Fanfic Pokémon : Il faut aider son père.

C'est ici que vous pouvez délier votre plume et raconter vos histoires.

Modérateur : Modérateurs section Pokémon et Vous

Méga-Z
Messages : 18
Inscription : lun. 05 mars 2018, 21:50

Fanfic Pokémon : Il faut aider son père.

Message par Méga-Z » lun. 14 oct. 2019, 12:21

Le soleil brillant d’Alola se lève de bon matin. Sacha se lève aussi tout joyeux avec ses amis, pour une nouvelle journée à l’école Pokémon en compagnie de tous ses amis, et bien sûr avec l’assistance très plaisante du professeur Euphorbe dont il a hâte de le retrouver dans le salon. Il sait que le professeur Pimprenelle est souvent en voyage d’affaire comme en ce moment, mais il compte toujours sur la bonne présence rassurante du professeur Euphorbe pour veiller sur lui et lui donner une journée pleine de joie à Alola. C’est pour cela que Sacha s’empresse de le retrouver pour le petit-déjeuner dont il aime beaucoup. Ce qu’il aime particulièrement, c’est non seulement les délicieux plats pleins d’énergie que lui procure les professeurs, mais en plus, de profiter de cette bonne compagnie tous ensemble. En descendant de sa chambre, Sacha dit joyeusement :
- Alola, professeur Euphorbe !
Mais au lieu de le voir saluer joyeusement depuis son bureau, il n’entendit rien. Il descendit voir pour comprendre et il le retrouve assoupi par terre, la tête empilée sous les feuilles et les cahiers, son ordinateur et sa lampe allumé et un café à peine entamé. Horrifié, Sacha et ses amis accourt vers lui, inquiet :
- Professeur Euphorbe, que vous arrive-t-il ?
- Pikachu ?
Les autres Pokémon et Motisma-Dex étant aussi inquiet pour lui, ils s’empressent d’essayer de le réveiller. Enfin, après quelques minutes d’agitations, le professeur Euphorbe put enfin exprimer un geste et se réveiller, endolori et fatigué. Il parvient à dire quelques mots :
- Quel heure est-il ?
- C’est le matin, professeur, répond Sacha. Il est l’heure d’aller à l’école, et nous n’avons pas encore manger.
- Déjà, demande le professeur inquiet et affolé ? Dans ce cas, nous devrions nous dépêcher, je ne vais pas traîner. J’arrive.
- Vous êtes sûr, professeur, demande Sacha, inquiet ? Vous ne m’avez pas l’air en état pour faire quoi que ce soit. Vous devriez peut-être…
- Si, je vais très bien, je t’assure. Je suis juste un peu fatigué, mais ça ira. Va te préparer, j’arrive. Je t’assure que ça ira.
- Mais…
- Ça ira, je t’assure. Vas-y, dépêche-toi.
A contrecœur, Sacha obéit. Il s’habille et se prépare pour la journée, tout en s’assurant de l’état de santé du professeur, puis l’attendit dans la salle. Enfin, le professeur Euphorbe finit par arriver dans la salle, tout épuisé, mais décidé à assurer sa journée. Il prépare un petit-déjeuner rapide pour tout le monde, prépare ses affaires pour la journée, et se hâta pour aller à l’école. Mais au moment de partir, Sacha fit remarquer :
- Professeur, vous avez oublié de prendre vos affaires et de fermer la porte.
Surpris, le professeur Euphorbe dut constater que c’est vrai et que dans la précipitation et la fatigue, il a oublié son sac de travail et de fermer la porte à clé.
- Ah oui, c’est vrai, répondit-il. Merci et pardon Sacha, je vais me dépêcher.
- Professeur, vous savez, si vous ne pouvez pas poursuivre la journée, tout le monde comprendra. Je vous suggère de…
- Merci, Sacha, c’est gentil de te préoccuper de moi, mais ça ira je t’assure. Ce n’est pas à toi de t’occuper de ça, et j’ai déjà vécu ça, je sais faire face à cette situation.
- Ce n’est pas une raison vous savez. Je pense sincèrement que…
- Inutile d’en discuter. Une grosse journée nous attend, inutile de la retarder. Je reviens.
Sacha voyait bien que c’était inutile de discuter. Et pendant que le professeur Euphorbe se dépêchait de chercher ses affaires, Sacha regardait ses amis d’un air inquiet, et tous étaient d’accord avec lui, cette situation ne leur plaisait pas. Sacha avait l’habitude de voir le professeur Euphorbe passer de longues nuits blanches pour son travail, et il arrivait toujours à maintenir ses journées. Mais ces derniers temps, il semblerait que le professeur Euphorbe ait eu de plus en plus de travail, et il commençait à négliger le sommeil et son importance, et cela ne plaisait pas à Sacha. Il était conscient qu’il était un adulte responsable, mais il restait avant tout un être humain comme tout le monde qui devait vivre, et Sacha craignait pour sa santé s’il continuait sur cette voie. Il lui arrivait souvent de penser qu’en quittant la maison avec ses amis, ça lui donnerait une responsabilité de moins, et ça le permettrait de mieux le protéger. Il commençait sincèrement à songer cette éventualité pour le bien du professeur Euphorbe, mais pour le moment, il devait s’assurer de la maintenance de la journée avec ses amis. Et quand le professeur arrive avec ses affaires et la porte bien fermée, Sache suggéra alors :
- Professeur, permettez-nous de vous aider ? Motisma-Dex tiendra mon sac pour que je puisse porter le vôtre, puis moi et mes Pokémon vous tiendront jusqu’à l’école Pokémon. S’il vous plaît.
Devant son insistance, le professeur Euphorbe accepta. Pendant que Motisma-Dex porta le sac de Sacha et Sacha le sac du professeur, tous les autres, Sacha, Pikachu, Brindibou, Lougaroc et Matoufeu se débrouillent du mieux qu’ils peuvent pour soutenir et porter le professeur, très fatigué. Avant d’entrer dans l’école, le professeur Euphorbe récupère son sac et Sacha le sien et s’assure de continuer seul la route.
- Merci beaucoup à vous tous, dit-il.
- A votre service, répondit Sacha, sous le cri de ses amis Pokémon.
Et pendant que le professeur Euphorbe se dirige vers la salle des professeurs, Sacha décide de le surveiller un peu et de peut-être en parler ou non à ses amis.
Pendant ce temps, devant l’école Pokémon, la team Rocket essaye de vendre difficilement ses délicieuses malasadas au miel, sans succès. Pour se changer les idées, ils décident d’imaginer un plan pour capturer Pikachu. Sous un accord commun, ils vont se mettre à attaquer l’école.
La cloche retentit, les cours vont bientôt commencer. Hésitant au départ, Sacha décide de tout raconter à ses amis au sujet du professeur Euphorbe, et tous décide de veiller à son état de santé. Et c’est sous un air faussement joyeux et fatigué que le professeur arrive justement dans la classe en disant « Alola » comme à son habitude. Les élèves lui répondirent « Alola » à leur tour, mais en faisant semblant d’être joyeux. Tous attendirent alors la leçon du jour.
- Aujourd’hui, nous allons faire des travaux pratiques, annonce le professeur Euphorbe. Vous allez tous travailler vos capacités et vos capacités Z dans différents matchs qui détermineront quels seront les progrès que vous aurez à faire.
Ce que tout le monde redoutait finit par arriver. Quand le professeur Euphorbe n’a pas de plan de cours et qu’il est fatigué, il se tourne sur sa spécialité habituelle que sont les capacités. Sans poser de question, tous se mettent au travail tout en surveillant leur professeur.
Sur le terrain, tout le monde travaille dur au combat, mais personne ne semble vraiment concentrer. Le professeur Euphorbe semble le remarquer, mais n’y prête guère attention pour se soulager un peu. Ainsi, Sacha perdit un peu trop facilement contre Kiawe et son Ossatueur en ratant sa capacité Z de type plante avec Brindibou, Néphie et Otaquin rate des bulles d’eau qui éclatent tout le temps contre Barbara et Sucreine, et le Togedemaru de Chrys ne tourne pas comme à son habitude face au Goupix de Lilie. Personne n’était d’humeur à faire des combats, mais le professeur Euphorbe était trop fatigué pour y prêter attention. C’est alors qu’il dit à tout le monde :
- Continuez à travailler, je reviens tout de suite. J’ai quelque chose à faire.
Sans hésiter, tout le monde s’arrêta quand il fut suffisamment éloigné, et le suivit discrètement. C’est alors qu’ils le virent entrer dans les toilettes en s’enfermant, et virent par le verrou qu’il était endormi comme ils le pensaient. Son état devenait de plus en plus préoccupant, mais avant qu’ils ne puissent agir, ils entendirent du bruit dans la cour. Tous se précipite pour comprendre ce qu’il se passe, et c’est là qu’ils aperçurent la team Rocket en train de semer la panique dans l’école pour attirer Sacha et Pikachu. Une fois leur mise en scène placée, ils attaquent le Pikachu de Sacha avec Mimiqui et Vorastérie. Fort heureusement, tous les élèves de l’école Pokémon se mobilise pour leur faire face. Et après une bonne capacité Z électrique bien placé de Pikachu pour mettre KO Mimiqui et Vorastérie, la team Rocket dut battre en retraite avec l’aide de Chelours pour les ramener au quartier général. Une fois le calme revenu, tout le monde put reprendre ses activités. Seulement, le directeur Chen qui a assisté à toute la scène, demanda alors :
- Mais où est passé ce cher Euphorbe ? Ce n’est pas dans ses habitudes d’être absent durant un tel évènement.
Paniqué, Sacha répondit :
- Je sais où il est passé, il était parti aux toilettes un moment, et il n’a pas dû entendre ce qu’il s’est passé. Mais rassurez-vous, je vais le chercher.
- Faites donc, mon cher Sacha, dit le directeur.
Inquiet pour son emploi, Sacha a tenté de le couvrir, mais il sait que cela ne durera pas, et fonce réveiller et prévenir le professeur Euphorbe des évènements. Devant la porte, Sacha essaie de frapper assez fort tout en s’assurant qu’on ne le surveille pas. Il crie en même temps « professeur Euphorbe, réveillez-vous vite ! S’il vous plaît ! ». Quelques minutes après, le professeur Euphorbe daigne enfin à se réveiller.
- Qu’y a-t-il Sacha, demande-t-il ?
Sacha lui raconte tout ce qui s’est passé, et le professeur Euphorbe écouta attentivement. Il se rendit compte qu’il aurait pu perdre son emploi si ses élèves ne l’avaient pas couvert. Il leur en est très reconnaissant.
- Merci beaucoup Sacha, et je suis vraiment désolé, admit le professeur.
- Ecoutez, vous voyez bien que ça ne va pas, dit Sacha. Vous ne pouvez pas continuer comme ça. Je vous suggère de…
- Non Sacha, écoute. Je suis responsable avant tout, et j’ai un travail à assumer quel qu’en soit le prix. Ce qui m’arrive après ne regarde que moi.
- Est-ce que cela implique votre santé ? Maintenant, c’est à vous de m’écouter sans discuter, et je parle au nom de tous mes amis, ce n’est pas parce que vous êtes un adulte responsable que vous devez tout vous permettre. Je ne sais pas comment vous faîtes, et je vous admire beaucoup pour ce que vous faîtes, mais vous ne pouvez pas tout gérer comme ça tout seul. Vous allez vous épuiser à force. Vous êtes un professeur réputé sur les recherches et les capacités, vous êtes un enseignant respecté, un dresseur et entraîneur admirable et incroyable. Puis en plus… Vous… Vous vous occupez de moi et du professeur Pimprenelle, ainsi que de tous vos élèves, et pour cela, merci beaucoup. Mais tout cela, c’est trop pour vous tout seul. Vous êtes peut-être adulte, mais vous êtes humain aussi, et vous devriez vraiment attention à tout ce que vous faîtes. Je m’inquiète pour vous, et tous mes amis s’inquiètent pour vous. On ne veut pas faire cours si vous n’êtes pas en état de travailler ni de faire quoi que ce soit. Alors maintenant, s’il vous plaît, je vous demande de rentrer à la maison et de vous reposer. Le reste, je m’en occuperai avec mes amis.
- Mais Sacha…
- Il n’y a pas de mais, vous m’avez appris tellement de choses et veiller sur moi, je vous demande simplement la même chose, je vous en prie, allez vous reposer. Et c’est vous qui m’avez dit que bien dormir et bien manger était important. Alors faites pareil.
Face à l’insistance de Sacha et à son état de fatigue, il dut se résigner. Il prit ses affaires, et rentra discrètement avec l’aide des Pokémon de Sacha, sans que personne ne s’en aperçoive. Enfin, Sacha put s’assurer qu’il rentra avec de la bonne compagnie pour veiller sur lui. Puis après avoir assuré au directeur Chen que tout se passait bien, il décida de maintenir la classe pour le reste de la journée en parlant des différentes régions et Pokémon qu’il a rencontré durant sa carrière.
Pendant ce temps, sur la route du retour, le professeur Euphorbe dut se résigner, Sacha avait vu juste à son sujet, il ne donnait pas le bon exemple que doit donner un adulte responsable. Il négligeait tellement de choses essentielles, il ne gérait pas correctement sa vie et se chargeait de beaucoup trop de travail. Il aurait dû se rendre compte qu’il allait dans la mauvaise voie, et c’est un enfant qui le lui a montré. Il fut touché et gêné par l’intervention et l’inquiétude de ses élèves. Cela montrait qu’ils tenaient tous à lui et le respectait, et lui, qui aime beaucoup ses élèves également, n’a pas pris soin de donner le bon exemple à suivre sur leurs projets. Il devrait commencer à travailler sur lui et sur sa vie, mais pour le moment, il se sentait malade et fatigué. Et c’est sur l’appui et le soutien des Pokémon de Sacha qu’il put rentrer à la maison pour pouvoir s’allonger et s’endormir profondément, sous l’œil attentif des Pokémon.
La cloche de l’école sonne la fin des cours. Sacha dit au revoir à ses amis et leur promis de veiller sur le professeur Euphorbe et de leur dire comment il va. Il se précipite pour rentrer à la maison et s’assurer comment il va. Le trajet se fait sans encombre et arrive à la maison assez rapidement, sain et sauf. Il descend dans le laboratoire et retrouve le professeur Euphorbe ainsi allongé sur le canapé, endormi, entouré des Pokémon de Sacha. Rassuré, il reste là à le regarder silencieusement, à veiller sur lui. Seulement, Motisma-Dex vient dire à Sacha à voix basse :
- Le professeur Euphorbe est également un peu malade. C’est un peu inquiétant. J’ai évalué, il a un peu de fièvre, des maux de tête et de ventre.
Ce qui ne rassure pas plus Sacha, qui prend ainsi cette décision :
- Puisqu’il n’y a que nous, nous allons le soigner. Matoufeu va le réchauffer un peu avec tes braises, Lougaroc et Brindibou vont essayer de trouver des baies qui pourrait le guérir et d’autres remontant, puis toi, moi et Pikachu, nous allons en cuisine essayer de lui préparer un repas et une boisson chaude, puis trouver de quoi le guérir. Nous allons tous nous y mettre pour l’aider à se sentir mieux.
Tous sont d’accord pour suivre son plan et se mettent chacun au travail qui lui est confié. Matoufeu profite de son type et de sa capacité spéciale pour le réchauffer. Lougaroc et Brindibou partent chercher différentes baies dans la forêt. Brindibou compte ainsi sur le soutien de son ancienne famille et des habitants d’Alola, et Lougaroc sur son flair pour détecter les bonnes baies. Et de leur côté, Sacha, Pikachu et Motisma-Dex se débrouillent pour préparer un bon repas correct, une bonne boisson chaude avec du miel et quelques médicaments. Mais Motisma-Dex constata un problème :
- Nous n’avons pas les médicaments qu’il faut pour soigner la maladie du professeur.
Après maintes réflexions, Sacha prend la décision suivante :
- Pikachu et moi allons à la pharmacie acheter ces médicaments. Toi, Motisma-Dex, tu restes pour veiller sur le professeur.
Etant d’accord pour suivre son plan, Motisma-Dex lui fait une liste des médicaments à prendre. Une fois que cela est fait, Sacha et Pikachu se précipite à la pharmacie. Au centre commercial, Sacha croise également Chrys sur sa route qui était en train de manger une glace. Il lui raconte l’état de santé du professeur Euphorbe et Chrys de l’aider à trouver les médicaments. Sacha lui en est très reconnaissant.
Pendant ce temps à la maison, Lougaroc et Brindibou sont revenus avec plein de baies que Motisma-Dex et Matoufeu s’occupe de bien préparer. Ils réussissent ainsi à bien préparer un plat de baie pour le professeur qui lui redonnera de l’énergie, il ne reste plus qu’à attendre les médicaments que Sacha et Pikachu doivent rapporter. En attendant, ils continuent de veiller sur le professeur Euphorbe et de s’occuper de lui.
Sacha et Pikachu ont réussis à trouver les médicaments nécessaires à sa guérison grâce à l’aide de Chrys et de ses recherches, mais aussi des autres amis qui sont passés le voir. Barbara a donné quelques plats, baies et autres soins utiles, Kiawe du lait de sa ferme, Lilie et Néphie des conseils à suivre pour bien guérir. Après les avoir remerciés et promis de leur donner des nouvelles, Sacha et Pikachu se dépêchent de rentrer à la maison avec toutes leurs provisions. Dès leur arrivé, ils ont préparé les médicaments de soins et les déposent sur le plateau de repas et de soin. Ils descendirent au laboratoire avec l’aide de leurs amis, et les déposent sur une petite table. Puis ils attendirent tranquillement son réveil.
Un long silence s’installe. On n’entendit plus que les bruits des vagues, les cris des Pokémon, les sons de la nature autour de la maison. Tout est fait pour espérer un réveil paisible au professeur Euphorbe. Bien que le temps semble long, Sacha et ses amis se sont promis de rester et d’attendre jusqu’à son réveil. Enfin, au bout de plusieurs minutes, le professeur Euphorbe commença enfin à se réveiller. Le soulagement est là pour Sacha et ses amis.
- Professeur Euphorbe !
- Pikachu Pika !
Tout le monde fut ravi. Le professeur Euphorbe se réveille doucement.
- Bonjour Sacha, dit-il. Qu’y a-t-il ? Tu es là depuis longtemps ? Pourquoi ?
- Je suis resté pour veiller sur vous avec tous mes amis, répond Sacha. Je suis tellement content que vous soyez réveillé.
Sur ces mots, il câline le professeur Euphorbe, suivi de ses amis. Celui-ci rend bien cette affection, très touché et très ému.
- Merci Sacha, répond le professeur. Ton geste me fait très plaisir. Mais maintenant excuse-moi, mais je ne me sens pas très bien. Je voudrais pouvoir me guérir et…
Sur ces mots, Sacha se rappelle.
- Justement, étant donné que Motisma-Dex a vu que vous étiez malade, nous avons décidé de tous nous y mettre pour vous aider à guérir. Regardez, nous avons préparé un plateau exprès pour vous.
C’est alors que le professeur Euphorbe voit le plateau de repas et de médicaments posé sur une petite table à son intention. Il a du mal à y croire, ils ont fait tout ça pour lui.
- Je ne sais pas quoi dire… Merci beaucoup à vous tous.
- De rien, professeur Euphorbe, répond Sacha, c’est normal. Je vous prie désormais manger un peu pour que repreniez des forces.
Avec les petits soins de Sacha et de ses Pokémon, le professeur Euphorbe prend son repas et ses médicaments, et commence à se sentir un peu mieux. Il savait que Sacha faisait attention à tout le monde et veillait à leur bonheur et à leur santé, mais il ne pensait pas que c’était également pour son professeur et tuteur. Il éprouve une telle reconnaissance à l’égard de ce jeune garçon si généreux.
- Je n’étais pas seul à m’inquiéter pour vous. Tous mes amis de l’école Pokémon ont contribué à votre guérison. C’est que nous sommes tous reconnaissant envers vous pour tout ce que vous faîtes pour nous, et nous tenions tous à vous.
Le professeur Euphorbe aurait dû s’en douter. Il savait qu’il avait toujours su avoir une grande relation avec ses élèves, mais comment aurait-il pu penser que même ses propres élèves lui redevaient leur affection ? Ils sont tous tellement adorable. Et aujourd’hui, le professeur Euphorbe leur en est très reconnaissant, et voudrait tellement exprimer sa fierté à leur égard. Et… Il aimerait tellement dire à Sacha qu’il est fier et heureux de l’avoir comme enfant. Mais s’il le lui dit, cela pourra changer à jamais leur relation, et le professeur Euphorbe ne souhaite pas détruire cette complicité. Mais pourtant, il ressent l’envie de lui exprimer sa gratitude.
- Sacha. Je… Je voudrais te dire quelque chose.
- Pas avant que vous ayez mangé tout votre repas, répond Sacha. Il faut que vous repreniez des forces. N’est-ce-pas les amis ?
Tous approuvent sa décision. Face à tant d’insistance, le professeur Euphorbe obéit à ses exigences. Il sent que tout a été fait avec soin. Il retrouve le goût de la cuisine de Barbara, ainsi que du lait de la ferme de Kiawe. Sacha confie également que Lilie, Chrys et Néphie, ayant été malade une fois, lui ont prodigué des conseils que leur ont donné leurs parents, et Sacha les a suivis correctement. Et pendant ce temps-là, Motisma-Dex et les Pokémon travaillaient durement à la maison. Le professeur Euphorbe était fier du travail fourni par chacun, et se sentait un peu coupable d’avoir été négligeant sur lui-même. Et sa femme n’était pas là pour l’aider, c’est un enfant et tous ses amis qui s’en sont chargés. Ils sont très solidaires, et prennent énormément d’expérience. Ils… grandissent, à la fois une fierté et une crainte pour le professeur Euphorbe. Il est bien sûr très heureux que ses élèves commencent à faire leur propre chemin, mais il s’était attaché à eux comme ses propres enfants également. Sans eux, il ne sait pas trop ce qu’il devient. Il a pour le moment un enfant à charge avec lui. Il serait temps de lui parler maintenant que son repas est terminé, qui a par ailleurs l’aidé à se sentir mieux.
- Bien, maintenant que vous avez tout fini, mes amis et moi, on va tous ranger et nettoyer, et vous, vous allez vous reposer, dit Sacha.
- Attends Sacha, dit le professeur Euphorbe, je voudrais te parler en privé s’il te plaît.
- En privé ?
- Oui. Motisma-Dex, va regarder la télévision. Je suis certain qu’il y a un épisode de l’inspecteur Laki qui est diffusé.
- Avec grand plaisir, répond Motisma-Dex au moment de s’en aller.
- Et vous tous, Pikachu, Brindibou, Lougaroc et Matoufeu, allez jouer et vous reposer un peu, ça ira pour la suite.
- Pikachu Pika ?
- Ne t’en fait pas, Pikachu, je te promets que tout se passera bien. Va rejoindre tes amis.
Tous partirent à l’étage, sans comprendre, laissant seulement Sacha et le professeur Euphorbe dans le laboratoire. Pendant quelques secondes, il y eut un long silence, que Sacha commença à briser :
- Qu’y-a-t ’il professeur ?
Le professeur Euphorbe prend une profonde inspiration, puis commença à se décider à parler :
- Sacha, je souhaite te faire une proposition qui te semblera peut-être surprenante. Je pense que le moment est venu pour Pimprenelle et moi de t’adopter pour que tu fasses également partie de notre famille, avec l’accord de ta maman évidemment, tout en restant son fils, qu’en dis-tu ?
Pendant un long moment, un nouveau silence s’installa, suivi des yeux ébahis de Sacha que le professeur Euphorbe fit remarquer :
- Ha Ha, quel belle attaque étonnement que tu m’infliges.
Puis enfin, Sacha répond :
- Professeur, vous êtes sérieux ?
- Oui, je suis sérieux, répond le professeur Euphorbe. Ecoutes-moi bien maintenant. Tu te souviens de notre dernière conversation quand il y a eu la visite de ton ami Serena, et qu’elle faisait du shopping et des essayages avec Pimprenelle ?
- Oui, je m’en souviens bien.
- Tu me disais à ce moment-là que tu ressentais quelque chose de fort à mon égard. Tu t’apprêtais peut-être à me l’avouer quand les Serena et Pimprenelle nous ont interrompus. Désormais, je crois comprendre ce que tu ressens.
- Vraiment ?
- Oui. Au départ, je n’osais pas me l’avouer, car je sais ce que je suis et ce que je ne suis pas, et cela aurait pu aussi tout changer entre nous et se détériorer. Mais difficile de continuer à le cacher, il faut maintenant qu’on se l’avoue mutuellement. Depuis que tu es arrivé à Alola et que tu as vécu sous mon toit avec l’accord de ta maman, tu as changé ma vie et celle de tous tes amis également. Avec ta maman, je lui ai parlé et elle m’a avoué beaucoup de choses sur votre famille. Jamais un tel élève n’a rendu ma vie aussi joyeuse et aussi vivante. Et grâce à toi, j’ai pu me marier avec Pimprenelle. Alors, désormais, je voudrais t’avoir comme fils dans notre famille. Tu ne seras plus obligé de nous appeler comme tes professeurs quand on est seulement à la maison. Qu’en-penses-tu ?
Depuis toujours, Sacha avait rêvé de ce moment. Il voulait tellement que cela soit possible d’avoir un vrai papa à ses côtés. De pouvoir désormais compter sur son soutien et de faire plein de choses. Il a envie de l’aimer et d’être aimé. Et là c’est le cas, malgré la crainte qu’il avait de perdre tout cela. Maintenant, il n’a plus à le craindre, son rêve s’est réalisé. Il n’y a qu’une chose à faire, c’est de dire oui. Un oui et il sera le garçon le plus heureux du monde, il deviendra maître d’Alola, et vivra aux côtés de toute sa famille et de ses amis. Il demandera à sa maman de venir déménager à Alola, près de la maison du professeur Euphorbe qu’il viendra voir très souvent. Il finira son périple du monde des Pokémon et vivra pour toujours dans cette merveilleuse d’Alola qu’il aime. Pour le moment, il a juste à dire oui pour commencer tout cela. Il veut dire oui absolument. Pourtant…
- Je… Je vais y réfléchir, répond Sacha.
Surpris par sa réponse, le professeur Euphorbe veut essayer de comprendre, mais il n’eut pas le temps de lui demander quoi que ce soit que Sacha part directement, en compagnie de ses amis. Eux-mêmes veulent ce qu’il s’est passé entre Sacha et le professeur Euphorbe, mais Sacha se contenta de ne rien dire.
Le soir, au dîner, personne ne dit rien étrangement. Le professeur Euphorbe voulut dire quelque chose, mais il sentait que ce n’était pas le moment et se contenta de rassurer les Pokémon qui veulent essayer de comprendre en disant que tout va bien. Il pense que ça ira peut-être mieux demain pour en reparler. Il laissa passer la soirée tranquillement, et après une bonne nuit de sommeil, tout ira mieux demain. Mais Sacha avait d’autres idées en tête.
Après le repas, tout le monde décida d’aller se coucher, y comprit le professeur Euphorbe qui avait compris la leçon. Une fois que la nuit fut tombée et que tout le monde dort paisiblement, Sacha se réveilla alors au milieu de la nuit et se leva discrètement. Il s’habilla, prépara son sac tout en mettant le Motisma-Dex endormi à l’intérieur. Il prend par la suite ses Pokéball et rappela ses Pokémon qu’il fit entrer, excepté Pikachu bien sûr. Il les rangea dans sa poche, puis écrivit rapidement une lettre destinée au professeur Euphorbe qu’il posera sur la table du salon. Puis au moment de partir, il prend soin de prendre Pikachu dans les bras afin de le laisser dormir, puis quand son compagnon se réveillera, il le portera sur son épaule et lui expliquera tout. Le voilà prêt désormais. Il descend tranquillement de sa chambre, un premier occupé à porter Pikachu, l’autre à utiliser l’échelle. Une fois descendu, il posa la lettre sur la table du salon, se dirigea vers la porte de sortie, et partit sans retour en arrière, avec une larme de tristesse coulant sur sa joue et flottant par le vent de la douce brise marine, la lune brillant sous un ciel étoilé indiquant un chemin à suivre.
Le lendemain matin, le professeur Euphorbe se réveille de manière bien plus matinale que la précédente journée. Bien habillé, préparé et plus en forme, il se dirigea vers le salon retrouver son jeune protégé en l’appelant par son nom :
- Sacha, réveilles-toi ! Il est l’heure de se lever ! Je vais préparer ton petit-déjeuner !
Bien plus en forme et joyeux que jamais, le professeur Euphorbe se hâta en cuisine préparer le petit-déjeuner familial. Il pensa également à sa chère Pimprenelle qu’il a hâte de retrouver de son voyage d’affaire afin de retrouver cette ambiance familiale qu’il aime tant. Mais pour le moment, il doit se préoccuper du jeune garçon dont il a la charge, et pour le moment étrangement, il ne vit toujours aucun signe de lui.
- Sacha, tu as entendu, demande-t ‘il à nouveau ? Nous ne devons pas traîner, une nouvelle journée à l’école Pokémon nous attend, et je suis apte à faire mon cours aujourd’hui.
Mais il n’entendit toujours rien. Au bout d’un moment, il voulut comprendre ce silence total en se dirigeant vers la chambre de Sacha. Mais stupeur totale, la chambre est totalement vide. Paniqué, le professeur Euphorbe tenta d’appeler plusieurs fois Sacha pour le retrouver, en vain. Puis en s’asseyant sur le canapé, il découvrit sur la table un papier. C’est une lettre de Sacha qui lui est adressé. Il la prend et la lit :
Cher Professeur Euphorbe,
Ces derniers temps passés avec vous furent les plus heureux de ma vie. Mais maintenant, il faut que je vous avoue quelque chose à mon tour. Depuis longtemps aussi, vous avez changé ma vie. Vous êtes un excellent professeur et mentor, mais vous m’avez fait découvrir ce que c’est que d’avoir un père. Je vous en suis éternellement reconnaissant. J’aurai tellement que vous soyez mon père. Quand vous m’avez proposé de faire partie de votre famille, j’ai voulu absolument accepter, j’ai voulu dire oui à votre proposition. Mais… j’ai refusé. A contrecœur, j’ai préféré refuser à cause de ce qui s’est passé hier. Je me sentirais coupable d’être une responsabilité de trop pour vous. Vous étiez dans un état tellement par rapport à vos plusieurs fonctions et votre travail que je me culpabilisais à l’idée que je suis aussi responsable de votre état de santé en vous laissant vous occuper de moi. Alors, j’ai préféré prendre cette difficile décision qui est de partir pour vous enlever cette responsabilité et vous protéger. N’essayez pas de me retrouver, je ne vous dirai pas où je suis pour éviter de vous fatiguer. Ça m’attriste de devoir en arriver là, mais c’est la seule solution pour vous enlever une responsabilité de moins. Vous êtes une personne formidable, merveilleuse que j’apprécie énormément et que j’ai eu plaisir à côtoyer, et vous méritez de vivre heureux, mais surtout de vivre en bonne santé. Sans moi, vous aurez une charge en moins dans votre vie et votre travail, vous pourriez ainsi être mieux qu’hier. Je sais que ça n’enlèvera tout votre travail et les fonctions que vous avez, j’en suis conscient, mais ça sera déjà bien que je ne sois plus là pour vous encombrer.
Merci pour tout. Merci infiniment. Je suis très heureux de ces moments passés avec vous, avec le professeur Pimprenelle et mes amis de l’école Pokémon. Je ne vous souhaite que le meilleur et une bonne continuation.
Prenez soin de vous,
Sacha Ketchum.

A suivre…

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités