidé de te sauver. Pauvre Créhelf, il s'est sacrifié pour un monstre ! Quel stupide personnage !
- Un monstre ? Je ne suis qu'une simple Galopa.
- Tu parles comme un humain !
- Je te rappelle que tu parles toi aussi, idiot. »

J'esquisse un sourire et m'élance vers lui. Je m'arrête quand je peux distinguer sa tête.

« Maintenant, je me demande qui est le monstre. Je déclare
- Je suis un dieu. Pas un monstre.
- Si tu es aussi divin que ce que tu crois, alors pourquoi tu as tué Créhelf ?! Tu aurais pu le laisser en vie ! Les dieux veillent à sauvegarder les humains et les Pokémon ! ... Alors ? Réponds !! »

Je m'élance avec Furie. Je frappe encore et encore, sans m'arrêter. Je vais le briser en mil... Non, un milliard de morceaux !

« Tu ne me fais pas mal... »

Je me stoppe. Je m'élance vers sa queue et la mords de toutes me forces. Il n'apprécie pas ça et me balance à plusieurs mêtres en arrière. Je glisse vers le bord du sol en cristal. Ma patte avant penche dangeureusement dans le vide.

Je regarde en haut.

Arceus se positionne devant moi, prêt à me faire tomber.
Chapitre cinq : Un ciel qui se couvre
« Tu... Tu n'oserais pas... Me pousser...
- Et pourquoi donc... ? »

Je me retourne. J'entrevois un sourir sadique sur son visage. Il se prépare à me frapper. Je baisse la tête et ferme les yeux.

Le sol de cristal se met brusquement à trembler.

« Que se passe-t-il ?! Je crie
- Ça allais finir par arriver, je le savais ! S'énerve Arceus. »

Mon regard se porte alors vers le corps de Créhelf, gisant dans un coin. Je me rappelle alors de la légende. Arceus aurait façonné le monde de ses 1 000 bras, aurait fait naître Dialga, Palkia, Giratina et d'autres... Créhelf y compris. Pourquoi avoir tué ce que l'on a créé ?!

Le sol tremble de plus en plus. Le cristal commence à se fissurer. La Salle Originelle va finir par se briser et nous allons tomber tout les deux dans le vide.

« Tu es content de toi ?! Maintenant, nous allons tous mourir ! Y compris ceux qui n'y sont pour rien ! Tu aurais dû laisser Créhelf en vie ! J'hurle, les yeux larmoyants.
- Les parasites, je les élimine. Rétorque Arceus d'un ton des plus secs.
- Alors, pourquoi l'as-tu créé, il y a si longtemps ?! Grâce à lui, nous savons plein de choses ! ... Tu l'as tué ! Tu t'en rends compte ?! »

Arceus ne prends pas la peine de me répondre. Quand à moi, je m'effondre en sanglots. Je sais que pleurer ne sert à rien, mais c'est la seule chose que je puisse faire. Il ne me reste que quelques heures à vivre désormais. Sinnoh toute entière se dérègle. Nous allons TOUS y passer.

Un bris de glace se fait entendre. Je relève la tête et me retourne. La Salle Originelle commence à tomber. Le bruit est insupportable. Je me relève et galope le plus rapidement de l'autre côté. Arceus fait de même.

« Où as-tu mis le flûte Azur ? Me demande aussitôt le Pokémon Alpha.
- Elle doit forcément être dans le coin ! Je réponds en scrutant les alentours. »

Je l'aperçois près des bris de glace. Je risque de tomber si j'y vais.

« Je ne peux pas y aller. Je risque ma vie en allent chercher ce truc. Dis-je dépourvue de tout espoir de m'en sortir.
- Car tu préfère mourir maintenant, en tombant ?! Je te rattraperai, je te demande juste d'aller chercher la Flûte !
- Et je dois te faire confiance ?! Toi qui as voulu me tuer ?!
- Là, c'est notre vie à tous les deux qui est en danger. »

Je réalise enfin la gravité de la situation et fonce tête baissée vers la flûte. Je peux entendre Arceus me suivre. Plus que quelques mètres !

Je me penche vers la flûte et la glisse dans ma corne. Je m'apprête à me retourner quand le sol se brise sous mes pieds.

Arceus, tiens ta promesse, je t'en supplie !
...

On m'attrappe brusquement la patte arrière. Je tourne la tête. Arceus m'a sauvé la vie. Je crois que j'ai bien fait de lui accorder ma confiance.

Il me soulève puis me lâche sur le sol tremblant.

Nous galopons tous les deux à l'autre bout.

« Laisse moi faire, maintenant. Me dit Arceus en ôtant la flûte de ma corne avec sa bouche. »

Il souffle un coup et la même mélodie que tout à l'heure raisonne. L'escalier ré-apparaît. Nous sommes sauvés !

Arceus lâche la Flûte qui se brise, puis il s'engage sur les escaliers. Je m'apprête à le suivre quand il me barre la route :

« Je ne crois pas que les escaliers supporteront mon poids et le tien en même temps... Attends que je sois descendu et tu pourras y aller à mon signal.
- Euh, OK... »

J'attends devant les escaliers. Arceus descend les marches lentement. Une fois arrivé en bas, il tape sa patte au sol. L'escalier se brise aussitôt.

« QUOI ?! Eh, tu vas pas me laisser, si ?! J'hurle, tremblante.
- C'était trop facile de te manipuler pour aller chercher la Flûte ! Tu n'aurais jamais dū me faire confiance ! Me répond Arceus en s'éloignant. »

Sa silhouette disparaît dans la brume. Je m'effondre sur moi même. Les secousses deviennent si fortes que le corps de Créhelf tombe dans le vide. Moi aussi, je vais tomber. Là, personne pourras venir me sauver.

Un gros nuage noir apparaît dans les ciel. Une pluie torrentielle se met à tomber. Quelques éclairs surgissent de partout.

La Salle Originelle a dû rétrécir d'au moins 10 fois sa taille depuis le début des secousses. Bientôt, cet endroit sera rayé de la carte.
Troisième partie : Ciel Noir

Chapitre six : Un ciel orageux
Je relève la tête et soupire. Il y a t-il une chance que je m'en sorte, que je reste en vie ? Peut-être. Mais quoi... ?

Je regarde au sol. J'aperçois le corps de Créhelf. Je vais donc finir ma vie comme lui ? Mais au final, pourquoi je me pose toutes ces questions inutiles ?

La pluie s'intensifie encore plus. Des éclairs apparaissent tout près de moi. Enfin, près de ce lieu qui tombe en ruines.

« Créhelf ! »

Je sursaute et me relève. Il y a des voix ! On va peut-être pouvoir me sauver... !
Je me penche par dessus la Salle Originelle (qui n'est plus qu'un carreau de Cristal) et aperçois deux Pokémon ressemblant énormément à Créhelf. L'un est rose et l'autre bleu... Mais attendez, ce sont Créfo--

« SHLARK ! »

Je me pétrifie. La Salle Originelle a lâché. Je tombe.

« AU SECOURS !!, Je m'égosille. »

...

« Hé, toi ; ça va ? »

J'entrouvre les yeux. Je suis sauvée ?!

« Je suis en vie ?!, je m'exclame.
- J'ai entendu ton appel au secours et nous, Créfadet et moi, avions uni nos forces pour te faire atterir en douceur..., enchaîne Créfollet d'une voix rassurante.
- Je ne sais pas comment vous remercier..., je murmure, la larme à l'œil.
- Aide-nous à ranimer Créhelf., continue Le Pokémon. »

J'acquiece.

« Mais... Comment on va faire ?, je demande.
- Grâce à la Chaîne Rouge, me répond Créfadet.
- La Chaîne Rouge ? C'est quoi ?
- Tu verras bien. »

Je porte Créhelf sur mon dos. Les instructions du Pokémon de la Volonté sont les suivantes :

« Bien. Avance de quelques pas et dépose Créhelf au sol. »

J'exécute ses ordres.
Créfollet et Créfadet se positionnent de manière à ce qu'un triangle puisse être distingué.

Une lumière rouge apparaît. Cette lumière se concentre davantage au centre du triangle.

Les secousses s'arrêtent brusquement. Seul l'orage persiste.

Une chaîne bizarre se forme. Créfadet se désiste du "triangle" et part la chercher. La lumière rouge disparaît aussitôt.
Il se dirige ensuite vers Créhelf et lui passe la Chaîne Rouge autour du cou.

« Et ça va le ranimer ? Je m'interroge.
- Techniquement, oui ; mais il faudra du temps..., me répond Créfollet. »

Je me demande vraiment si ça va marcher. Pour l'instant la seule chose que je puisse faire, c'est attendre.

« CRLISH ! »

Je me retourne brutalement. Un éclair avait foudroyé la forêt. Un énorme incendie se déclenche aussitôt.

« Créfadet, Créfollet, ne restez pas là !
- Nous ne pouvons pas partir d'ici... Mais toi ! Tu le peux alors vas-y !!
- Mais je veux pas vous laisser mourir ici !
- Va-t-en maintenant, on essaiera de nous en sortir. »

Et si ils ne s'en sortaient pas... ? Mais Créfadet a raison, je dois m'en aller.

Je m'élance éperduement dans la forêt enflammée. Il y a des flammes vraiment partout. Mais moi, je ne risque rien...
Ce feu me rappelle la mort de mon père. Peut-être que le feu va tuer Ccréfollet et Créfadet également. Le feu est donc aussi meurtrier ?

Je regarde avec dépit ma crinière ardente. Le feu m'habite également. Je suis donc moi aussi condamnée à tuer ? Donc mon père aurait pu être toujours là ? Nous aurions pu rester auprès de la fenêtre en lisant un livre ou en regardant la télé ?

J'arrête net ma course.

Donc... j'aurais pu laisser mon père en vie ? Et si il serait en vie, je ne serais jamais ici, et Créhelf ne serait jamais mort !

J'éclate en sanglots. Tout est de ma faute. La mort de mon père... celle de Créhelf... et peut être celle... de Créfollet et Créfadet.
C'est de ma faute, DE MA FAUTE !!

Arceus avait raison. Je suis un vrai monstre... et je continue à vivre comme si de rien n'était.
Chapitre sept : Un ciel de folies
Pourquoi je vis ? Quelle raison me pousse à exister ? Mais... Ai-je le droit d'exister ?
Je ne saurais jamais répondre à cette question. Pourtant, je m'efforce à dire que la réponse est « Non ».

L'incendie n'est pas près de s'arrêter. J'aimerai aller voir Créfollet et Créfadet ; pour savoir si ils sont encore en vie.
Pour savoir si je les ai vraiment tués.
Pour savoir si j'ai raison en disant que le feu est meurtrier.
Et pour savoir que je ne vis que pour causer le malheur des autres.

Je veux également retrouver Arceus. J'ai envie qu'on en finisse. Une bonne fois pour toutes.

Je m'élance à l'opposé des Colonnes Lances, que j'ai quittées il y a environ trente minutes.
Je galope entre les arbres enflammés. J'entends quelques petits Pokémon hurler de peur, de désespoir. Je veux aller les aider. Mais non. Non. Mes sabots m'entraînent le plus loin possible. Comme pour me dire : « Un monstre comme toi n'a pas le droit d'aider les autres. ».
Je le pense. Je le crois.
Arceus a réussi à me faire comprendre qui je suis vraiment. Et pour m'avoir fait réaliser ceci... Je lui dois ma vie.

J'arrive dans un lieu qui m'est familier. J'arrête de galoper. J'observe les alentours.

Célestia.

« Pourquoi tu l'as laissée partir ?!
- Elle est morte. »

Je sursaute. Des voix...
je me cache derrière une pierre. Je lève un peu la tête. Cette grande silhouette blanche... C'est Arceus. Mais... avec qui parle-t-il ?

Je me relève et me décale un peu sur le côté.

Il parle avec... Feunard.

J'essaie de masquer mon étonnement. De qui parlent-ils ?

« Elle est morte ? C'est l'essentiel, continue Feunard »

Parleraient-ils... de moi ? Du fait qu'Arceus m'est laissée en haut, sur la Salle Originelle ?

Arceus croit donc que j'ai perdu la vie... Je dois lui prouver le contraire.

« Arceus, dis-je en sortant de ma cachette »

Le Pokémon Alpha fut surpris en entendant ma voix. Il ne s'attarde pas à répliquer, sous le regard ébahi de Feunard :

« Comment ?! Toi ? Ici ?! »

Ses yeux hyalins ne me font plus peur désormais.

« Arceus, tu m'as fait comprendre que je n'ai pas besoin d'exister.
- Qu'est-ce que tu insinues en disant cela... ?
- J'insinue que si tu veux me tuer ; fais-le ici, maintenant. »

Arceus me regarde, pantois. Il doit penser que je lui ai dit ça pour rigoler.

« Je suis sérieuse, tu sais. Vas-y ! Si c'est ce que tu voulais... ! À moins que quelque chose t'empêche de passer à l'acte... »

Le Pokémon spécule un moment, esquisse un sourire malin et enchaîne :

« Tu souhaites alors mourir devant ton père... »

Mon père... ?
Mon regard dévie et se pose sur Feunard. Ce-dernier baisse la tête.

Feunard... Il serait donc mon père... ? Ce n'est pas possible. Je l'ai vu. Il est décédé lors de cet incendie. Arceus ment. J'en suis sûre.

« Oh, la vérité t'as blessée, je me trompe ? Continue Arceus, satisfait de la situation »

Je me mets brusquement à pleurer. Ce Pokémon a un don pour enfoncer le couteau dans la plaie.
J'ai honte. Si honte. Je ne sais ni ce que je dois faire, ni ce que je dois croire. Dois-je laisser la folie m'emporter, afin d'éviter de devoir faire un choix ?

« Sky, Arceus a raison, reprend Feunard »

Je me tais.

Je sens malgré tout qu'une partie de moi veut que je réplique. Je la laisse faire, découragée.

« Mon père est mort, tu m'entends ?! Hors de question que j'accepte un seul mot de ce que vous dites ! »

Je ne sais plus si je suis complètement moi-même. Ni distinguer le vrai du faux. Mais si ce que disait Arceus était vrai, si Feunard est mon père... ?

Pourquoi voulait-il me tuer ?

Comment dois-je réagir ?

Je laisse encore une fois cet "autre moi" me guider.

« Et dis-moi juste pourquoi tu as voulu me tuer. Mon père n'aurait jamais fait ça !
- Si. Ce que tu ne sais pas, c'est que l'incendie, c'est moi qui l'ai déclenché. Je voulais que tu perdes la vie sous les flammes. Elles sont meurtrières, tu le sais ? »

Je sens la colère monter en moi.

« Tu affirmes donc que je ne mérite pas de vivre ?! »

Feunard se tait. Il ferme les yeux, comme dépité par ma réflexion. Il déclare finalement :

« Exactement. Mes parents possédaient un gène rare qui leur permettaient de se transformer en Pokémon du type Feu. Ils m'ont transmis ce gène. Je te l'ai transmis. Cette "malédiction" est très dure à vivre. Je ne voulais pas que tu souffres davantage. »

Je dois dire que je suis... choquée. Pourquoi m'avoue-t-il tout cela maintenant ? Pourquoi m'a t-il caché cette histoire ?

« Et tu as voulu me faire croire que j'avais fusionné avec ta Galopa pour m'avouer indirectement tout cela... Je me trompe ?
-Oui. Je suis désolé, mais je ne peux pas te laisser en vie ; tu vas propager la malédiction.
- Tu... Tu ne... TU N'EST QU'UNE ORDURE !! »

La rage m'emporte. Il a voulu me tuer pour une chose si vénielle ?!

C'est lui qui ne mérite pas de vivre.

Je m'élance vers mon père - Feunard - avec conviction. J'incline légèrement ma tête vers le bas.
Le Pokémon affiche une expression... de peur ?

Je galope plus vite. Je ne sais pas ce que je veux faire. Je vais simplement laisser ma folie intérieure me guider.

Je rentre dans Feunard et lui plante ma corne à travers son cou.

« ÇA, C'ÉTAIT POUR M'AVOIR MENTI !! J'hurle »

Lorsque j'extirpe ma corne, Feunard pousse un gémissement de douleur et tombe au sol. Il me regarde avec de grands yeux affolés. Moi, je ne suis plus maîtresse de mes gestes, désormais.

Je me déplace dans la direction du Pokémon atterré et me positionne au-dessus de lui. Il ne bouge plus. Mes ses yeux continuent à me fixer.

« Et maintenant... ÇA, C'EST POUR AVOIR VOULU METTRE FIN À MES JOURS !! »

Je lui plante ma corne dans le ventre. Feunard sursaute un coup puis... plus rien.

Je retire ma corne ensanglantée. Je prends un peu de recul pour observer la scène.

Arceus me dévisage avec dégoût. Je le regarde d'un coin de l'œil et déclare :

« Haha... T'as vu ? Je l'ai tué. »
Chapitre huit : Un ciel mis à l'épreuve
Je reprends peu à peu mes esprits. J'observe Feunard, gisant sur le sol, à quelques mètres de moi. Est-ce vraiment moi qui ai commis ce crime ? Mais surtout... Comment en sommes-nous arrivés là... ?

« Tu es contente de toi ? m'interroge Arceus »

Je ne lui réponds pas. Lui, il réplique en ajoutant que je suis forcément satisfaite, en voyant cet énorme sourire narquois dessiné sur mon visage.

Je ne peux qu'approuver. Oui, je suis heureuse ! Heureuse d'avoir pu jeter cette ordure à la poubelle !

Arceus se tait après deux minutes de monologue. Soudain, il regarde le sol, comme victime d'une hallucination.

Une odeur de poisson pourri commence à percer le silence. Le Pokémon me jette un dernier coup d'œil dégoûté et s'éclipse en direction de la forêt. Retournerait-il vers les Colonnes Lances ? Persuadée que oui, je le suis à pas de loup.

La pluie continue de tomber entre les arbres sinistres et froids, presque tous dépourvus de feuilles. L'incendie avait par ailleurs cessé. Cessé pour laisser place à une sensation olfactive et visuelle de bois cramé. Les cendres des vestiges de cette forêt crépitent au passage de nos sabots. Ce bruit étrange couplé à la respiration irrégulière d'Arceus me met mal à l'aise.

Par ailleurs, ses pas hésitants laissent transparaître un sentiment... de peur ? Peur d'accord, mais de quoi ? Aurait-il deviné que je marche tapie derrière lui, depuis tout à l'heure ? Aurait-il donc peur... de moi ? Essayerait-il de fuir car il craint le pire ? Le fait que je puisse le tuer, lui aussi... ?

Nous atteignons enfin l'embouchure des Colonnes Lances. Vais-je retrouver Créfollet et Créfadet en vie ? Auront-ils réussi à réanimer Créhelf ? Je vais le savoir maintenant.

Arceus foule le sol marbré. Il pousse un soupir étonnamment bruyant. Voulait-il que je l'entende ? Malheureusement, sa silhouette imposante m'empêche de voir ce qui le désole autant.

« Rassure-moi, c'est bien toi qui as fait ça ? me demande-t-il en se retournant, sûr de lui »

Aucun mot ne peut traduire mon bouleversement. J'aperçois, entre les pattes blanches d'Arceus ; Créfollet et Créfadet, tenant Créhelf dans leurs minuscules bras. Exactement comme je les avais quittés. Ou presque. Car maintenant, ils sont éteinds. La Chaîne Rouge a d'ailleurs été brisée : des morceaux de verre de la même couleur sont dispersés autour d'eux. Les trois Pokémon semblent avoir été frappés par la foudre.

Eh mais... je suis certaine que si je serais restée avec eux, si je n'avais pas écouté Créfadet, ils seraient en vie ! C'est encore de ma faute ! Aujourd'hui, j'ai réussir à donner la mort à quatre personnes. Pas de quoi être fière, mais presque !

Je me mets subitement à rigoler. Arceus détourne son regard et le pose sur moi. Il enchaîne :

« Eh bien ! Tu es vraiment un monstre. Tu vois ? C'est uniquement de ta faute ! ... Mais je t'ai amenée ici dans un seul but... Tu es un parasite. Je vais accomplir la mission que ton père m'a donnée. Je vais t'éliminer ici, et maintenant ! »

Tsss... Il perd pas le nord, lui.

« Alors, qu'est-ce que tu attends ? je continue, Les coups ne vont pas arriver tout seuls ! »

Arceus se retourne et enfonce son sabot jaunâtre dans ma gorge. Je tombe et glisse dix mètres plus bas. Je me relève quelques instants plus tard, haletante. Je ne m'attendais pas à une attaque aussi rapide, mais je ne me laisserai pas abattre pour si peu !

Je m'élance et percute son poitrail avec Nitrocharge. Il dérape un peu. Mais ses blessures ne sont que superficielles. Malgré le fait qu'il se tienne droit, prêt à riposter ; ce sentiment de peur domine ses expressions.

« Tu as beaucoup progressé, depuis la dernière fois. Tu sais, sur la Salle Originelle. Mais tu ne fais toujours pas le poids contre moi. Personne, je dis bien PERSONNE n'est égal ou supérieur aux dieux. Enfin, supérieur à MOI.
- Car tu te considères encore comme un dieu ? »

Ma remarque ne lui a apparemment pas plu. Il me fonce dessus, rageant.

J'esquive aisément et contre-attaque avec Furie. Je ne me laisserai pas avoir, pas encore une fois !

Arceus tente de m'échapper mais est beaucoup trop lent pour y parvenir. Il reçoit l'attaque de plein fouet, lancée en direction de sa patte arrière gauche. Il trébuche et tombe dans un vacarme assourdissant.

« Comment as-tu... ? murmure-t-il »

Il se relève et se dirige ensuite vers le centre des Colonnes Lances. Puis il charge son attaque Ultralaser. J'essaie de me déplacer le plus agilement possible et ainsi espérer avoir un chance d'esquiver le rayon violacé.

Le Pokémon Alpha lâche son attaque sur un arbre qui tombe aussitôt en cendres. Il bouge ensuite sa tête pour tenter de m'atteindre. Il détruit également toute végétation présente aux alentours, rendant le décor presque post-apocalyptique. À force de courir dans tous les sens, je finis par m'essouffler et perds en vitesse. Arceus est désormais plus rapide que moi. Je vais avoir mal.

« Tu as beau réussir à me tenir tête, tu ne m'échapperas pas, loin de là ! »

L'Ultralaser percute ma croupe et me fait virevolter vers une colonne de marbre qui s'effondre par la suite. Les pierres de ladite colonne tombent violemment sur ma blessure. Je gémis de douleur. Arceus s'approche de moi, le regard joyeux mais ponctué de cette peur que je connais bien.

« Maintenant, le coup de grâce ! déclare-t-il, s'apprêtant à m'attaquer de nouveau »

Non ! Je ne veux pas terminer ma vie d'un façon aussi stupide !

Malgré la douleur, je roule entre ses immenses pattes blafardes et m'éloigne au galop. Arceus ne tarde pas à me suivre, prêt à en finir une bonne fois pour toutes. De mon côté, je m'épuise de plus en plus. À cette allure, je ne fais que forcer excessivement sur mes blessures et je risque d'accentuer la douleur que je ressens, déjà intense.

Je trébuche brusquement sur une crevasse et tombe sur le sol marbré. Je perçois un malaise éprouvant, ne faisant qu'empirer ma situation. Ça vient de ma patte arrière. J'ai à peine le temps de la regarder et de constater : elle est retournée. J'ai du mal à comprendre comment une telle torsion est possible.

Arceus arrive enfin à mon niveau et rayonne d'une lumière extrêmement blanche, m'éblouissant et brouillant ma capacité à distinguer des formes aux contours nets.
Quelques secondes plus tard, la lumière s'estompe et stagne autour du corps du Pokémon. Le ciel, déjà dans la pénombre, s'obscurcit entièrement. Seul quelques taches virant du bleuâtre à l'orangé transpercent les nuages assombris.

Ce phénomène... étrange mais splendide... serait-ce... ?

« C'en est fini de toi !! hurle Arceus »
Chapitre neuf : Un ciel cauchemardesque
Oui ! J'en étais sûre ! Je le savais ! Il ne m'avait pas encore montré tout ce dont il est capable. J'en ai la preuve. Sous mes yeux. Mais je dois quand même me montrer fière. Fière d'avoir pu le pousser dans ses derniers retranchements.

Oui, vous avez compris.

Cet enfoiré utilise Jugement.

Je regarde le ciel. Des rochers de la même couleur que les taches lumineuses en tombent, à grande vitesse. Dès qu'ils entrent en collision avec le sol, ils explosent en un milliard de morceaux et détériorent le magnifique marbre. Si j'en reçois un sur la tête - ou sur le corps -, je meurs immédiatement. Une mort sans souffrance... C'est pas si mal comme fin, après tout.

Étrangement, aucun ne parvient à me toucher, voire même me frôler. Arceus semble tout aussi étonné que moi. Malgré ceci, il persiste et n'hésite pas à balancer un nombre croissant de cailloux multicolores.

Tellement que les secousses reprennent. Sauf que cette fois, elles sont beaucoup plus intenses. Quelques arbres en cendres accompagnés de colonnes de marbre s'effondrent. Le sol érodé devient de plus en plus noirci par les cendres, par les pierres. Cet endroit autrefois si beau... Je n'arrive pas à le croire. Le décor post-apocalyptique, on l'a enfin et malheureusement atteint.

Le choc des rochers forme un gouffre sans fond circulaire ; tout autour de nous. Arceus l'ayant remarqué cesse sa pluie de pierres, surpris par la tournure que tout cela a pris.

Le sol tremble énormément. Du haut de ses pattes, le Pokémon est déstabilisé. Il essaye de se rattraper plusieurs fois. En vain.

« Ah ! C'est malin. Tu as voulu me tuer mais tu risques ta vie aussi, désormais ! Je regarde en levant les yeux, essayant de masquer au mieux mon air dépité »

Il tombe tout près de la masse osseuse qui me sert de corps. Un corps humain abandonné pour laisser place à une silhouette de Galopa. Dois-je regretter mon acte ? Aura-t-il des conséquences graves ? Va-t-il me faire perdre la vie... ?

J'arrête de me poser des questions et réalise que le choc entre le marbre et le corps pesant d'Arceus fît un bruit sourd et horrible. Je le regarde. Il me rend la pareille avec détermination. Mais il semble toujours apeuré. Il hurle aussitôt :

« Je m'en fiche, car tu mourras avec moi !! »

Il saisit brusquement ma patte tordue.

Je n'ai pas le temps de pousser un cri que le Pokémon commence à me tirer vers le gouffre. Les secousses agissent en sa faveur donc sa tâche n'est que plus facile. Surtout dans l'état où je me trouve actuellement.

Il me fait glisser sur le tapis de cendres. J'en suis moi-même recouverte, presque intégralement. J'en ai beaucoup sur le visage. Près des yeux. Ça pique. Ça fait mal. Très mal. Et ma vue se dégrade, pour couronner le tout.

Je ne peux plus rien faire. Le soi-disant dieu va réussir à me tirer au fond du canyon, c'est certain !

Je le regarde. J'ai peur. Arceus a effacé un grand nombre de cendres au sol.

À son bout, je peux apercevoir son corps gigantesque, penchant dangereusement dans le vide.

Une idée vient tout à coup frapper mon esprit. Je pourrais essayer de me hisser en sens inverse et avoir un chance de m'en sortir. Après tout. Qui ne tente rien n'a rien.

Je ne tarde pas à le faire.

Je tire en contre-sens de toute mes forces - en tout cas avec celles restantes. Arceus avait bien planté ses dents dans ma chair. J'ai comme l'impression que mon acte va engendrer sa déchirure.

Il a visiblement remarqué ma décision. Il me mord encore plus violemment et se hâte d'atteindre son but, mon cauchemar, nos peurs.

J'avais raison. Quelques secondes ensuite, le Pokémon m'arrache la peau et me ramène dans le gouffre de plus en plus vite. Ça fait terriblement mal. Mais.. Si il tombe avec seulement cette peau, je serai sauvée ! ... Enfin, presque. Je devrai encore lutter pour vivre... Enfin non. Lutter pour survivre.

Donc... À quoi bon ? Pourquoi je m'accroche autant à ma piètre existence ?

La douleur s'intensifiant secondes après secondes me ramène à la réalité. Elle me fait hurler si fort qu'on pourrait entendre mes cris de l'autre côté de Sinnoh.

Je jette un coup d'œil par dessus ma crinière incandescente. J'aperçois seulement la tête d'Arceus. Ce qui signifie que son corps est entièrement dans le gouffre. Je scrute ses yeux brillants, toujours animés par cette peur. Une peur dépassant le réel. Une peur qui nous fait agir n'importe comment. Elle est le début de la folie, du désespoir, de la mort. C'est cette peur-là qu'il faut craindre. Comme le feu. Comme moi. Splendide mais si meurtrière.

Des larmes perlent à mes yeux. Comme pour me consoler, j'observe ma patte. Seuls quelques lambeaux de peau persistent à s'y accrocher. J'ai peur de la suite. Que va-t-il se passer ? Le Pokémon Alpha va-t-il parvenir à ses fins ?

Après ces réflexions, je comprends alors pourquoi j'ai aussi mal. Car je crains le pire. Même si c'est en fait Arceus qui se fait un sang d'encre pour son futur quasi-inexistant.

C'est donc à cause de moi. Encore une fois !
Serais-je devenue l'incarnation de cette peur ? Elle qui me ressemble tellement ?
Dernière édition par Chromapic le lun. 18 mai 2015, 22:31, édité 45 fois.

Avatar de l’utilisateur
Raro12
Délégué section Projet
Messages : 1908
Inscription : mer. 06 nov. 2013, 12:14
Localisation : Dans le monde des manchots, et dans celui des carottes à la fois.

Re: [Fanfic] Ciel bleu, Ciel gris, Ciel Noir

Message par Raro12 » sam. 10 mai 2014, 23:27

Je trouve le prologue sympa, intriguant, mais je trouve qu'il est un peu trop tot pour juger, donc je m'en arrêtre là ^^ Mais je sens que je vais bien aimé, surtout la petite touche d'intrigue! Allez, sur ce, bonne continuation!
The Rain Falls, But Can't Wash Away The Mud...
[/i][/b]

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » dim. 11 mai 2014, 15:52

Premier chapitre de la première partie intitulée Ciel Bleu ! \o/

Première partie : Ciel Bleu

Chapitre premier : Un ciel de souvenirs
Quand le ciel est bleu, je pleure. Je pleure. Pourquoi ? Car je suis seule et en même temps si bien entourée. Mais je suis bien seule. On me dit souvent ça. Si souvent que j'en ai marre. Marre de tout. De ma vie également.

Au fait, je crois que je me suis pas présentée. Tant pis. Vous connaissez déjà mon prénom. Et le reste, on s'en tape.

« Sky ! Viens éplucher les patates ! Cria la vielle peau qui me garde chez elle
- Rêve. Je lui réponds en allant dehors
- Ne vas pas dehors, il fait si froid !
- Je n'ai jamais froid, et tu sais pourquoi »

C'est comme ça tous les jours.

Je regarde le ciel. De temps en temps, quelques flocons viennent lui rendre visite. Quoi ? À Frimapic, c'est plus que normal. Pourquoi je suis obligée de rester dans ce trou paumé ? À Sinnoh, il y a plein de villes intéressantes, mais non. On reste là.

Mon père, il m'emmenait toujours avec lui en voyage. Ici, je dois rester prisonnière dans cette petite maison délabrée. Je rêve de m'en aller. De partir, loin.

Il faut que je trouve un moyen pour fuir. Mais si je fuis... Non, je ne doit plus penser à ça. Je vis avec, alors j'aurais le temps de m'en soucier, plus tard.
Il y a quelques mois, j'avais prévu de le revoir. Mais je ne peux pas.

« C'est vrai ? Tu es maudite ? Quelle bonne blague. »

Fut la première réaction de ma mère adoptive. Personne ne me croit. Je suis maudite. C'est la vérité...

J'étais encore à l'orphelinat. J'ai voulu fuir. Loin, très loin. Je suis partie à Celestia, une nuit de pleine lune... avec la Galopa d'Argent, qui n'est en réalité qu'une Galopa Chromatique. Vous voyez l'autel au centre de cette ville ? Je l'ai ouvert. Je le regrette. Un Feunard en est sorti, dans une lueur rouge pur.
« Pourquoi m'as tu réveillé ? Tu veux quelque chose ? »
J'ai reculé. Mais je n'allais pas laisser ce Feunard dehors.
« Je veux rien ! »
Je l'ai poussé dans l'autel.

« Toi... tu vas être punie pour avoir laissé mourir ton père. »

Il m'a soulevée, avec Galopa. Je me rappelle m'être réveillée peu de temps après. Aucune trace de Feunard, et encore moins de Galopa.

« Tu n'es plus Chromatique... »

Je me suis regardée. J'ai eu peur. Très peur.

« Tu as vu ? Tu es un monstre. »

Je ne me souviens même plus qui m'avais dit ça. Mais Feunard m'avait maudite. Bel et bien.
Voilà, en espérant que ce premier chapitre vous a plu ! ^^

Avatar de l’utilisateur
Raro12
Délégué section Projet
Messages : 1908
Inscription : mer. 06 nov. 2013, 12:14
Localisation : Dans le monde des manchots, et dans celui des carottes à la fois.

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Raro12 » dim. 11 mai 2014, 16:23

J'aime tout autant, c'est génial! ^^ Et la légère touche de mystère à la fin est vraiment pas mal! ^^
The Rain Falls, But Can't Wash Away The Mud...
[/i][/b]

Avatar de l’utilisateur
Last Dream
Délégué section Divers
Messages : 2095
Inscription : lun. 08 juil. 2013, 11:00
Contact :

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Last Dream » lun. 12 mai 2014, 19:14

Alors là... Wouah...
"Last lira désormais jusqu'à la fin cette fic'!"
C'est sûr, pour faire avaler une idée, par toutes les méthodes possibles, ils sont là, mais pour appliquer cette même idée, ya personne.


et Trans Rights, bien évidemment

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » lun. 12 mai 2014, 19:31

Merci vous deux ! ^^
Le prochain chapitre pour bientôt ! ^o^

Note : Cette 'fic se terminera en une dizaine de chapitres. ^^

Avatar de l’utilisateur
Pork King 007
Messages : 3627
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 16:04
Localisation : Au Royaume Ardent

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Pork King 007 » mar. 13 mai 2014, 01:07

C'est vraiment bien ^^

L'intrigue est très bien. (je suis pas fort avec les critiques)
Bienvenue au Carrot Boxing Battle Club!

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » mar. 27 mai 2014, 23:10

Merci Pork ! ^^

Allez, voici le deuxième chapitre ! ^^
(En retard par rapport à ce que j'avais prévu, mais bon... Désolée ! ^^")

Chapitre deux : Un ciel neigeux et un lac de glace
Il neige. Je lève la tête. Un flocon se pose sur mon nez. D'un geste brusque, je le fais tomber. Pourquoi la neige est-elle si pure ? Je veux être comme elle. Mes parents adoptifs se sont barrés à Féli-cité, ou un truc dans le genre, vous voyez ? Ils sont toujours obligés de partir à " Perpette-la-galette ", comme dirait mon père. Je ne peux pas m'empêcher de l'évoquer. Et pourtant, j'aimerais effacer de ma mémoire cette partie de ma vie. Mais je sais qu'un jour, je l'aurais regretté.

Je me lève du banc sur lequel je m'étais assise, et je commence à faire quelques pas maladroits dans la neige. Et si je me rendais au lac Savoir ? C'est vraiment pas loin.

Je fais le plus de traces de pas possible. Je veux briser la pureté de cette neige. Cette neige si belle mais insupportable.

J'arrive à me frayer un passage entre les arbres. Ces arbres sont pleins de branches...

« Raah, saleté de branches ! »

Je ressors aussitôt, le jean en lambeaux. Mais bon, c'était le passage le plus rapide. J'avance un peu.
Le lac a gelé. C'est beau. Si beau.

Je m'approche de plus près et tatonne la glace.

« Ça me semble solide. »

Je pose un pied, puis deux. J'essaie de garder l'équilibre, mais c'est très dur. Pourtant, je viens ici souvent. Je m'avance difficilement vers la Caverne Savoir. Mais oui, vous connaissez tous cette caverne. Créhelf, le Pokémon Légendaire du Savoir, y vit.

J'arrive près de la caverne, la glace menaçant de se fissurer à chaque fois.

Je rentre, en espérant voir Créhelf.

Des gouttes d'eau coulent du plafond. Quelques stalagmites surgissent du sol. Les murs sont tous gelés. C'est plus petit que ce que j'imaginais. Pas de Créhelf en vue. Je suis déçue. Je regarde plus attentivement les parois. Les critaux de glace commencent à fondre dès que je m'approche. C'est normal... Je m'apprête à repartir, quand une lumière jaune surgit du fond de la grotte. Je m'y approche tout doucement, avant d'être violamment repoussée en arrière.

Je lève les yeux. Je n'ai pas le temps d'exprimer ma surprise. Ma tête devient un trou noir. Plus rien.

Ce noir obscur me fait si peur. Je ne veux pas perdre les souvenirs que j'ai fais avec mon père... Tout mais pas ça, pitié !

Brusquement, tout s'arrête. Créhelf se tient devant moi les yeux ouverts. Mais... Normalement, ma mémoire devrait être effacée... Que se passe-t-il ?!

Sans réfléchir, je fonce sur Créhelf. Ce dernier percute le mur.

« Est-ce que tu m'as effacé la mémoire ?!
- Je n'ai pas réussi.
- Quoi ?
- Tu possède quelque chose qui te protège.
- Serait-ce... Ho non..
- Si. D'un côté elle te complique la vie, de l'autre elle t'est bénéfique.
- Mais je veux la lever. Dis-moi comment faire.
- Je ne sais pas comment.
- Je retourne à Celestia, dans ce cas.
- Laisse-moi t'accompagner, s'il te plaît.
- Non. Je réussirai seule.
- Tu es sûre ? »

Je m'effondre, en larmes, sur le sol. C'est la première fois que quelqu'un veut m'aider... Je ne sais pas quoi répondre.

« C'est d'accord... Reste dans la grotte. Je viendrai te chercher quand j'aurai fini de me préparer... Enfin, quand mes parents seront plus dans les environs. Ils reviennent bientôt. »

Je sors de la grotte puis monte sur la glace. Merci, Créhelf.
Je marche vite, si vite que je tombe :
« Aïe, ça fait super mal... ! »

« Criik..
- MERDE ! »

La glace se fissure. Je n'ai pas le temps de me relever que je tombe dans l'eau glacée.

Et voilà ! Pfiou !
(Et encore désolée pour le retard ! ^^")
Dernière édition par Chromapic le ven. 20 févr. 2015, 08:46, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Pork King 007
Messages : 3627
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 16:04
Localisation : Au Royaume Ardent

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Pork King 007 » mer. 28 mai 2014, 22:16

Un chapitre court, mais efficace!

J'ai beaucoup aimé, mais essaye de un tout petit peu plus développer les émotions, elles sont là, mais ne sont pas assez exprimée je trouve ^^
Sinon j'ai beaucoup aimé.
Bienvenue au Carrot Boxing Battle Club!

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » mer. 28 mai 2014, 22:18

Merci Pork ! ^^

Je vais essayer de développer un peu plus la prochaine fois, surtout que ce sera plutôt important ! ^^

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » mar. 24 juin 2014, 00:12

(Oups, double-post. :x)

Voilà le troisième chapitre, apportant plus de précisions sur la malédiction de Sky - voire même permettre de la deviner. ^^

Bonne lecture ! ^^

Chapitre trois : Un ciel de décisions
Mon corps coule. J'ai froid et chaud en même temps. Mais ma vie ne doit pas se terminer de cette façon ! Je nage à l'aveuglette. En vain.

Je vais mourir. C'est trop froid.
En espérant que quelqu'un m'entende, j'hurle au fond de l'eau :

« AU SECOURS ! »

Je me laisse flotter vers le trou, quand soudain quelqu'un m'agrippe le bras... Et m'enfonce plus profond dans l'eau.
Créhelf... Au secours...

L'eau est de plus en plus glacée.

Je ressens comme une étrange sensation...

On.. On me tire vers la surface ! Mais... Comment ? Je ne me fais plus non plus emportée vers le fond. Je me " réveille " sur la terre ferme. J'ouvre les yeux. Je murmure :

« Créhelf ? C'est toi qui m'as aidée ?
- Oui. Un Psyko m'a permis de te remonter à la surface. »

Je souris chaleureusement.

« On va à Celestia, maintenant. Me dit Créhelf d'un ton sérieux
- Oui... »

Je me relève en titubant. Je suis toute trempée...

« Créhelf... Je dois rentrer me changer. Je suis trop mouillée pour continuer.
- Je t'attends. »

Je suis prête, dix minutes plus tard.

« C'est bon. On y va. »

Je me dirige vers Frimapic.

« Attends ! On ne peut pas passer par Frimapic, car si quelqu'un me voit... Je ne veux même pas imaginer. »

J'acquiece. Nous partons à l'opposé. La forêt se densifie pas après pas. On peut entendre quelques Cornèbres bruyants. Cet endroit est digne d'un film d'horreur.

« Tu... tu es sûr que c'est par là ? Je demande, inquiète
- Fais moi confiance. Suis-moi. »

Je le suis à contre-cœur. Un Corboss me frôle la tête. Je commence à croire que nous sommes perdus... Les brindilles crépitent sous mes pieds, ce qui allume les yeux de tous ces oiseaux ténèbreux. Ces yeux qui te fixent sans arrêt.

« Nous y voilà.
- Quoi ?!
- Le Mont Courronné.
- Attends une minute ! Je pensais que tu m'ammenais à Celestia... !
- Je connais un endroit mieux que Celestia. »

Je suis Créhelf dans la montagne. Les roches sont humides. Quelques Nosferalto nous fusillent d'un regard noir. Nous avançons tout doucement. Pourtant, Créhelf a l'air sûr de lui.

Nous sortons du labyrinthe rocailleux. Une vraie tempête de neige nous fouette le visage.

« Au fait, Sky... Quel est cet érange collier ?
- Une sorte d'amulette empêchant ma malédiction de s'activer... Je ne dois surtout pas l'enlever.
- Qui te l'a donnée ?
- Je l'ai faite moi-même. »

Nous entrons à nouveau dans le Mont. Cette fois-ci, les Nosferalto semblent agités. Ils partent d'un coup sec. Un rocher tombe subitement et nous barre la route.

« Créhelf...
- J'ai compris... »

Il soulève la pierre et la lance à l'opposé. Je lève les yeux au plafond : un grand trou lumineux s'ouvre à nous.

« On doit escalader ? »

Créhelf compris ce que je voulus dire, et il me soulève jusqu'à la bordure. Je me hisse en haut.

Des colonnes de marbres brisées, un sol de la même matière fissuré, un autel au centre de cette forêt. La neige s'arrête subitement. D'étranges symboles sont gravés un peu partout.

C'est quoi cet endroit ?

Créhelf me rejoint et enchaîne :

« Sky. Souffle dans cette flûte.
- Hein ?! Mais --
- Souffle. »

Je pose mes lèvres sur la flûte bleue nacrée, souffle un coup et une mélodie semblable au vent résonne dans ce lieu si étrange.

J'ouvre les yeux. Un escalier de pure lumière se déroule en face de moi. C'est quoi ce truc ?!
Intriguée, j'avance à petits pas.

Une fois en haut, l'escalier disparaît subitement. Impossible de faire marche arrière. Je suis perchée à plus de dix mètres du sol. Les colonnes même sont plus basses que moi. On pourrait presque toucher le soleil.

J'avance doucement.

Je n'en crois pas mes yeux. Arceus est devant moi. Il se tient majestueusement. Je pense rêver. Sa crinière flotte au vent. Son regard me fait penser à celui du Feunard. Un regard transperçant le cœur comme un milion d'épines.

Mais c'est l'occasion ou jamais de lui demander si il sait quelque chose à propos de ma malédiction.

« Arceus, sais-tu comment lever ma malédiction ?
- Et tu oses demander ça comme cela ? Alors que tu aurais pu sauver ton père ?
- Tu... Es au courant pour mon père... ?
- Je suis partout. Je vois tout. Je sais tout.
- Alors réponds ! Ma malédiction ! Lève-la !!
- Jeune imprudente... »

Il me décroche un coup de pied dans le ventre. Je roule vers Créhellf qui m'avoit rejoint.Je peux entrevoir un léger sourire sur son visage.

« Mais au fait... Tu es humaine, n'est-ce pas ?
- Argh... Mon collier est une sorte de sceau l'empêchant de s'activer...
- Alors enlève-le.
- Non !
- Pourquoi ? Pour toi, l'apparence est si importante ? Tu as peur qu'on te prenne pour un monstre ?? »

«« Tu as vu ? Tu es un monstre. »»

« Ou alors tu penses que --
- NON ! Je ne suis pas un monstre !!
- Alors je t'attends ! Viens ! Bats-moi, et ta malédiction ne sera qu'un mauvais souvenir ! Toi qui penses stupidement égaler les le soleil !
- Tu vas voir !! »

J'arrache mon collier.

Voili~voilou ! 8)
Dernière édition par Chromapic le mar. 24 juin 2014, 23:48, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
XXx
Messages : 477
Inscription : jeu. 29 mai 2014, 22:45

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par XXx » mar. 24 juin 2014, 08:07

Ah c'est assez rapide comme histoire. Je ne m'attendais pas à ce que ça aille si vite et que ça tourne de cette manière. Je ne comprends pas toute l'histoire mais je dois reconnaître que c'est bien écrit. J'attends la suite avec impatience.
L'Ombre, c'est la lumière fanée (De ma petite amie)
La seule chose qui est impossible, c'est qu'il y ait quelque chose dans ce monde qui le soit (De moi)

Avatar de l’utilisateur
Oreon
Messages : 4974
Inscription : ven. 04 janv. 2013, 10:03
Localisation : France, Normandie
Contact :

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Oreon » mar. 24 juin 2014, 10:24

J'en suis désolé de te le dire, mais c'est bâclé. Ce que je n'aime pas chez les fic's du forum, c'est le manque de descriptions et la presse de l'histoire qu'on y ressent.

La description, plus grande soit-elle, est primordiale. Elle permet non-seulement l'immersion, mais est également un moyen pour l'auteur de transmettre le plus clairement comment il imaginait les choses, afin que les deux parties aient la même vision. Ici, il y a si peu de description que je l'avoue, je me suis ennuyé. Mais ce qui m'énerve le plus, c'est que toi Chromapic, tu as du talent (plus que moi), surtout que tu ne massacre pas ton clavier au point de faire un amalgame de lettres, au lieu d'un vrai mot. Et pourtant, la description, ce n'est pas le décor ou les personnages: c'est aussi ce qu'ils pensent, des flashbacks, ou même un indication de temps, ou un passage vers d'autres personnages et donc un autre lieu.

Quant à la presse de l'histoire, c'est que malheureusement, là, plus vite est-elle, plus il y a un goût de trop peu. La description est d'ailleurs là pour ça: elle rallonge les chapitres, au point que l'auteur reporte une autre partie de l'histoire à peut-être deux ou trois chapitres après, et pour autant, le lecteur n'en souffre pas. Le problème ici, c'est que c'est limite si c'est déjà pas le dénouement qui, en littérature, est la quatrième sur les cinq étapes d'un écrit. A peine l'écrit est commencé, et déjà elle rencontre Arceus? C'est comme si Harry Potter, à peine appris qu'il est sorcier, annihilait déjà Voldemort, ou qu'Anakin Skywalker, à peine le sabre en mains, devenait déjà Darth Vador. Non, ceci n'est pas possible. Donc, techniquement, mais ce n'est pas méchant, c'est sur le ton de l'humour: non, pour toi aussi c'est pas possible. :)

Maintenant, je ne connais pas la suite de l'histoire, donc peut-être que ce n'est pas le dénouement, mais en tout cas, ralentit un peu la cadence à l'avenir. ;)
Dernière édition par Oreon le mar. 24 juin 2014, 11:12, édité 1 fois.
Le légendaire Oreon n'est plus actif, mais il aura toujours une place dans les annales de ce forum. 8)

Avatar de l’utilisateur
XXx
Messages : 477
Inscription : jeu. 29 mai 2014, 22:45

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par XXx » mar. 24 juin 2014, 10:53

Sur la description, je ne suis pas d'accord, c'est parfois assez bien décrit. Les moments où elle décrit la personnalité du personnage et les émotions sont très bien faites. Quand elle tombe dans le lac s'est aussi bien décrit.

Maitenant, je ne peux qu'être d'accord avec toi sur la vitesse de l'histoire. Elle est tellement rapide qu'on n'a pas le temps de comprendre (Par exemple l'histoire du Feunard, je n'ai absolument rien compris. Tu as peut être voulu faire référence à Donjon Mystère 1). Même si c'est peut être pour le suspense de l'histoire, je ne crois pas qu'on ait parlé du colier avant. Ainsi que le chemin du lac au mont couronné qui se passe en 2 lignes. (Alors que vue la durée du chemin et le climat qu'il fait, il aurait pu s'allonger un peu plus longtemps surtout si ce qu'il va se passer juste après est très important.)

Je crois que tu as manqué beaucoup de précisions au niveau des flashbacks et des évennements importants. Le premier chapitre aurait pu être séparé en 3 chapitres. (Commencement de l'histoire + Relation avec sa famille adoptive, fuite de l'orphelinat, la malédiction du Feunard). Sinon si on excepte la vitesse trop importante de l'histoire, l'histoire est très bien écrite, originale, et bien remplie. Et je le redis, je suis impatient de lire la suite !
Dernière édition par XXx le mar. 24 juin 2014, 12:08, édité 5 fois.
L'Ombre, c'est la lumière fanée (De ma petite amie)
La seule chose qui est impossible, c'est qu'il y ait quelque chose dans ce monde qui le soit (De moi)

Avatar de l’utilisateur
Oreon
Messages : 4974
Inscription : ven. 04 janv. 2013, 10:03
Localisation : France, Normandie
Contact :

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Oreon » mar. 24 juin 2014, 11:00

XXx a écrit :Sur la description, je ne suis pas d'accord, c'est parfois assez bien décrit. Les moments où elle décrit la personnalité du personnage est très bien faites. Quand elle tombe dans le lac s'est aussi assez bien décrit.
Ha bah on voit qui a l'habitude de lire des gros livre, et qui ne l'a pas. 8)
Le légendaire Oreon n'est plus actif, mais il aura toujours une place dans les annales de ce forum. 8)

Avatar de l’utilisateur
Diancie
Messages : 296
Inscription : lun. 16 déc. 2013, 09:32
Localisation : Au coeur d'une taïga, veillant sur la vallée.

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Diancie » mar. 24 juin 2014, 11:24

Et c'est la personne qui me gueule dessus car j'ai critiqué ses teams sur Rubis Oméga/Saphir Alpha qui se permet de piétiner les autres personnes car elle se croit la plus forte du forum dans d'autres domaines.

Personnellement, je rejoins l'avis de 3X, la description est vraiment très bien faite, mais tes péripéties se passent en deux lignes et ça donne une sensation d'inégalité horrible. Aussi, j'ai l'impression que tu te focalises uniquement sur ton personnage, en gros que les seuls longs passages de ta fic ne font que concerner Sky. Même si c'est le personnage principal, ce n'est pas une raison pour délaisser Créhelf. Autre preuve, au lieu d'introduire la présence d'Arceus, tu mets purement "Arceus est devant moi." C'est vraiment trop soudain.

Bref, je sais que tu peux t'améliorer mais fais attention. Une fic c'est comme notre système solaire : Sans les planètes qui l'entourent, ce n'est qu'un Soleil, et non un amalgame d'astres.

(mention spéciale au "C'est quoi ce truc ?!" qui m'a fait sourire avec ce joli contraste)
Vous êtes à la recherche d'une fic avec seulement des Pokémons ? Et qui parlent ?
Dans ce cas, passez voir la mienne, L'épopée des Niji ! ;D

Metazenithian
Modérateur général
Messages : 2245
Inscription : mer. 26 déc. 2012, 13:52

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Metazenithian » mar. 24 juin 2014, 12:02

Diancie a écrit :tu mets purement "Arceus est devant moi." C'est vraiment trop soudain.
Pas forcément. Il faut voir quel était l'effet recherché par Chroma en mettant cette phrase. Justement, avec une phrase si courte, on sent la surprise et la soudaineté de l’événement, on voit que le personnage est choqué, que ses pensées se bousculent dans sa tête. Donc personnellement je trouve qu'elle a fait le bon choix.

Après, il est vrai qu'une description aurait été apprécié après la phrase (en ne modifiant pas la première phrase) , comme par exemple :
Arceus est devant moi. Il est au même niveau que moi. Mais pourtant, il est si grand. Le soleil est caché par sa crinière blanche. Je fais à peine la taille de ses pattes. Son regard me transperce.
etc.

Ici, j'ai essayé de faire comme si on lisait les pensées du héros lors de sa rencontre avec Arceus : phrases courtes pour rythmer la lecture et signifier le flot de pensées qui assaillit Sky. La netteté des coupures et le changement de sujet à chaque phrase permet d'accentuer cette impression (on passe d'une vue globale à la tête d'Arceus, puis à ses pattes, puis retour à sa tête car Sky n'arrive pas à se focaliser pour décrire une seule partie à la fois).
Déstructuration du paragraphe, les pensées arrivent dans l'esprit de Sky dans tous les sens, il n'arrive plus à se concentrer, à réfléchir. Il se contente de décrire ce qu'il voit, ce qui renforce le fait qu'il n'arrive plus à réfléchir. Pour encore renforcer cet effet, il y a une contradiction (pas sûr que j'utilise le bon terme...) dans les deux premières phrase : Sky est sur le territoire d'Arceus, il a réussit le rejoindre --> sentiment de puissance. Pourtant, dès la phrase d'après, retour à la réalité, Sky est incapable d'atteindre le niveau d'Arceus --> sentiment de faiblesse. Ce qui ne s'améliore pas avec la dernière phrase.

Bon bien sûr, ce n'est qu'un truc sommaire, et je n'ai pas de formation littéraire, donc j'ai peut-être dit n'importe quoi, mais dans l'ensemble ça me semble quand même pas mal ^^.
" Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux "
- Benjamin Franklin

Avatar de l’utilisateur
Oreon
Messages : 4974
Inscription : ven. 04 janv. 2013, 10:03
Localisation : France, Normandie
Contact :

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Oreon » mar. 24 juin 2014, 13:34

Sache, Diancie, que je n'ai fait que donner des conseils, et non la piétiner. Oui ,c'est vrai, mais c'est pas voulu, et c'est pas non plus dans mon éducation, j'ai toujours l'air hautain, mais tout comme toi, je ne suis pas amateur de smileys, ça ne me sert que très peu, et c'est aussi et souvent pour cela qu'on me crois toujours très antipathique (et crois-moi, je me pose de plus en plus la question). Je ne suis pas le meilleur, la preuve, je n'ai pas gagné le concours de Flying Master. Enfin, quand j'ai parlé à XXx, je parlais du fait qu'il disait que c'était d'une bonne taille les description, et je ne faisais qu'en déduire qu'il n'avait probablement pas lu de gros livre (Harry Potter, tiens), mais ce n'est qu'une déduction. Et quant à ce que tu m'as dit et ce que je t'ai dis sur mon topic d'équipes, le débat est clos, je ne tiens pas à me relancer dessus, même si tu me parle en MP. Maintenant, je t'interdis que tu me répondes ici, non pas contre toi, mais surtout histoire que l'on ne pourrisse pas le topic de Chromapic avec de vaines et puériles disputes. Ne le prends pas mal, s'il-te-plaît. :)
Le légendaire Oreon n'est plus actif, mais il aura toujours une place dans les annales de ce forum. 8)

Avatar de l’utilisateur
XXx
Messages : 477
Inscription : jeu. 29 mai 2014, 22:45

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par XXx » mar. 24 juin 2014, 16:34

C'est une fanfic', non un roman donc les descriptions conviennent assez bien je trouve
L'Ombre, c'est la lumière fanée (De ma petite amie)
La seule chose qui est impossible, c'est qu'il y ait quelque chose dans ce monde qui le soit (De moi)

Avatar de l’utilisateur
SnorlaxPower
Messages : 406
Inscription : mar. 03 juin 2014, 22:28
Localisation : Melbourne

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par SnorlaxPower » mar. 24 juin 2014, 18:47

Franchement, j'aime bien, et j'attends la suite avec impatience . C'est vrai que le texte gagnerait peut-être à être plus long et plus détaillé, mais il est déjà très bien comme ça.
He protec, he attac but mostly he hits the sac

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » mar. 24 juin 2014, 19:00

Oreon, les descriptions et moi, ça fait deux. Je te rappelle aussi que je n'ai que 11 ans. Et la rapidité pour la rencontre d'Arceus à été faite plus qu'exprès. Et désolée de te le dire, mais certaines de tes phrases me sont restées au travers de la gorge. (Et je ne pense pas avoir bâclé, car je me connais assez bien pour dire que je sais faire un minimum d'efforts pour faire un truc à peu près cohérent.) Et qui te dit que c'est parce que Sky rencontre Arceus que c'est le dénouement ?!

Diancie, je tiendrai compte de tes remarques. Il est normal que l'histoire tourne autour de Sky car c'est elle le narrateur.

Méta, oui, je ne voulais pas rajouter des tonnes de descriptions.

XXx, j'ai conscience de la rapidité, et c'est un défaut que même en faisant des efforts je n'arrive pas à corriger. Et pour le truc du Feunard, tout sera expliqué vers la fin. (Aucune référence à Donjon Mystère 1, je n'ai jamais touché à ce jeu.)

SP, comme dit plus haut, ce n'est pas mon point fort.

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop dure mais il est vrai qu'avec toutes ces remarques je suis un peu déboussolée. (Et puis je vais ajouter des descriptions là où il faut. EDIT : Fait.)

Avatar de l’utilisateur
XXx
Messages : 477
Inscription : jeu. 29 mai 2014, 22:45

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par XXx » mer. 25 juin 2014, 09:41

Ah j'ai relu le troisième chapitre où la fin a été allongé, c'est vraiment beaucoup plus passionant ! J'attends la suite :hap:
L'Ombre, c'est la lumière fanée (De ma petite amie)
La seule chose qui est impossible, c'est qu'il y ait quelque chose dans ce monde qui le soit (De moi)

Avatar de l’utilisateur
Chromapic
Messages : 1107
Inscription : dim. 19 mai 2013, 08:59
Localisation : France

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Chromapic » dim. 29 juin 2014, 20:49

Quatrième chapitre démarrant la seconde partie. En espérant qu'il sera mieux que le précédent : ^^

Deuxième partie : Ciel Gris

Chapitre quatre : Un ciel de sacrifices
J'ai tiré tellement fort que le fil a tailladé mon cou. Mon sang coule sur mes doigts. Les perles du collier tombent au sol en se brisant pour quelques unes. Le son du choc résonne aux alentours.

« Elle est bien courageuse... Murmure mystérieusement Créhelf »

Je m'élance et cours du plus vite que je peux. Je pose mes deux bras pas terre, me faisant galoper encore plus vite. On entend le claquement de mes sabots. J'enflamme le sol. Arceus est si loin de moi ! J'accélère la cadence. Je peux sentir ma crinière s'embraser et réchauffer l'air alentour.

Ma décision fut cruciale. Je ne peux plus revenir en arrière. Jamais. Je dois aller de l'avant !

J'arrive à proximité d'Arceus qui m'attendais. J'enveloppe mon corps d'une sphère de feu et le bouscule avec Nitrocharge.

« Ouaargh !! J'hurle désespérément »

Je dérape maladroitement. J'ai eu l'impression de frapper de la pierre !

« Oh, j'ai failli être surpris.
- Aïe... Je ne sens plus mes membres..
- C'est tout ce dont tu sais faire ?
- Ce... Ce n'est pas fini !
- Oh, une Galopa qui parle, c'est mignon !
- Ironie quand tu nous tiens... Je réponds en grommelant »

Je me remets à galoper. J'esquive les quelques coup de pied d'Arceus. Je ne voudrais pas être touchée encore une fois ! Je suis si petite comparée à lui...

Je me positionne en dessous de lui et le frappe avec rebond. Encore une fois, je frappe de la pierre... Mais je persiste. Encore.

Ma corne et sur le point de se briser à chaque fois. Arceus ne semble pas être affecté pas le feu de ma crinière qui devrait normalement le brûler... Il reste en place. Je ne comprends pas pourquoi.

« Tu ferais mieux d'abandonner.
- Dans tes rêves ! Je rétorque en frappant encore »

Arceus saute, esquive mon dernier Rebond et ré-atterrit à une dizaine de mètres. Comment ce machin fait pour ré-atterrir sur ses pattes ?! Et sans briser le cristal du sol surtout !!

« Non, tu n'es pas mignonne... Tu es bizarre. Tu sais que c'est sans issue mais tu continues ? Mais le plus bizarre, c'est que la Galopa avec qui tu as fusionné était Chromatique...
- Je sais bien !
- J'étais si heureux de voir que tu étais devenue un monstre...
- C'était donc toi... !
- Sky, je te connais plus que ce que tu crois...
- J'en ai rien à foutre ! Ja vais t'éliminer et tout sera rentré dans l'ordre !
- Tu n'en es pas capable. Tu le sais mais tu t'obstines.
- Je vais te faire ravaler tes paroles, sale... Raah ! Tu vas voir !! »

Je m'élance à toute vitesse. Arceus charge une lumière violacée... Ultralaser. Je galope trop vite pour m'arrêter. Je m'apprête à mourir. C'est la fin.

« SKY !! »

Créhelf !

Arceus lâche son Ultralaser sur l'Abri formé par le Pokémon du Savoir. Celui d'Alpha fusille mon ami d'un regard noir.

« Désolé Arceus. J'ai enfin compris. Dit Créhelf d'un ton sec
- Sale lâcheur !! Rétorque Arceus
- Créhelf !! Je m'écrie, stupéfaite
- Adieu Sky. Me répond Créhelf en se retournant vers moi, les yeux larmoyants »

L'Ultralaser à eu raison de l'Abri de Créhelf. Ce-dernier virevolte dans le ciel avant de retomber. Il ferme les yeux. Il est mort. Arceus l'a tué. Pourquoi ? Pourquoi ?! Ça aurait pu êre moi mais... Non ! Ce n'est pas possible !!

« Arceus ! Pourquoi l'as-tu tué ?! Je crie en sanglotant
- Il m'a trahit.
- Quoi ?
- Il devait m'aider à t'éliminer, mais il a décidé de te sauver. Pauvre Créhelf, il s'est sacrifié pour un monstre ! Quel stupide personnage !
- Un monstre ? Je ne suis qu'une simple Galopa.
- Tu parles comme un humain !
- Je te rappelle que tu parles toi aussi, idiot. »

J'esquisse un sourire et m'élance vers lui. Je m'arrête quand je peux distinguer sa tête.

« Maintenant, je me demande qui est le monstre. Je déclare
- Je suis un dieu. Pas un monstre.
- Si tu es aussi divin que ce que tu crois, alors pourquoi tu as tué Créhelf ?! Tu aurais pu le laisser en vie ! Les dieux veillent à sauvegarder les humains et les Pokémon ! ... Alors ? Réponds !! »

Je m'élance avec Furie. Je frappe encore et encore, sans m'arrêter. Je vais le briser en mil... Non, un milliard de morceaux !

« Tu ne me fais pas mal... »

Je me stoppe. Je m'élance vers sa queue et la mords de toutes me forces. Il n'apprécie pas ça et me balance à plusieurs mêtres en arrière. Je glisse vers le bord du sol en cristal. Ma patte avant penche dangeureusement dans le vide.

Je regarde en haut.

Arceus se positionne devant moi, prêt à me faire tomber.

(Je rajouterai l'image quand mon ordinateur sera réparé. Il faut toujours qu'il ait un problème...)

Avatar de l’utilisateur
Pork King 007
Messages : 3627
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 16:04
Localisation : Au Royaume Ardent

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par Pork King 007 » dim. 29 juin 2014, 22:03

C'est vraiment très bien écris je trouve ^^
Bienvenue au Carrot Boxing Battle Club!

Avatar de l’utilisateur
XXx
Messages : 477
Inscription : jeu. 29 mai 2014, 22:45

Re: [Fanfic] Ciel Bleu, Ciel Gris, Ciel Noir

Message par XXx » lun. 30 juin 2014, 09:51

Je n'ai rien à dire...Très très bien ! Très beau chapitre ! Parfait ! Même si Arceus a tué Crehelf ... :(

Très bien écrit et on s'accorche à ton histoire. L'histoire devient vraiment palpitante. J'attends la suite avec beaucoup d'impatience !
L'Ombre, c'est la lumière fanée (De ma petite amie)
La seule chose qui est impossible, c'est qu'il y ait quelque chose dans ce monde qui le soit (De moi)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité